Dans ce système antidémocratique, voter par conviction ne sert pas à grand chose

Autant voter pragmatiquement aux présidentielles pour le candidat de gauche qui a une chance de passer

jeudi 31 mars 2022, par Anar pragmatique.

La joute électorale présidentielle spectaculaire du 10 avril 2022 approche !
Une fois qu’on a décidé de voter malgré tout, à contre coeur, pour qui diable voter quand on est « de-gauche » ??

Certains partis (comme EELV de Jadot) nous exhorte de manière contre intuitive à voter par conviction et pas pour le candidat de gauche qui aurait une chance de passer au second tour (ici Mélenchon de la France Insoumise).
Or, si on fait le choix de participer aux sinistres élections, autant que ça serve à quelque chose, que ce soit utile.

Dans ce système antidémocratique, voter par conviction ne sert pas à grand chose
Comme le catch, le spectacle de l’élection présidentielle désigne un seul vainqueur

- Si vous voulez voter à gauche vous avez le choix entre NPA, Lutte Ouvrière, France Insoumise, Parti Communiste (Le PS n’est plus de gauche depuis longtemps, et EELV semble suivre le même chemin).
Or, le seul parti de gauche qui a une chance de passer au second tour des présidentielles est la France Insoumise. Les autres ne font que de la figuration, même EELV n’a aucune chance de toute façon.

Or, l’élection présidentielle ce n’est pas du tout un sondage d’opinions et de convictions, ce n’est pas un moment où on se fait plaisir avec le-la candidat.e qui nous plaît, c’est une lutte à mort entre plusieurs blocs antagonistes où un seul l’emporte au final.
Par le vote aux élections présidentielles, il ne s’agit donc pas du tout d’afficher/affirmer nos convictions (d’autant plus que, pour moi comme pour beaucoup : aucun parti ne nous plaît vraiment, un candidat et un programme électoral ne reflètent pas nos convictions, et on vômit le système antidémocratique en place), mais de faire gagner pragmatiquement le bloc le moins pire du moment.
Or, quand on est de gauche, le bloc de gauche le moins pire éligible actuellement, c’est la France Insoumise. Donc le choix est simple : voter France Insoumise dès le premier tour pour avoir une chance de voir un groupe de gauche dépasser Le Pen et de voir Mélenchon au second tour contre Macron.

Dans ce cadre, voter NPA, Lutte Ouvrière, EELV ou Parti Communiste ne sert strictement à rien du point de vue électoral car ils seront tous battus à coup sûr et Macron risque de triompher à nouveau grâce au « barrage » anti Le Pen de second tour, ça sert juste à ce que ces partis touchent des sous d’aides d’Etat en fonction des voix reçues et perdurent moins difficilement, c’est mince au regard des enjeux.

Si j’écoutais mes convictions, le parti qui s’en éloignerait le moins serait le NPA avec P Poutou, mais quel intérêt de faire monter le NPA de quelques dixièmes de points alors qu’il n’a aucune chance de passer ?
Pour faire vivre nos convictions, il y a les manifs et rassemblements, les tribunes, la vie et la lutte quotidienne. Les élections, surtout dans ce système centralisé étatico-capitaliste et antidémocratique dominé par les médias militants des milliardaires, ne sont pas le bon cadre pour ça, les élections, si on veut y participer, c’est juste essayer de faire gagner le bloc de gauche qui a des chances pour éviter la victoire des blocs des variantes d’extrême droite (Macron, Pécresse, Le Pen, Zemmour), pour éviter le pire du pire, pour s’épargner un nouveau second tour calamiteux Macron / Le Pen.

Pour les législatives, la situation est différente, plus complexe, car des alliances peuvent se faire.


Dans la même idée, voter Le Pen ou Zemmour pour se venger des « élites », pour espérer foutre le bordel, ne mène à rien.
Technocrates, ultra-riches et capitalistes se contrefoutent des signaux de ce genre, et ils savent que leurs business et leurs profits se porteront tout aussi bien, voir mieux encore qu’avec Macron, avec les extrêmes droites « traditionnelles » au pouvoir.
Le Pen et Zemmour n’ont d’anti-système que des postures, il s’agit juste de ratisser les mécontents par du verbiage calibré, ils sont en fait pleinement pour et dans le système dominant, ils en sont une simple variante, une excroissance. On le voit bien avec le milliardaire Bolloré, un type qui s’est enrichi sur le dos des travailleurs et de la Terre, qui soutient à fond Zemmour, ou quand Le Pen refuse de voter une augmentation du SMIC.
Le Pen et Zemmour veulent être encore plus ultra-répressifs et anti-exilés-immigrés que le macronisme. Essayons de rester rationnels malgré le chaos et la propagande volontairement orchestrés par les médias dominants : taper sur des boucs émissaires désignés et accentuer encore le régime policier n’arrangera pas nos fin de mois ni les dérèglements climatiques meurtriers ni les pollutions chimiques qui génèrent de nombreux cancers avant la retraite. Un régime d’extrême droite encore plus sécuritaire et répressif que le macronisme pourrait peut-être rassurer certaines personnes, mais ce ne serait qu’éphémère et la désillusion serait criante et cuisante.

Vivement que les élections se terminent, d’une manière ou d’une autre, et qu’un maximum de personnes se mettent à lutter sérieusement pour la destitution des gouvernements, pour l’émancipation, l’écologie et l’égalité sociale, donc contre le capitalisme, l’Etat et le système techno-industriel.

- Mon précédent article :
Je suis anarchiste et pourtant je voterai à toutes les élections - Soyons aussi cyniques, intéressés et pragmatiques que nos pires ennemis et adversaires


2 Messages

  • Dans ce système antidémocratique, voter par conviction ne sert pas à grand chose Le 3 avril à 18:33, par Anar pragmatique

    Confirmation qu’EELV n’est plus à gauche :

    🌻 EUROPE ÉCOLOGIE DE DROITE

    À une semaine du scrutin présidentiel, rappelons le pedigree du champion du parti écologiste.
    Yannick Jadot est un candidat qui adore la police au point de manifester aux côtés de l’extrême droite la plus radicale le 19 mai 2021. Par contre, il déteste les Gilets Jaunes contre qui il n’a pas arrêté de déverser des calomnies, et d’appeler sans relâche à l’arrêt du mouvement. Il n’a évidemment pas eu un mot pour les mutilé-es et les blessé-es par les forces de l’ordre.
    C’est normal, Yannick Jadot est un ami des patrons, le MEDEF le trouve formidable. Le candidat ne cache pas son désir de « capitalisme vert ». Yannick Jadot reprend les thématiques islamophobes, et n’hésite pas à parler de « séparatisme islamique », en cœur avec la droite et l’extrême droite. Enfin, Yannick Jadot a consacré sa campagne à attaquer la gauche, et a terminé par des incantations militaristes et atlantistes. Le comble pour un parti historiquement pacifiste.

    Avec des mots d’ordres ni écologistes ni sociaux, que rien ou presque ne différencie du Macronisme, on se demande pour qui travaille cet individu. Quel est son objectif dans cette campagne ? Alors que le vivant s’effondre, que l’autoritarisme s’installe, que les luttes écologistes sont férocement réprimées, EELV aura été à l’image de la campagne présidentielle : 50 nuances de droite et d’extrême droite.

    (par Nantes Révoltée)

    Répondre à ce message

  • Dans ce système antidémocratique, voter par conviction ne sert pas à grand chose Le 2 avril à 09:55, par Jean-christophe Nello

    Bien d’accord avec toi sur la seule stratégie applicable.
    Un point à ajouter quand même en plus de l’argument du moins pire : c’est la promesse d’une constituante ; si un nombre significatif s’en saisit, et je le crois possible, ça peut donner lieu à des remises en causes profondes de l’ordre établi...on peut rêver un peu d’un process de remise en route des neurones et des consciences....

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft