Djihadisme, fascisme, répression : spirale infernale attisée par le monde capitaliste

Capitalisme, étatisme, non-démocratie partout exacerbent tensions, injustices et brutalités

dimanche 1er novembre 2020, par Auteurs divers.

Contre les régimes autoritaires d’ici et d’ailleurs, contre tous les fascismes, un front solide reste à construire.

DJIHADISME, FASCISME, RÉPRESSION : SPIRALE INFERNALE

- Engrenage mortel : quand le pouvoir appuie certaines filières djihadistes dans le monde, et stigmatise les musulmans en France -

L’horreur absolue à Nice, encore. Une femme d’environ 70 ans, venue prier jeudi matin, égorgée dans une église par un fanatique. Le sacristain et une autre fidèle assassinés également. Existe-t-il un acte plus lâche et plus ignoble que le meurtre barbare d’une dame âgée dans un lieu de culte ? Au même moment, à Avignon, un homme portant une veste du groupuscule néo-fasciste « Génération identitaire » armé et proférant des menaces est abattu. Les deux faces d’une même pièce. Dans la foulée, le gouvernement place la France en « alerte attentat », ajoutant donc à « l’état d’urgence sanitaire » une autre mesure d’exception. Verrouillant encore plus le pays, dans une ambiance de terreur et de dictature.
Il y a seulement deux semaines, c’était un professeur, Samuel Paty, qui était décapité en pleine rue par un islamiste. En deux semaines, quels ont été les réponses du gouvernement ? Une surenchère raciste dans les médias. La dissolution d’associations musulmanes, notamment de charité. Des insultes et des calomnies à l’égard de la gauche, des universités, ou de personnalités non-blanches. Le licenciement du chef de « l’observatoire de la laïcité ». Et le matin, le midi et le soir, l’extrême droite sur les plateaux télé. Ce jeudi, c’était même un célèbre néo-nazi de Nice, Philippe Vardon, qui s’exprimait en direct sur BFM TV pour commenter l’actualité. L’engrenage espéré par les fanatiques. La spirale fasciste.

Pourtant, depuis 40 ans, la France et les puissances occidentales soutiennent différents réseaux djihadistes. A la fin des années 1970, les USA vont appuyer les mouvances islamistes en Afghanistan, pour affaiblir le bloc soviétique, sur fond de guerre froide. La CIA collabore alors avec des services saoudiens et pakistanais, et permettent l’ascension d’une figure méconnue à l’époque : Oussama Ben Laden, chargé de recruter des volontaires djihadistes. Les médias français et des figures telles que BHL appellent à donner des armes à la guérilla. Le conflit va effectivement précipiter la chute de l’URSS : objectif atteint pour le bloc occidental. Mais en dix ans 35 000 djihadistes issus de 43 pays auront participé à cette guerre, et vont essaimer partout.

Dans les années 1990, l’occident favorise les forces réactionnaires en Bosnie, et appuie financièrement et militairement des filières islamistes. Au Kosovo, la milice de l’UÇK est formée par les services français, milice elle-même liée à Ben Laden, et impliqué dans des massacres et des crimes de guerre. En quelques années, le Kosovo deviendra le bastion du djihadisme en Europe. Sur fond de démantèlement de l’ex-bloc de l’Est, les USA vont aussi soutenir les groupes islamistes en Tchécthénie, pays aujourd’hui dirigé par un autocrate d’extrême droite musulman : Kadyrov. Pendant la guerre en Syrie, la France va appuyer certains groupes djihadistes, notamment le « front Al Nosra ». Le Guardian explique dès 2012 que « pour partie, l’argent français est tombé entre les mains de groupes islamistes qui étaient à court de munitions ». Sans parler des accords entre l’entreprise française Lafarge et le groupe DAESH. Avec les conséquences que l’on sait.

Sur le plan économique, la France va renforcer ses liens avec les dictatures du Golfe, notamment avec l’Arabie saoudite qui devient le premier client de la France en termes de contrats militaires et le premier fournisseur de pétrole. Macron signe en 2017 un contrat de 11 milliards d’euros de ventes d’armes avec le Qatar. Ces pétromonarchies sont précisément les premières responsables de la diffusion de l’idéologie djihadiste fondamentaliste dans le monde, y compris par des appuis financiers. La dissonance cognitive est totale : le gouvernement qui réprime les musulmans qui vivent en France au nom de la « laïcité » fait des courbettes aux leaders mondiaux de l’islamisme.

En bout de chaîne de ces « stratégies » géopolitiques et de ces nébuleuses fanatiques, les populations paient le prix du sang. Attentats atroce, conflits confessionnels, stigmatisations et répressions. Chaque engrenage activant les autres, dans une spirale mortifère. Les autorités françaises ont donc a la fois porté appui à certaines forces du djihad mondial tout en s’en prenant aux musulmans qui vivent sur son sol. C’est exactement l’inverse qu’il aurait fallu faire : éliminer les filières obscurantistes et couper les ponts avec les dictatures religieuses qui les financent d’un côté, et protéger toutes les minorités de ce pays, qui subissent des discriminations de l’autre. L’Etat français a créé les conditions du pire. Celles d’une guerre confessionnelle, d’un retour du fascisme et de la barbarie. Leurs guerres, nos morts.

Cet article reprend largement l’excellent travail d’Acta, à retrouver et à partager en entier ici : https://acta.zone/loccident-et-les-djihadistes/

post de Nantes Révoltée

Djihadisme, fascisme, répression : spirale infernale attisée par le monde capitaliste
Capitalisme, étatisme, non-démocratie partout exacerbent tensions, injustices et brutalités

De Kobanê au monde entier : se lever contre contre le fascisme

Nous partageons et relayons cet appel de la plateforme “Rise Up 4 Rojava” a une semaine d’action internationale “de Kobanê au monde entier : se lever contre le fascisme”. Solidarité antifasciste avec la révolution sociale au Kurdistan et au Rojava ! Rise Up 4 Rojava ! – Rise Up against Fascism !

https://vimeo.com/471398670

- Lire Appel : Rejoignez la semaine internationale d’action du 1er au 8 Novembre 2020

☠️FRANCE : MONTÉE DES FASCISMES À TOUS LES NIVEAUX

➡️ Au moment où un fanatique djihadiste assassinait atrocement des fidèles dans une église de Nice jeudi, un homme d’une trentaine d’années sortait dans la rue avec un couteau et une arme à feu, avant de menacer des passants. Après avoir mis en joue des policiers, il était abattu, alors qu’il portait une veste du groupe néo-fasciste « Génération Identitaire ». Cet homme, appelé Fabien B., était connu pour être « un bon voisin mais un adepte du nazisme » selon la presse. La Justice s’est empressée d’étouffer l’affaire, le procureur osant même : « l’individu est français, né en France, n’a rien à voir avec la religion musulmane. Ça n’a strictement rien à voir avec un acte terroriste. C’est une affaire de droit commun. »

➡️ Le même jour, sur des comptes privés liés au chef de « Génération identitaire », un militant d’extrême droite écrit : « je suis en train de voir avec un ami si on décide de faire sauter une mosquée. Sa sera pas 2/3 morts [sic] ». Les fascistes se préparent à l’action.

➡️ Le soir même, alors que les corps des victimes sont encore chauds, l’extrême droite s’empresse de manifester à Nice, Lyon et Paris. A Nice, 200 identitaires crient « Islam hors d’Europe », escortés par la police. A Paris, c’est l’Action française qui appelle à « décapiter la République », reprenant mot pour mot la rhétorique des djihadistes.

➡️ Ces derniers jours, des manifestations racistes ont été organisées par l’extrême droite turque en France. A Vienne ou Dijon, des centaines de fascistes turcs ont fait des descentes pour attaquer la communauté Arménienne, en hurlant « Allah Akbar ». De véritables pogroms à l’appel de groupes tels que les « Loups gris », violents, nationalistes et xénophobes. Rappelons que le Régime turc, autoritaire et religieux, écrase les oppositions et opprime les minorités, en particulier Kurdes, sur son territoire.

➡️ Fanatisme religieux, nationalismes, racismes : les fascismes montent de tous les côtés, sur fond de crise sociale, politique et sanitaire. Prises en étau, les luttes sociales, les solidarités, les révoltes légitimes ne trouvent plus de place, et sont écrasées par la police quand elles se manifestent. Il est urgent de reconstruire un front solide. Cela passe par la diffusion de médias autonomes et influents et le développement de groupes organisés capables de faire face à la tempête qui monte.

post et visuel de Nantes Révoltée

Djihadisme, fascisme, répression : spirale infernale attisée par le monde capitaliste
Capitalisme, étatisme, non-démocratie partout exacerbent tensions, injustices et brutalités

Ajontons que la France soutien souvent du bout des lèvres les Kurdes, qui pourtant combattent sur le terrain Daech and co.
Et n’oublions par le pire virus, le pire système totalitaire et autoritaire, qui est présent partout et qui favorise et attise tous les fascismes : le capitalisme et son monde.

Djihadisme, fascisme, répression : spirale infernale attisée par le monde capitaliste
Capitalisme, étatisme, non-démocratie partout exacerbent tensions, injustices et brutalités

AMIS FASCISTES 🟩

Le RN (FN) est objectivement islamophobe depuis de longues années. Mais il est aussi, et depuis toujours, fondamentalement antisémite. Ce qui pousse certains membre de l’extrême droite française à se rapprocher des fanatiques islamistes, eux aussi ouvertement antisémites. Dernier exemple en date : deux proches de Marine Le Pen qui ont gravité autour de Sefrioui, actuellement incarcéré pour avoir lancé la campagne sur les réseaux sociaux contre Samuel Paty ! Ces fascistes se détestent autant qu’ils se nourrissent... et s’allient ponctuellement pour faire monter la haine de l’autre !

🔺Extrait d’une enquête de JDD 🔻
Le Rassemblement national considère-t-il vraiment l’islamisme radical comme un ennemi ? Deux proches de Marine Le Pen, Axel Loustau et Frédéric Chatillon, se sont affichés au côté d’Abdelhakim Sefrioui, l’islamiste mis en examen et écroué pour avoir lancé la campagne sur les réseaux sociaux qui a provoqué l’assassinat de Samuel Paty. Les trois hommes apparaissent sur une vidéo du 10 janvier 2009, mise en ligne sur le compte Dailymotion du collectif Cheikh Yassine, le groupuscule de Sefrioui, après une manifestation à Paris contre une opération menée par Israël dans la bande de Gaza.
Les images montrent Loustau et Chatillon parmi une foule entonnant… un verset du Coran. Le premier, conseiller régional (RN) d’Île-de-France, était chargé des finances de la campagne présidentielle de Marine Le Pen en 2017. Le second a été le principal prestataire pour la communication du parti – ce qui lui a valu d’être condamné par la justice dans l’affaire des kits de campagne. Tous accompagnent l’humoriste Dieudonné, que l’on voit discuter avec Sefrioui. Puis Dieudonné prononce devant eux un discours, juché sur un camion sono du collectif Cheikh Yassine, avant que Nelly Leboucher, l’épouse de Sefrioui, le remercie de dénoncer le « génocide des Palestiniens ».

Article complet : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : deux amis de Le Pen en lien avec l’islamiste Sefrioui - Proches de Marine Le Pen, Axel Loustau et Frédéric Chatillon ont gravité, dans l’entourage de Dieudonné, avec Abdelhakim Sefrioui, l’activiste impliqué dans la mort du professeur Samuel Paty.

P.-S.

- et aussi :

  • Intimidation islamophobe : « On a envoyé chez moi à 7h une dizaine de policiers cagoulés » - Lundi 19 octobre dernier, Gérald Darmanin a expliqué avoir lancé des opérations de perquisition dans le but de « faire passer un message ». Moustapha M., militant associatif musulman réside à Argenteuil. Perquisitionné la semaine dernière, il fait partie de ceux qui ont subi une de ces opérations islamophobes arbitraires. Nous relayons son témoignage qui révèle les méthodes d’intimidation scandaleuses du gouvernement.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft