« Des maisons anarques »

Se faire anarquer par une maison d’édition est-ce possible ?

dimanche 27 septembre 2020, par Denys.

Aujourd’hui publier un livre est sans doute la chose la plus dur. Depuis le début des années 2000, une nouvelle arnaque bien rodée également meconnue. Dans cette « article » je vous en parle. Sans mentir, en mettant en appuis des preuves avec des façons simples de débusquer les vrais éditeurs et les faux.

Cher écrivain, écrivaine.
Je vais vous parlez d’une nouvelle arnaque, ayant fait son appariation au début des années deux mille. Avec des solutions simples afin des les débusquer.

Aujourd’hui écrire un livre est simple, mais le publier reste une tâche bien difficile. De plus dans cet écrit, je compte vous expliquez les différents façon de publier un livre. Puis je finirais avec cette nouvelle arnaque, et les différentes façon de trouver les fails de cette arnaque bien rodé.

Commençons par le commencement, la première façon de se faire publier est une maison d’édition à compte d’éditeur, cela signifie que tout les frais de la publication de votre livre. Bien sûr se faire éditer par un de ses monstres signifie que vous êtes sans doute le futur de la littérature. Ou alors vous avez une chance monstre. Comme vous êtes sans le savoir, se faire publier par ses grandes éditions signifie un grand courage, beaucoup de patience. Cette recette, capable de vous faire réussir la tâche la plus ingrate du monde. Bref...

Il y a une autre façon, plus libre. L’autoédition, demain si vous avez envie d’écrire, sans vous prendre la tête. Ainsi vous pouvez écrire des phrases à l’encontre du vivre ensemble. Cette valeur que l’on apprends depuis nos plus jeunes années. Pour cela il vous faudra débourser quelques moyens financiers. Enfin tout dépends, de où vous faites imprimez votre « œuvre ». Prenons l’exemple de la France, pour imprimer les nombreuses pages, avec la couverture cela vous coutera pas loin des 3.000 euros. Alors que si le faites en Inde, cela vous couteras quatre fois moins chère. Bien sûr je ne parle pas, d’un seul exemplaire mais de plusieurs centaines.

Enfin nous arrivons au sujet de cette article. La maison d’édition coopérative, c’est une maison d’édition enfin c’est ce dont il essaye de vous faire croire. A vrai dire, c’est une arnaque. L’arnaque débute ainsi, il y a deux branches à partir de ce système. Le premier la vrai maison d’édition, avec de locaux bien existant un contrat parlant de conditions existantes. Mais il y a les autres
La seconde est plus sombre, il vous contacte par mails. Les messages sont généralement : Notre algorithme a détecté votre mail, vous avez sans doute avez vous vu nos auteurs qui cartonnent avec leurs rêve réalisé. Et si demain, cet auteur est vous.
Effectivement vous avez passé quelques seconde, sur leurs sites en vous imaginant publier par eux. En toute logique vous allez leur envoyer un manuscrit. Même quelque chose de nul. Ils vous enverront dans quelques semaines un mail, vous parlant d’une collaboration éventuelle.
Par la suite ils vous proposent, un contrat. Dans lequel vous avez des bénéfices élevés. 75% pour vous 25% pour la maison d’édition. Pendant quelque seconde vous ne pensez à rien, sauf à ce contrat en or.
Vous continuez à le lire, jusqu’à une clause quelque peu bizarre. Vous devez payer, 2.500 euros voir plus. Mais plus loin, vous voyez que si vous arrivez à vendre plus de 750 exemplaires, la somme versé vous seras remboursé.

Désolé de vous décevoir, mais cela est faux. En effet vous allez verser cette somme, ils ne vont plus vous donner moindre signe de vie.

Les différentes façon de reconnaître des fausses maisons d’éditions :
- Généralement, ils n’ont pas de localisation précise sur les plans. Il vous donne une rue avec de nombreux bâtiments.
- Leurs numéros de téléphone est toujours occupé : vous laissant dans l’incapacité de les joindre pour des prises de renseignement.
- Leurs mails sont formulé de façon bizarre


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft