De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées

Un pass autoritaire, inefficace, instrumentalisé par des dirigeants cyniques

dimanche 16 janvier 2022, par Camille Z.

Les crans sécuritaires de la corde à cliquet étatico-capitaliste se resserrent de plus en plus autour de nos cous, de nos vies quotidiennes et militantes.
Au moment de la suffocation, il sera un peu tard pour se révolter et desserer l’étau.
Il serait bon de se ressaisir avant de n’avoir pas d’autre alternative que le gigotage réflexe au bout de la corde tendue ?

On aurait sans doute autre chose à viser que de demander gentiment aux bourreaux de meilleures cordes/carottes (une meilleure gestion sanitaire, de meilleurs salaires, davantage de gardes chiourme, un changement de personnel politique...) ou de tout accepter pour l’espoir d’un impossible retour à l’étouffoir standard de "la-normale" ?

PENDANT QUE LA FRANCE S’ENFONCE, L’ESPAGNE S’APPRÊTE À SORTIR DULIRECURITAIRE

Alors que le parlement français vient d’adopter cette nuit le Pass Vaccinal hautement liberticide, nos voisins s’orientent vers une sortie de l’état d’urgence sanitaire

De très grand complotistes comme l’Agence Européenne des Médicaments estiment ces derniers jours que le COVID évolue « en une maladie endémique avec laquelle l’humanité [peut] apprendre à vivre ». La même institution européenne explique que « des vaccinations répétées à intervalles rapprochés ne [représentent] pas une stratégie durable à long terme ».
Son président, Marco Cavaleri détaille : « Si nous avons une stratégie dans laquelle nous donnons des rappels, disons tous les quatre mois environ, nous finirons par avoir des problèmes avec la réponse immunitaire, et la réponse immunitaire pourrait ne pas être aussi bonne que nous le voudrions. Donc nous devons faire attention à ne pas surcharger le système immunitaire avec des vaccinations répétées ».

Au même moment, une « responsable des situations d’urgence à l’OMS », Catherine Smallwood, dénonçait « le choix des pays qui optent pour des doses multiples de rappel des vaccins ». La France fait partie de ces pays obscurantistes.

Pendant ce temps, des pays s’apprêtent à sortir progressivement de la psychose sécuritaire autour du COVID. Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez évoque un « nouveau système de surveillance du Sars-CoV-2, plus proche de celui mis en place pour les maladies virales comme la grippe », avec la « fin du système comptabilisant le nombre de cas » et des tests automatiques. Du même coup, nos voisins sortiraient progressivement de l’état d’exception sanitaire. Un état d’urgence moins strict qu’en France, puisque le Pass Sanitaire n’a été appliqué que dans certaines régions.

Un médecin travaillant en Espagne, le docteur Emanuely, révélait hier sur LCI qu’une étude parue dans la presse espagnole évoquait une circulation virale inférieure de 10 points dans les communautés autonomes qui n’ont pas appliqué le Pass Sanitaire. En d’autres termes, il y aurait moins de propagation du virus à Madrid – sans Pass – qu’à Barcelone – où il est appliqué. Une mesure autoritaire, inefficace et même contre-productive donc.

NOTE postérieure  : suite au message de forum plus bas, il est important d’apporter ici un correctif. En fait, d’après l’article de LCI indiqué, il semble que la présence ou pas de pass sanitaire en Espagne ne démontre pas plus ou moins de contaminations. Les taux d’incidences semblent indépendants du pass sanitaire. En moyenne, dans les régions sans pass, il n’y a pas moins d’incidence de covid-19. Néanmoins, peut-être que la comparaison Madrid/Barcelone reste juste ?

En France, le professeur Caumes, infectiologue médiatique et ardent promoteur du vaccin depuis le début, s’oppose fermement au Pass Vaccinal qui est, selon lui, « une erreur d’un point de vue épidémiologiste, de santé publique et médical ». Il ajoute que « à l’époque d’Omicron, c’est inconcevable parce que le vaccin n’empêche pas la circulation en population générale », « le vaccin est efficace pour éviter de rentrer à l’hôpital, mais n’est pas efficace pour éviter la circulation du virus. C’est pour cela que le Pass Vaccinal n’a pas beaucoup de sens ».

Selon lui, « on a fait une erreur stratégique : on aurait dû se concentrer sur les personnes qui sont vraiment à risque, c’est-à-dire les plus de 60 ans et les plus fragiles », au lieu de mettre en place des mesures hautement liberticides pour vacciner à marche forcée dès 12 ans. Le même professeur admet que ces pass sont avant tout politiques : « on est dans la campagne électorale. L’affaire des anti-vax aussi, c’est pareil. Ce n’est ni de la médecine, ni de la santé publique ».

Un pass autoritaire, inefficace, instrumentalisé par des dirigeants cyniques et ouvrant la voie au complotisme plus qu’à une gestion collective et raisonnée de la santé publique : c’est ce que des millions de personnes répètent depuis des mois. Preuve que tout est rapport de force, le Sénat va voter un dispositif qui va différer l’application du Pass Vaccinal aux Antilles et en Guyane. Là où les mobilisations ont été les plus fortes.

Pour résumer : alors que le gouvernement français fonce vers un « pass policier » toujours plus fou et un contrôle toujours plus total de la population, différentes institutions médicales et nos voisins espagnols sortent au contraire de la fuite en avant. Nos gouvernants sont très dangereux. Arrêtons-les !

(post de Nantes Révoltée)

De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées
L’Etat français, champion du centralisme autoritaire, est à la pointe de la société de contrôle avec ses « pass » à QR code

- Le passe sanitaire à la lueur de Naomi Klein et Deleuze : stratégie du choc et société du contrôle -En tant qu’anarchiste, il est normal de s’opposer à (l’État certes) toute mesure autoritaire. Le passe sanitaire avec QR code intégré est bien une mesure autoritaire puisqu’il empêche ou contraint grandement l’accès aux soins, aux transports ou à la culture d’une partie de la population. La question n’est même pas de savoir si oui ou si non le vaccin est une bonne stratégie ou encore de connaître la composition sociologique des personnes non vaccinées pour les excuser de « leur faible bagage intellectuel ». Le propos ici est d’examiner la situation sanitaire actuelle à la lumière de concepts tels que la stratégie du choc de Naomi Klein et les sociétés de contrôle de Gilles Deleuze.
(...)
Les sociétés disciplinaires (XVIIIe - XXe) – avec différents milieux d’enfermement telles l’école, l’usine, la prison, la famille – ont pour but de concentrer, répartir dans l’espace, ordonner dans le temps et composer dans l’espace-temps une force productive dont l’effet doit être supérieur à la somme des forces élémentaires. Les individus circulent alors d’un milieu clos à un autre. Mais comme le disait Deleuze en 1990 : « nous sommes aujourd’hui dans une crise généralisée de tous les milieux d’enfermement : prison, hôpital, usine, école, famille, réformer l’école, réformer l’industrie, l’hôpital, l’armée, la prison. Mais chacun sait que ces institutions sont finies, il s’agit seulement de gérer leur agonie et d’occuper les gens jusqu’à l’installation de nouvelles forces qui frappent à la porte. Ce sont les sociétés de contrôle qui sont en train de remplacer les sociétés disciplinaires. »

Dans une société de contrôle, on ne passe plus d’un milieu clos à un autre. On est dans le flux permanent. On est plus dans le productivisme de l’usine qui contraint très clairement l’individu pour maximiser la production. Dans la société de contrôle, l’entreprise a remplacé l’usine et essaye de rendre heureux l’individu, de créer du désir, l’individu doit être non seulement compétitif mais content d’être compétitif. La société disciplinaire assigne une signature (pour reconnaître l’individu) et un matricule (pour le reconnaître dans la masse). La société de contrôle, quant à elle, a besoin d’avoir une grande quantité de données sur l’individu et l’individu sait que des données s’accumulent sur lui. Se savoir surveiller amène à auto-réguler son comportement, d’après Michel Foucault dans Surveiller et punir [7], c’est-à-dire à se comporter d’une certaine manière plutôt qu’une autre sous le poids de cette surveillance diffuse mais bien présente. L’idéal de la société du contrôle est la surveillance de tou.te.s par tou.te.s. La gestion autoritaire de l’épidémie a d’ailleurs entraîné beaucoup de délations… jusqu’à 70% des appels reçus par la police à Strasbourg pendant le confinement !
(...)
« Nos dirigeants sont fascinés par le modèle chinois et son approche technosécuritaire où tout est numérisé et où les autorités distribuent des permis de citoyenneté. C’est exactement l’esprit de ce passe prétendument « sanitaire ». Un nouveau mode de gouvernement est ici testé. Les autorités détournent les questions sanitaires pour instaurer une société de contrôle extrêmement invasive dans laquelle la démocratie est suspendue à l’aide des outils numériques et d’un discours permanent sur l’urgence. »
(...)
On nous habitue petit à petit à trouver normal le fait d’être tracé.e, de donner plein d’informations personnelles à chaque fois qu’on commande un truc en ligne, quand on prend une carte de fidélité… On sait qu’à partir du moment où on a un smartphone, on est déjà la proie d’une surveillance diffuse ou pointue (selon nos activités). Aujourd’hui, avec le passe sanitaire, on met un pied de plus dans la surveillance de notre santé qui avait d’ailleurs déjà commencé avec le carnet de santé – dont les données sont plus difficiles à collecter, évidemment ! Et en plus, le peu de révoltes et d’organisation contre ce passe sanitaire montre au gouvernement qu’on est globalement d’accord d’être pistée, scannée…
(...)

- NOTE perso : en réalité, si la "démocratie" peut être aussi facilement suspendue, c’est, par définition, parce qu’il n’y en a pas.
Une démocratie réelle, vivante, et vigilante, ne permettrait pas une telle "société" de contrôle, d’infantilisation, de gestion policière.

🍾« ALORS T’AS LE CHAMPAGNE AU FRAIS ? »

LREM boit du champagne sur la fin des libertés –

La scène est tellement surréaliste qu’on n’y croirait pas si elle figurait dans une parodie. La nuit dernière, lors des « débats » pour voter le Pass vaccinal, le député En Marche Sylvain Waserman présidait le parlement. En plein vote, il se retourne, et demande en pleine séance à un assesseur « alors, t’as le champagne au frais ».
Cet épisode est scandaleux à tous les niveaux :
- Le député fait rejeter de plusieurs amendements en quelques secondes sans même lever les yeux pour compter les votes
- L’une des lois les plus liberticides est imposée de façon aussi accélérée que grotesque
- Ces immondes personnes trinquent, littéralement, avec du champagne payé par l’argent public, à l’extinction des libertés.

Si vous êtes pris d’une envie d’insulte ou de violence en regardant une flaque de boue flottant dans un costard réclamer du champagne pour fêter le contrôle de la population, c’est normal. Ces quelques secondes résument la décadence du régime actuel.

(post de Nantes Révoltée)

- NOTE perso : le régime actuel ne me semble pas "décadent", il obéit juste à sa manière (provocatrice et cynique) aux impératifs de gestion réclamés par l’Etat et le capitalisme.
Fondamentalement, il n’est pas non plus "imcompétent", puisqu’il remplit parfaitement son rôle : maintenir en état de fonctionnement l’Etat et le capitalisme (selon les rapports de force en vigueur en france, en fonction de l’histoire et la culture dominante de ce pays).

P.-S.

- Rappel : QR code : toujours sous l’œil de l’État - Le QR code s’est imposé partout en France. Il l’est depuis longtemps dans les pays asiatiques. Imaginé par l’industrie automobile, il sert aujourd’hui à « contrôler les humains ». Retour sur l’histoire de cette technologie détournée.


11 Messages

  • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 20 janvier à 19:57, par Heska

    Et sinon Pascal, un commentaire sur les chiffres que je donne ?

    Ou vous vous en tenez à la partition de Sandrine sur la grotesque comparaison des anars (ma pomme entre autres) et Trump, un milliardaire qui a construit un mur à la frontière mexicaine tandis que j’héberge un mineur isolé avec mon demi-smic ? Un gars élu, alors que je ne participe pas au processus électif ? Un type qui, selon ses mots « attrape les femmes par la chatte » quand je suis un allié des féministes ? Vous êtes saoulant avec vos injures ineptes ou en voulant me faire endosser la responsabilité de l’effondrement de la gauche quand elle a commencé à s’effondrer toutes seule en 1983.

    Discutons des chiffres dont l’interprétation et la présentation fonde un tournant majeur vers la société du contrôle et son acceptation par une grande partie de la population, enfin !

    On est face à une psychose collective, qui je crois commence à se calmer avec le rhume Omicron, et les quelques personnes de gauche qui osent tenter de partager ce qu’ils comprennent de la manipulation en cours, comme Laurent Muchielli, sociologue censuré sur Médiapart, ou moi-même dans une moindre mesure, se font sans cesse étriller et insulter.

    Si vous me dites : oui je veux bien regarder ces chiffres et données, alors j’en referai une petite compilation ici-même. Ca ne me parait pas insensé d’essayer de comprendre comment le pouvoir politique utilise une crise en amplifiant ses proportions pour asseoir la technocratie, transformer la science en scientisme, déposséder les populations de leur capacité à s’auto-organiser, remplir les poches des labos, mettre sur le marché des produits non éprouvés, saboter le bien public et remettre en question l’état de droit (deux choses qui sont la richesse et la sécurité de chacun de nous tant que nous vivons sous la coupe de l’Etat), désigner des boucs-émissaires...

    C’est bien joli de lire la Stratégie du Choc ou Surveiller et Punir, mais c’est encore mieux de réaliser qu’on en a un exemple sous le nez.

    Répondre à ce message

  • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 18 janvier à 12:19, par Heska

    Et merci de confirmer, que préférant l’attaque ad hominem, les piques de salons et la confusion entre le message et le messager, vous n’avez toujours aucune intention de considérer d’un oeil attentif les chiffres de l’ATIH, de la DREES ou du réseau Sentinelles qui permettent pourtant d’opposer une contre-argumentation chiffrée au délire sécuritaire et liberticide. C’est pourtant une présentation sélective et parcellaire par le groupuscule issu du cabinet de Marisol Touraine (Veran, Salomon, Attal...) de ces données qui fonde la stratégie du choc si bien décrite par Klein, justifie l’extension du contrôle social et la modification du rapport social en soumettant les activités quotidiennes à un processus de certification tandis que chacun devient le flic des autres et que tout individu considère comme normal ou nécessaire d’être soumis au même process de contrôle par QR-code que des marchandises sur un quai de chargement. Tout cela en utilisant les quelques non-vaccinés comme bouc-émissaires de la destruction de l’hôpital public par ces mêmes technocrates libéraux (100.000 lits supprimés en 17 ans dont 5700 en 2020, malgré l’épidémie), car rien de tel ne se fait sans pointer du doigt un ennemi intérieur, une cinquième colonne composée, selon la propagande, de sous-citoyens, de citoyens indignes, voire de non-citoyens qu’il faut emmerder (sic) jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 17 janvier à 11:15, par Sandrine

    Cher Monsieur,

    Il y a ce que l’on croit être et ce que les regards des autres dit de vous. Ainsi le PS et le PC se croient de gauche, alors qu’ils sont devenus des partis bourgeois conservateurs. Mélenchon se croit de gauche alors que sa lamentable présentation le place en droite ligne du monde productiviste.

    Vous même vous croyez anarchiste : vous l’êtes mais tendance libertarienne. Le monde tourne autour de mon nombril. D’où cette inacceptable maladie - comment accepter la fatalité alors que les humains sont intellectuellement supérieurs, comment accepter l’inacceptable ? sinon qu’il s’agit d’un complot et d’un défaut du papa Etat qui ne nous a pas suffisamment bordés. Le résultat de la confusion entre d’une part des revendications légitimes et positives - le contrôle social notamment - sera catastrophique. Les anti-vax ont favorisé l’apparition du pass sanitaire en n’ayant pas compris les leçons de Naomie Klein. C’est la fin de la gauche pour vingt ans. Que d’erreurs ! Vous êtes désormais classés parmi les obscurantistes (avec de bonnes et fortes raisons, il est vrai, tant le parcours est sans faute dans l’ineptie), les amis de l’extrême droite avec laquelle vous n’avez pas hésité à défiler, avec les QAnnon, etc.

    Vous vous croyez éclairé alors que vous êtes en plein négationnisme : oui, nous sommes passés à côté d’une pandémie type grippe espagnole, alors que parmi vous quelques décérébrés qui sortent leurs pistolets quand ils entendent parler culture (voir graffitis sur les murs) en sont encore à croire que la maladie est une illusion. Mais que pensent donc d’autre les New Age egocentrés sinon que l’esprit peut tout contre la maladie ?

    Vous avez fait toutes les erreurs : vous vous êtes rangés derrière des gourous douteux. Vous avez déconsidéré l’anarchie et vous êtes fondamentalement anti-démocratiques (ce qui n’est pas neuf chez les anars dont certains ne sont pas encore despotes faute d’avoir le pouvoir).

    Il y a ce qu’on croit être et ce que l’on est : vous-même qui ne comprenez pas même ce qu’est une exponentielle, prenez la conséquences pour les causes. Si les urgences ne sont pas saturées, c’est justement le résultat des actions de prévention. Les cadavres ne jonchent pas les rues : elles en seraient couvertes si rien n’avait été fait. Ce n’est pas la première fois que des statisticiens se prennent pour des épidémiologistes : Trump n’était-il pas lui-même plus qualifié que Fauci ?

    La queue de traîne de ce mouvement anti-vacc - qui au demeurant n’a jamais su développer un discours philosophiquement cohérent et pertinent alors que cela aurait pu se faire si d’emblée n’avaient été mêlées revendications politiques, prométhéisme et négationnisme sanitaire et égocentrisme politique infantilisé - la queue de traîne se vautre désormais dans la fange brune et obscurantiste. Vous êtes devenus un risque pour la démocratie et une promesse de dictature, s’il arrivait que vous soyez au pouvoir et en justifiant, par votre imbécillité d’enfants gâtés estimant que l’univers et les virus devraient tourner autour du nombril humain les tours de vis contre notre liberté. Rien de neuf : Action directe a tué la gauche et Staline le communisme.

    Répondre à ce message

    • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 17 janvier à 17:05, par Heska

      Chère Madame,

      Allons-y point par point.

      je n’ignore pas que les partis dit de gauche sont des partis bourgeois. Depuis des décennies, tous leurs cadres et dirigeants sont issus de cette classe sociale, à peu s’en faut. Vos petites leçons d’histoire politique je les connais depuis bien longtemps. Vous ne m’apprenez rien.

      Je pensais justement écrire quelque chose sur Mélenchon. j’ai trouvé brillante son interview sur Ballast mais malheureusement ses références de meeting à « une nouvelle humanité » et la conquête de l’espace me laissent plus penser à un émule de la smart-city. Mélenchon est assurément un personnage complexe, et donc intéressant.

      Vus maniez l’insulte avec ce que je reconnais être de la suffisance bourgeoise. En ce sens vous êtes assez macronienne.
      Ce n’est certainement pas à vous qui connaissez si mal l’anarchisme de me dire ce que je suis. Tout mon parcours militant depuis 30 ans s’inscrit dans cette ligne. Je ne suis pas libertarien. Allez-vous réussir à vous mettre dans le crâne que les libertariens sont des libéraux sur le plan économique ? Et que je suis, comme les anars, mutualiste, collectiviste, communaliste selon la sphère d’activité abordée.
      Vous mélangez tout.

      Je n’ai jamais dit que cette maladie est inacceptable. Votre psychologie de comptoir vous conduit à sortir des contre-vérités.

      « Les anti-vax ont favorisé l’apparition du pass sanitaire » !!! Vous seriez pas un peu complotiste ?
      Je suis vacciné contre des tas de maladies : JE NE SUIS DONC PAS ANTIVAX. Merci d’en tenir compte.

      Je ne sais pas avec quelle intensité vous manifestez mais vous devriez avoir remarqué, si vous êtes un peu sortie de vos salons, qu’on ne croise pas dans unemanif que des gens avec qui on vit une belle osmose. Il y a à la CGT, par exemple, de vrais cons qui n’auraient pas grand-chose à renier dans un discours lepéniste. Et on marche dans le même cortège pourtant.

      Qu’est ce que vous me gavez avec vos exponentielles et à dire que je n’y comprends rien. Je suis encore capable de résoudre des équations exponentielles et j’affirme que c’est vous qui n’y comprenez rien en confondant dynamique exponentielle et exponentielle absolue, la réalité et l’objet mathématique, et en oubliant que la dynamique exponentielle des premiers temps d’une épidémie s’éteint bien avant que tout le monde ne soit touché.

      Bon et sinon, vous avez quelques arguments à présenter face aux chiffres que j’ai donné dans mon précédent message ? Vous avez un commentaire intelligent à faire sur le rapport de l’ATIH ?

      Non, rien ?

      Allors bonsoir Madâââme !

      Répondre à ce message

    • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 19 janvier à 17:43, par poulet roger

      Quel fatrât sans la moindre argumentation.
      On attend avec impatience la même diatribe concernant
      la droîte, l’extrême-droîte et l’extrême-centre macroneux.......

      Répondre à ce message

      • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 20 janvier à 08:40, par Pascal

        Cot, cot, cot, fatraS, fatraS. Puissants les arguments de M. Poulet, qui brillent surtout par leur absence. Par contre quand il s’agit de défiler avec l’extrême droite l’extrême gauche répond présent. Et quand on va sur Facebook, on voit bien qu’extrême droite et extrême gauche partagent les mêmes lieux, parfois les mêmes idées. Depuis Mitterrand la gauche glisse vers la droite. C’est maintenant au tour des pseudo anars de devenir trumpistes : ils l’ont largement démontré durant cette crise, avec leur confusionnisme visant surtout à noyer le poisson, afin de légitimer le tour de vis. Leur responsabilité dans l’effondrement de la gauche est énorme. Zemmour et Marine leur disent merci.

        Répondre à ce message

        • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 20 janvier à 22:22, par poulet roger

          Et bien, revoilà les énervés distributeurs d’étiquettes qui repointent leur nez.
          Primo : je ne me revendique pas comme anarchiste, car « je n’ai pas atteint un degré de perfection suffisant ».
          L’Anarchie c’est du sérieux.
          Secondo : je n’ai pas besoin d’argumenter car je suis totalement en accord avec l’analyse brillante et bien documentée d’Heska
          Inutile de jouer les perroquets.
          Tertio : depuis toujours, je boycotte Facebook, y compris celui de Ricochets. Donc je ne peux pas savoir ce qui s’y raconte.
          Quatro : je n’ai jamais défilé avec l’extrême droite, seulement occasionellement avec ceux que les nazillons agressent régulièrement sans que ça émeuve les pouvoirs publics.
          Quinto : : ceux qui pratiquent l’agression Ad Hominem et les amalgames ne font que prouver la faiblesse de leurs « arguments ».
          Et puis
          « Cot, cot, cot » : quelle brillante argumentation !
          Si je voulais parodier cet essai d’humour raté, je pourrai dire
          les « Pensées de Päscal » sont d’une pauvreté affligeante.

          FattraSS et oui abSSolument

          Répondre à ce message

  • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 17 janvier à 08:23, par Heska

    C’est la première fois dans l’histoire de l’épidémiologie que le marqueur central est le nombre de contaminations.

    Normalement on s’intéresse aux malades et pas aux porteurs sains. Annoncer 200.000 ou 300.000 contaminations/jour n’a aucun sens, à part entretenir la peur, si la plupart d’entre elles sont asymptomatiques. La maladie se manifeste physiquement par un ensemble de phénomènes de dérégulation de la biochimie du corps, pas par le fait de porter un virus. Et si l’on parle de malades, alors il vaut mieux savoir les trois choses suivantes :

    1) actuellement les 3/4 des hospitalisations pour Infection Respiratoire Aigüe (IRA) ne sont pas des COVID

    2) 20% des covidés à l’hôpital y sont entrés pour une autre raison (et sont, même porteurs sains, déclarés « Covid » car, entre autres, la grille tarifaire assure alors 480€ de prise en charge supplémentaire par journée, gonflant les chiffres de l’épidémie)

    3) le seuil épidémique d’une grippe varie suivant les années de 120 à 170 cas pour 100.000 personnes/semaine tandis que la Covid a un taux d’incidence pathologique moyen de 35 cas/100.000 personnes/semaine, soit 4 fois moins (voir le réseau SENTINELLES)

    Deux petites vidéos explicatives par un statisticien :

    « Non, les non-vaccinés ne saturent pas les réanimations »
    https://www.youtube.com/watch?v=Or5KmoQhkdM

    « L’épidémie sans malades » (je précise que c’est un titre expressément provocateur !)
    https://www.youtube.com/watch?v=4pId-8xvDrc

    J’ajoute encore que depuis janvier 2020, 124.382 personnes sont officiellement mortes du Covid, et en fait pour nombre d’entre elles AVEC le Covid. Entre-temps, sur base de 1750 morts/jours, c’est plus de 1.200.000 personnes qui sont décédées. Le, ou la, Covid c’est à peine 10% des décès et probablement moins si l’on tient compte des décès multifactoriels et des causes de comorbidité.

    Le jour où une maladie autrement plus dangereuse s’abattra sur nous, quelles seront alors les mesures des dirigeants ? En viendront-ils, à l’aune de ce qu’ils nous imposent aujourd’hui, à des extrémités comme on le voit dans le bon film sud-coréen « The flu » ?

    Si vous avez malheureusement perdu un proche à cause du covid, imaginez-vous que vous en auriez perdu 10 avec la grippe espagnole (et même 20 en tenant compte de l’augmentation de population entre 1918 et nos jours). Dans quel état psychologique et social serions-nous si la chose se renouvelait et qu’on y opposait une stratégie aussi angoissante et liberticide que celle que nous subissons aujourd’hui à travers toute la planète ou presque ?

    Verra-t-on un jour cette épidémie ramenée à ses vraies proportions ?

    Enfin @Sandrine : les anarchistes ne seraient plus que des libertariens anti-démocrates ?
    LOL Il faudrait sortir et prendre un peu de temps pour discuter avec des anarchistes, et ne pas oublier que Proudhon disait déjà « Suis-je démocrate, non ! » Il est logique que les anars soient anti-démocrates (au sens usuel du terme, c’est-à-dire la « démocratie de représentation »). Ce n’est donc pas un anathème, juste une vérité politique. Autre rappel les libertariens sont favorables à la propriété privées des moyens de production. Vous ne trouverez pas beaucoup d’anars pour soutenir cette vision de l’économie.

    Répondre à ce message

  • De la société disciplinaire à la société de contrôle total : la France à la pointe ...des mesures « sanitaires » autoritaires et inadaptées Le 16 janvier à 18:09, par Sandrine

    Il faudrait peut-être vérifier les informations avant de publier n’importe quoi. A propos du docteur Emanuely, lire ici (démenti de LCI).. La gauche et l’extrême gauche vont s’effondrer aux élections et disparaître pour longtemps du paysage en raison de leurs propres errances et de leur décrochage d’avec la société française. LFI suit la pente du PS et les anars ne sont plus que des libertariens anti-démocratie.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft