Des chaînes TV de milliardaires misent sur le fascisme

Télé Lepen tous les jours sur CNews, BFMTV, LCI...

samedi 3 octobre 2020, par Auteurs divers.

"L’extrême droite est la roue de secours du capitalisme en crise, cela n’a rien de nouveau" Illustration :

TÉLÉ LEPEN

- Les chaînes des milliardaires misent sur le fascisme -

Les grandes chaines de télévision sont au service de l’extrême droite, et font ouvertement campagne pour Le Pen. Encore une preuve dans le dernier numéro du Canard Enchainé :
Dans un article titré « Télé Le Pen », le journal raconte que le patron de la chaine d’info BFM TV a rencontré Marine Le Pen et ses proches pour « aplanir leurs relations ». Première bizarrerie qui en dit long. Imaginez le patron de BFM inviter des responsables de la France Insoumise pour « aplanir les relations ». Impensable.
En clair, la direction d’une grande chaine française s’excuse auprès de l’extrême droite de ne pas assez la soutenir ! Sachant que BFM invite déjà ultra-majoritairement des intervenants de droite dure ou d’extrême droite. Elle peut difficilement faire plus.
Deuxième élément encore plus éloquent : Marine Le Pen n’a même pas respecté cette marque de soumission absolue, en répondant « De toute manière, je n’ai pas besoin de vous, j’ai CNews ». Effectivement, la chaine du milliardaire Bolloré assume une ligne encore plus à droite, ouvertement raciste, avec des intervenants proches du pétainisme plusieurs fois par jour, et des sorties ignobles plusieurs fois par semaine. Le grands patrons misent sur le fascisme.

L’extrême droite est la roue de secours du capitalisme en crise, cela n’a rien de nouveau. Pour rappel, lors de la création du Front National, le parti faisait moins de 1% aux élections. Dans les années 1980, Jean Marie Le Pen avait été propulsé sur les écrans à la demande du gouvernement et des directions de grands médias, pour faire monter l’extrême droite et créer un « épouvantail ».

Aujourd’hui le monstre a échappé à ses créateurs, la droite extrême est déjà au pouvoir avec Macron
, et l’extrême droite est aux portes de l’Élysée, sponsorisée par les chaines « d’infos » possédées par les milliardaires.
Développer des médias indépendants et engagés est donc vital et urgent. Soutenez les !

(post et visuel de Nantes Révoltée)

Des chaînes TV de milliardaires misent sur le fascisme

Le capitalisme est-il un si bon système que ça du coup si ses membres les plus influents n’ont aucun scrupule à utiliser l’extrême droite pour garder leurs pouvoirs ?


3 Messages

  • Des chaînes TV de milliardaires misent sur le fascisme Le 26 décembre 2020 à 19:45, par Auteur Divers

    EN FINIR AVEC LESDIAS DES MILLIARDAIRES

    Le milliardaire d’extrême droite ayant bâti sa fortune sur le pillage de l’Afrique, Vincent Bolloré, exerce une main-mise autoritaire sur le groupe Canal+ pour en faire un nouveau vecteur de son idéologie. C’est le scandale du moment dont tout le monde parle, notamment dans le microcosme journalistique. Pourtant cette situation n’est pas surprenante ni nouvelle.

    A celles et ceux qui s’insurgent de cette situation, rappelons que la limitation des capitaux industriels et l’interdiction des concentrations dans les titres de presse, c’est la première mesure prise par le Conseil National de la Résistance en 1944. Alors que Paris vient tout juste d’être libérée, s’assurer de la liberté de la presse est la clé de voûte du combat idéologique contre le fascisme. D’autant que beaucoup de grands médias ont trempé dans la collaboration.

    Curieusement, c’est aussi le premier verrou qui va sauter, et la concentration du capital dans les médias est aujourd’hui largement débridée. La loi française interdit tout de même à un groupe de posséder 30% de la diffusion de presse quotidienne d’information politique et générale. La règle dite des « deux sur trois » interdit à un même groupe de posséder à la fois une télévision de diffusion nationale, une radio de diffusion nationale et un quotidien de diffusion nationale, et ne lui autorise le contrôle au maximum que de deux de ces trois médias. Ces règles minimalistes n’empêchent pas la presse d’être très largement contrôlée par de grands groupes à la force de frappe financière et politique démesurée. Les 9 grands groupes de presse écrite et audiovisuelle, qui représentent 90% de ceux-ci, appartiennent à 9 milliardaires !

    Pendant ce temps-là, la presse indépendante est riche et variée, mais souffre d’une faible visibilité et se fait taper dessus en manif. En dehors des médias totalement bénévoles, comme Nantes Révoltée, les journalistes précaires sont surtout libres de la fermer et d’aller à la chasse à la pige.

    S’étouffer face à Bolloré voulant utiliser Canal+ pour mener la campagne de Le Pen, c’est oublier que c’est ce que le système médiatique permet depuis des années. Bolloré, Niel, Bouygues et autres Dassault : ce n’est jamais par philanthropie que des richissimes s’approprient des médias, mais bien par opportunisme politique, par exercice du pouvoir et pour la conservation de ce pouvoir.

    Il est à noter que les « chaînes du service public » se font également souvent les relais du gouvernement et de sa police, rappelant la grande époque de l’ORTF, oubliant leurs rôles d’information et d’esprit critique supposés au fondement de leur existence. Le problème n’est d’ailleurs pas que français, il suffit de regarder aux État-Unis à chaque élection présidentielle, ou en Italie avec Berlusconi et l’empire Mediaset qui le porte au pouvoir dès 1994.

    Vous pouvez regarder à ce sujet le documentaire « La fabrique du consentement » de Noam Chomsky, une étude instructive de ces liens entre pouvoir et médias : https://www.dailymotion.com/video/x6lc1w1

    Pouvoir et médias marchent main dans la main dans une société capitaliste qui fait la part belle à la diffusion d’idéologies nauséabondes et stéréotypées. Un petit passage sur le site d’Acrimed - Action-Critique-Médias
    ou une lecture du journaliste Samuel Gontier qui recense le torrent d’extrême droite imposé quotidiennement sur les plateaux permettent de s’en rappeler.

    Si nous voulons abattre cette société néfaste, il nous faudra aussi abattre ces médias qui ne nous proposent qu’une alternative entre le libéralisme policier et le fascisme néolibéral. C’était le cas avant les révélations sur Bolloré, cela n’a pas changé. Soutenez les médias indépendants ! Soutenez Nantes Révoltée, et les autres contre-pouvoirs !

    - Ressources :
    Cartographie des groupes médiatiques : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA
    ACRIMED : https://www.acrimed.org/
    Samuel Gontier : https://www.telerama.fr/blogs/ma-vie-au-poste
    Soutenir Nantes Révoltée : https://fr.tipeee.com/nantes-revoltee

    (post et visuel de Nantes Révoltée)

    Les médias de milliardaires soutiennent le macronisme, le capitalisme et l’extrême droite
    Les médias dominants des ultra-riches sont une calamité permanente

    Répondre à ce message

  • Des chaînes TV de milliardaires misent sur le fascisme Le 30 novembre 2020 à 11:53, par Auteur Divers

    25 heures devant CNews : entre misère journalistique et continuelle propagande d’extrême droite

    - Marathon CNews : 25 heures en enfer cathodique - On pensait avoir trouvé une bonne idée : se confronter le temps d’une longue journée aux programmes de la chaîne d’information la plus réactionnaire de France. Et puis on est passés à l’acte, organisant un « marathon CNews » au local de CQFD. Entre misère journalistique et continuelle propagande d’extrême droite, récit d’un chemin de croix, suivi d’un entretien avec le journaliste Samuel Gontier.

    Répondre à ce message

  • Des chaînes TV de milliardaires misent sur le fascisme Le 9 octobre 2020 à 00:02, par Auteurs divers

    🔴LE PEN REÇUE AU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR : L’EXTRÊME DROITE EST AU POUVOIR

    - "Personne n’est allé aussi loin" : Macron est une autoroute vers le fascisme -

    ➡️Mardi 6 octobre, la responsable d’extrême droite Marine Le Pen était invitée en grande pompe au ministère de l’Intérieur par Gérald Darmanin. Elle était invitée pour préparer, avec le gouvernement, la nouvelle « loi su r le séparatisme » qui vise en réalité à stigmatiser toujours plus les musulmans, l’islam, et les immigrés. Cette invitation est une première pour Marine Le Pen.

    ➡️Il ne s’agissait pas d’une visite éclair. L’entretien a duré près de 2 heures, « [Darmanin] aurait pu tirer la gueule et nous expédier en vingt minutes, mais il a pris le temps d’écouter », se réjouit Stéphane Ravier, le numéro 2 du parti d’extrême droite. Marine Le Pen a « salué les intuitions » d’Emmanuel Macron à la radio juste après. Son bras droit a ajouté : « il faut un certain courage, personne n’était allé aussi loin. »

    ➡️Le même jour, Gérald Darmanin accusait La France insoumise d’être liée à un islamo-gauchisme qui détruit la République ». reprenant, encore une fois, un concept forgé par l’extrême droite, et faisant écho au qualificatif « judéo-bolchévique » inventé par les fascistes des années 30.

    ➡️A propos de la loi raciste que prépare le gouvernement, Marine Le Pen estime que « Ce texte [lui] apparaît très important dans ses objectifs et a salué ses convergences de vues avec le pouvoir en place, ainsi que « l’élaboration commune » du projet entre le RN et En Marche.
    Macron n’a été élu que parce qu’il prétendait « faire barrage » à Le Pen. Plutôt qu’un « barrage », il est une autoroute vers le fascisme.

    (post de Nantes Révoltée)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft