Crop top et tenues dites décentes : Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés

Combien de temps la tenue des femmes fera-t-elle encore débat ?

mardi 27 juillet 2021, par Auteurs divers.

- Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés : délivrons-nous du mâle ! - Que nous soyons habillées ou dénudées, voilées ou en crop-top, une très grande partie des hommes considèrent toujours qu’ils ont leur mot à dire sur nos corps, nos sexualités, nos identités. Qu’ils aillent tous en enfer, et qu’ils prennent Christine Boutin avec eux au passage.
(...)
Les hommes redoublent d’ingéniosité quand il faut trouver des arguments qui légitimeraient leurs prérogatives sur les corps féminins. Quand ce n’est pas un argumentaire islamophobe puant qui prévaut, c’est une soudaine préoccupation pour le “républicanisme” des tenues des étudiantes. Ainsi Macron, en fustigeant la « volonté d’exister » des filles portant des crop top à l’école, ou Blanquer et son concept de “tenue républicaine” à l’école, se montrent bons soldats du patriarcat, qui cadre toujours le problème de la « décence » sur l’apparence des filles et jamais sur les comportements des garçons.

Crop top et tenues dites décentes : Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés

Or, culpabiliser les filles sur leurs tenues, c’est la première étape de la sexualisation des corps, et de la responsabilisation des femmes victimes d’agressions sexuelles. Les mythes et les discours associés au viol dans la culture française entretiennent l’idée d’un viol-type (le soir dans une ruelle sombre alors qu’on rentre de soirée en mini-jupe) et d’une attitude de la femme qui l’aurait “encouragé” (par une tenue, un comportement…). Mais c’est un mécanisme très puissant et mensonger de la domination masculine que de faire croire que les femmes puissent être responsables de leur viol ou de leur agression sexuelle, en inversant la culpabilité. Cela permet d’entretenir la peur (de rentrer seule, de s’habiller comme ci ou comme ça, de traîner dehors, de multiplier les partenaires…) et l’idée complètement inacceptable que la violence que les hommes exercent sur les femmes serait justifiée.
(...)
Même si je ne compare pas un viol à une agression verbale, ça relève de la même logique : les oppresseurs se sont tellement habitués à l’impunité que l’idée même d’une résistance systématique ne nous traverse pas l’esprit. Alors c’est qu’il est peut-être temps de remettre les choses à leur juste place : rendre à nos corps leur pleine liberté d’exister. Prendre notre place, se couvrir et se découvrir à l’envi, gueuler plus fort, se révolter, faire front ensemble – s’aider, se défendre, se soutenir.

Et comme le sexisme est avant tout une affaire d’hommes, petit guide pratique à la gente masculine : arrêtez de nous fixer, de nous parler ou de nous sourire alors qu’on ne vous calcule pas, arrêtez de mater et de filmer des seins et des fesses comme s’ils ne nous appartenaient pas, arrêtez de nous donner des surnoms et de nous renvoyer à nos “qualités féminines”, arrêtez “d’aider” vos meufs à la maison et prenez vos responsabilités, renoncez de temps à temps à votre surexposition médiatique et faites-vous remplacer par vos collègues femmes, éduquez vos fils au respect du consentement et à l’expression non-violente de leurs émotions, renseignez-vous sur les problématiques féministes, arrêtez de prendre toute la place, arrêtez de nous couper la parole et de parler plus fort que nous, en bref fermez-la et laissez-nous vivre.


5 Messages

  • Crop top et tenues dites décentes : Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés Le 29 juillet à 12:47, par Heska

    Et voilà encore un commentaire qui prend l’autre de haut, qui tacle plutôt que de débattre. Donc j’interviens encore. Je ne vois pas ce que la « reproduction », Big Pharma et une caricature de néanderthalien viennent faire là... Faudrait juste être capable de faire la différence entre d’une part la sexualité (activité de loisirs et/ou de reproduction entre personnes consentantes) et d’autre part la sexualisation, c’est-à-dire la réification de l’autre, sa transformation en objet et sa réduction à la fonction sexuelle.

    Répondre à ce message

  • Crop top et tenues dites décentes : Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés Le 28 juillet à 05:55, par simon

    Tu as bien raison. C’est à se demander si les hommes sont vraiment des Hommes, c’est quoi ces sauvages primaires qui voudraient encore nous faire croire , à l’heure de la High-tech Big pharma, que la reproduction doit être encore sexualisée ? Ils n’ont sûrement même pas lu « 1984 » d’Orwell.

    Répondre à ce message

    • Crop top et tenues dites décentes : Aujourd’hui, quoi que nous fassions, nos corps sont sexualisés Le 29 juillet à 09:38, par Sandrine

      On ne saurait trop conseillé à l’auteur-e de ces lignes de se rendre d’urgence en Afghanistan - c’est le bon moment - expliquer à ses soeurs afghanes que le crop-top et le voile c’est la même chose, que le crop top n’est absolument pas un vêtement sexualisé, pas du tout fait pour répondre aux désirs des hommes de mater. Elle leur expliquera aussi que les femmes sont des êtres sans sexualité qui n’ont pas envie du tout d’attirer le mâle, de plaire, de s’éclater au pieu. Oui l’Afghanistan ultra puritain, ultra reac est le bon lieu où aller pour ces fachos vulvocastratrices.
      La sororité a bon dos : non Margareth Thatcher n’est pas ma soeur. La sororité, oui, mais avec nuance, pas pour noyer le poisson de l’exploitation sociale, pas pour introduire le puritanisme asexué. Le sexe est un plaisir et on se demande si l’objectif de ce genre de texte n’est pas de supprimer tout plaisir ; Décidément l’Afghanistan est une bonne destination pour les ayatolettes en crop top.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft