Dans la série grande tromperie de l’écologisme subventionné : Réseau Action Climat

Les ennemis de l’écologie ne sont pas seulement à droite et chez les ultra-capitalistes...

samedi 9 avril 2022, par Les Indiens du Futur.

On pourrait croire naïvement que de grandes ONG ou des partis qui se réclament de l’écologie portent de vraies ruptures avec la civilisation industrielle, mais souvent il n’en est rien. Des trucs intéressants se mélangent à des actions et objectifs totalement absurdes et anti-écologiques. Un mélange contradictoire et voué au désastre que ne renieraient pas les grands manipulateurs capitalistes et policitiens type Macron and co qui nous enfument avec tout et son contraire pour mieux continuer l’agenda meurtrier des riches et du Capital.

Là dessus s’ajoutent les grands médias dominants qui rabâchent ces « illusions durables » non stop, histoire de « tout changer » pour que rien ne change, et surtout pas l’ordre hiérarchique des riches et des puissants.

Dans la série grande tromperie de l’écologisme subventionné : Réseau Action Climat
Agir à la marge, ...pour faire durer le système techno-industriel dévastateur le plus longtemps possible ?

LA GRANDE TOILE DE L’ÉCOLOGISME SUBVENTIONNÉ : LE RAC

Le Réseau Action Climat (RAC) France, c’est la branche française du Climate Action Network créé en 1989 par plusieurs grandes ONG « écologistes » internationales (Greenpeace, WWF, etc.). Avec ses revendications ridicules, il représente parfaitement bien la nuisance de l’ONG-isation de l’opposition (la cooptation ou l’achat de l’opposition par le philanthrocapitalisme, par le secteur à but prétendument non-lucratif du capitalisme). À l’instar des autres grandes ONG « écologistes », il se contente de promouvoir la chimère habituelle — et indésirable — d’une civilisation techno-industrielle décarbonée, verte ou propre, d’un capitalisme durable :

« Green deal européen », « transition énergétique », « acier vert », « neutralité carbone en 2050 », « verdir le budget de l’État », « mettre en place des procédés de production décarbonés », « créer des marchés pour les produits décarbonés de l’industrie comme les ciments à faible taux de clinker » — avec des flatteries du gouvernement actuel au passage, comme : « si la hausse des financements pour la rénovation énergétique des logements décidée par le Gouvernement actuel va dans le bon sens […] » — « développement de toutes les énergies renouvelables », création d’emplois verts, etc.

Comme toujours et comme attendu, il ne s’agit jamais d’en finir avec le capitalisme et la domination étatique, mais d’espérer l’impossible avènement d’une civilisation techno-industrielle durable, renouvelable, basse consommation, avec servitude « renouvelable » (« emplois verts ») et tutti quanti.

Et bien entendu, ces inepties sont relayées par la formidable Paloma Moritz du non moins formidable média alternatif/indépendant Blast, par Cyril Dion, etc.

L’écologie (sic) inoffensive, stupide, que l’on peut tranquillement subventionner : le « mouvement climat ». Ses « activistes professionnels » se chargent de divertir et de coopter bon nombre d’inquiets face au désastre en cours, de leur vendre de faux espoirs absurdes et renouvelables, et le business-as-usual peut paisiblement suivre son cours.

(post de Nicolas Casaux)

Les ennemis de l’écologie ne sont seulement à droite et chez les ultra-capitalistes...
Réseau Action Climat, un lobby au coeur d’autres lobbies pour les illusions « vertes » techno-industrielles

Juger des candidats aux programmes inadaptés par rapport à des actions qui le sont tout autant

Quand le réseau action climat juge les programmes des candidats en utilisant des « happy face » 🤦🏼‍♂️... les confrontant à leur plan d’actions en faveur du climat tout aussi absurde (Objectif 100% renouvelable, fiscalité carbone, le ’verdissement’ du budget de l’Etat, décarbonation de l’industrie).
Pour en savoir plus : https://reseauactionclimat.org/presidentielle-candidats-climat/
Leur plan d’actions : https://reseauactionclimat.org/agir/

(post de Kevin Haddock)

P.-S.

Perspectives et pistes de résistance active

La situation écologique, climatique, sociale est terrible.
Mais tant qu’il y a des résistances, rien n’est complètement perdu.
Et puis la civilisation industrielle, ce système techno-capitaliste et étatique, n’est peut-être pas si solide que ça, elle sans doute plus attaquable qu’on ne pense.

Il existe quantité de moyens de se battre, de lutter pour abattre/détruire/démolir/désarmer/stopper/effondrer les structures matérielles et idéologiques de la civilisation industrielle. Et quantité de moyens pour construire à la place des mondes vivables et soutenables.
Soutien financier, action directe, information, soutien aux personnes engagées, logistique, actions publiques ou clandestines, communication, refuges...
Il y en a pour tous les goûts, toutes les disponibilités et « niveaux » d’engagement.

Il y a des places pour chacun.e dans cette vaste culture de résistance à construire.

- Liens utiles pour aller plus loin :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft