De nouveaux marchés lucratifs et créateurs d’emplois ! Grâce à la disparition des coraux et autres grands nettoyages

De nombreuses entreprises sont déjà sur le créneau, proposez votre candidature au plus vite

samedi 3 octobre 2020, par Camille Pierrette.

Le GIEC nous apprend une excellente nouvelle : notre bienheureuse civilisation a enfin réussi à programmer la destruction des coraux des zones tropicales !
Fantastique, de nouveaux marchés porteurs de milliers d’emplois vont émerger, des entreprises vont devoir déverser des millions de tonnes de bétons et de déchets divers pour remplacer les barrières de corail et protéger les côtes d’Australie et d’ailleurs des tempêtes et de la montée des eaux.
Célébrons comme il se doit cette merveilleuse nouvelle, qui va permettre à la Croissance de gagner quelques dixièmes de points. Les actions des géants du BTP sont déjà en train de grimper en flèche ! (Vinci, Eiffage, Bouygues...)
Bientôt, vous, chômeurs indignes et autre feignants, vous n’aurez plus d’excuses car les entreprises du BTP recruteront en masse.
Et ce n’est pas fini, nous avons bon espoir d’obtenir la destruction des dernières mangroves et une accélération de la montée des eaux pour générer de nouveaux marchés pour le BTP et ses digues en béton armé.
Merci d’aider nos entrepreneurs à la peine en ce moment à cause du Covid-19 en consommant et produisant d’avantage, nous devons tous, ensemble, absolument contribuer à l’augmentation des émissions de CO2 si on veut que ces magnifiques perspectives d’emploi et de croissance se réalisent.

Voici l’article qui annonce la bonne nouvelle :
- Rapport du Giec sur les océans : « Les coraux sont à la fin de leur existence » - L’océanographe et physicienne Sabrina Speich affirme que « vers 2050, on aura une disparition presque complète de toutes les espèces coralliennes dans les régions tropicales ».

De nouveaux marchés lucratifs et créateurs d’emplois ! Grâce à la disparition des coraux

Grâce à l’activité intense de notre merveilleuse civilisation industrielle capitaliste, d’autres perspectives de Croissance (et d’emploi) se présentent.

Par exemple, grâce aux pesticides, aux monocultures, aux remembrements agricoles et aux essentiels Néonicotinoïdes, la plupart des insectes disparaissent. Bientôt, nous pourrons donc faire comme la Chine : créer des milliers de nouveaux emplois de pollinisateurs auxilaires. De nombreux travailleurs iront polliniser à la main les fleurs dans les champs et les vergers à l’aide de mini pinceaux et d’une loupe, du travail de haute précision.
Par ailleurs, nos industries higth tech pourront vendre des millions de micro drones pollinisateurs fonctionnant en essaim pour remplacer les abeilles et autres insectes pollinisateurs obsolètes dépassés par le progrès.
Si nous sommes les premiers sur ce marché, nous pourrons exporter nos savoirs faire, créer des écoles spécialisées de haut niveau, vendre nos drones aux autres pays.
Des centres de formation vont ouvrir prochainement, proposez vos candidatures pour ce job d’avenir.
Par bonheur, les insectes ne viennent déjà plus salir les pare-brises de nos voitures, il faut aller plus loin et en finir pour de bon avec toutes ces bestioles qui piquent, transmettent des maladies, infestent nos cuisines, attaquent notre souveraineté alimentaire et nos parts de marché.

Autre exemple, grâce au super lobbying fournit par l’agriculture industrielle et ses fournisseurs en substances chimiques, nous avons réussi à polluer nombre de nappes phréatiques françaises par des pesticides, des lisiers et des engrais.
Un gigantesque marché de la dépollution des eaux de surface s’offre à nous, Veolia et Suez vont devoir construire des usines en pagaille, encore plein d’emplois en perspective ! Sans parler de l’explosion des ventes d’eau en bouteille en plastique.

Autre exemple encourageant, les sols de l’agriculture industrielle deviennent de moins en moins fertiles, ainsi nous allons pouvoir construire de nombreuses serres de culture hors-sol, en attendant les usines à produire des nutriments pour aliments reconstitués. Autant de nouveaux marchés porteurs pour la construction, les réseaux intelligents, l’irrigation de précision, la pétrochimie, la chimie et la biochimie.
D’autre part, les sols infertiles abandonnés seront utilement utilisés par l’industrie de l’énergie renouvelable, qui pourra déployer ses fermes géantes de panneaux photovoltaïques et d’éoliennes.
Quelles belles occasions enthousiasmantes de croissance et de création d’emplois !
Réjouissons-nous !

De nouveaux marchés lucratifs et créateurs d’emplois ! Grâce aux sols rendus infertiles

Les sécheresses et les canicules récurrentes vont fournir de superbes opportunités business. Rendez-vous compte : le marché des climatiseurs va exploser, bientôt on en mettra dans les rues comme à Ryad et on créera la clim individuelle portative, il y aura aussi les brumisateurs, les ombrelles, les travaux pour l’irrigation et le transport d’eau, le business des camions ou des bateaux citernes pour acheminer de l’eau dans les communes à sec. On pourra enfin utiliser les icebergs qui fondent dans l’océan, les transporter à terre et les découper ! Imaginez tous les emplois nécessaires à la découpe des icerbergs !

Il est curieux qu’on donne encore la parole dans certains médias inconscients à ces pseudo écolos grincheux adeptes de la bougie et de la culture Amish qui critiquent sans arrêt la civilisation capitaliste, ce sont des anti-Tout rétrogrades opposés au progrès, des djiadhistes verts, des extrémistes non républicains qui méprisent le bonheur simple des foules et se foutent du chômage !
Voyez pourtant, l’économie de marché arrive à rebondir, et à créer sans cesse de nouveaux emplois, des richesses, du ruissellement, des biens assurant notre confort, notre sécurité et notre bonheur.

Quelques réserves naturelles protégés suffiront à contenter les éventuels nostalgiques et à satisfaire les exigences de préservation de la biodiversité.
Quand on travaille, qu’on consomme, qu’on goûte aux joies de l’écran (bientôt partout et non stop grâce à la 5G) et des interactions sociales satisfaisantes qu’il génère, on a que faire des crapaux gluants, des mésanges bleues ou vertes, des bestioles rares et inutiles plus ou moins dangereuses. En ville, les zoos, les pigeons, les chats et les chiens suffisent à notre joie.
A la campagne, la plupart des gens sont ravis de contempler des paysages de loin, ils n’ont pas envie de se coltiner des rongeurs, des parasites, des ronces invasives, des nuisibles, des mauvaises herbes. Il est temps de rendre les campagnes propres et productives, propices au tourisme ou à l’industrie moderne (en fonction des atouts locaux à valoriser).
Il est temps d’industrialiser les campagnes, les vallées, de les convertir à l’intelligence artificielle, aux start up, à la 5G et aux véhicules autonomes.


Chers investisseurs, chers entrepreneurs avisés, chers travailleurs, réjouissons-nous, de nouveaux marchés juteurs se profilent, de nouveaux emplois arrivent.

Rendez-vous compte, nous allons réussir à rendre payant tout ce qui auparavant pouvait encore être gratuit (eau, air, joli paysage...), et à remplacer tout ce qui pouvait encore se produire de manière imparfaite, sale et sauvage dans la nature sans trop de travail par des produits manufacturés, standardisés, designés, sûrs, labellisés, emballés, générant plus de profits et d’emplois.
Notre gloire sera enfin reconnu à sa juste valeur.
Vive le progrès, vive l’industrie, vive le travail !
Vive la République, vive la France !
Allélachat !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft