Crest, le maire Hervé Mariton accorde un permis de construire illégal pour un bâtiment des chasseurs en zone naturelle

Malgré les décisions de justice répétées, Mr Mariton intègre le bâtiment illégal dans le nouveau PLU !

mardi 23 juin 2020, par Les Potins de la Vallée.

Un article du Cretois nous alerte sur cette affaire scandaleuse :

- Noël avant l’heure pour les chasseurs drômois
Le nouveau PLU de Crest homologue le bâtiment de la Fédération, dont le permis de construire a pourtant été invalidé à trois reprises par la justice.
C’est une belle surprise pour la Fédération Départementale des Chasseurs de la Drôme (FDC 26). Les élus de la majorité d’Hervé Mariton ont entériné l’existence du siège de la Fédération, installé au bout de la route des Sétérées, à l’occasion du dernier conseil municipal.
Un bâtiment dont la légalité est pourtant contestée depuis 2009 par la Frapna Drôme (Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature) et dont la justice a, à trois reprises, confirmé l’irrégularité. L’adoption du nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Crest, le vendredi 20 septembre, a néanmoins permis à la ville de passer outre ces décisions de justice...
(...)
- Suite sur la version papier du 27 septembre 2019

Dans les jugements réitéré de tribunaux indiqués sur la page du Crestois, on apprend que le conseil d’Etat a confirmé que le permis de construire octroyé en zone naturelle inconstructible à la FDC 26 par la mairie de Mr Mariton était illégal, et donc que les énormes extensions de bâtiments l’étaient aussi.
Pourtant, Mr Mariton et son équipe ont préféré passer outre cette décision de justice et adopter un PLU qui intègre les bâtiments de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Drôme !
Pourtant, logiquement, ces bâtiments auraient du être détruits pour respecter la décision du conseil d’Etat. La mairie de Crest est responsable de cette situation ubuesque.

- Voir aussi cette vidéo du naturaliste Pierre Rigaux

Crest, le maire Hervé Mariton autorise et couvre le bâtiment illégal de la Fédération des chasseurs en zone naturelle

Après le scandale de la chasse dans la réserve des Ramières défendue par Jean Serret, cette affaire illustre également la puissance et la nocivité du lobby des chasseurs.
Des élus comptent sur leurs voix et leur influence pour se faire élire, alors ils doivent céder aux desiderata de ce lobby.

Les instances officielles des chasseurs prétendent être écologistes (avec le soutien complaisant de l’Etat), mais elles veulent continuer à chasser dans une réserve où se trouvent des espèces d’oiseaux menacées et alors qu’on sait que partout la biodiversité est détruite (ainsi, les chasseurs agissent même contre leur propre intérêt qui serait de préserver des sanctuaires pour que les oiseaux puissent proliférer et s’étendre).
Et puis la Fédération Départementale des Chasseurs de la Drôme a construit illégalement un énorme bâtiment ...en zone naturelle ! Bel exemple de protection de la nature.

Mr Mariton, toujours empressé de communiquer sur sa rigueur, sa bonne gestion et son respect de la loi, a donné en 2009 un permis de construire abusif aux chasseurs, puis s’entête en faisant des recours aux décisions des tribunaux administratifs toujours en sa défaveur, et pour finir fait une manoeuvre pour tenter de « légaliser » son permis de construire en changeant le PLU sur mesure !

En revanche, quand il s’agit d’étouffer un scandale le concernant et de contrecarrer des opposants, Mr Mariton n’hésite pas à faire une interprétation beaucoup plus stricte de la loi, comme quand il a refusé de fournir un plan des branchements publics d’eau potable en plomb sous prétexte de Vigipirate.

Après ça, Mr Mariton peut toujours faire de jolis discours de « transition écologique » et des Agenda 21 indigents (et autoritairement construits d’après les révélations de Romain Giraud dans Le Crestois) pour essayer de surfer sur la vague de l’écologie, mais personne n’est dupe à part son éternel fan club.
Le maire sortant a l’habitude de taxer d’idéologie (sous entendu de rigidité intolérante et irrationnelle) tout ce qui aurait des préoccupations écologistes appuyées, mais c’est bien son idéologie pro-capitalisme et conservatrice qui est néfaste, une idéologie qui, étendue au niveau mondial, a créé les catastrophes écologiques et climatiques qui ravagent le vivant.
A Crest, la mairie a fait sa part ...du désastre en cours.

- Voici pour finir dans Reporterre ce qu’André Gorz affirme :

L’utopie ne consiste pas, aujourd’hui, à préconiser le bien-être par la décroissance et la subversion de l’actuel mode de vie ; l’utopie consiste à croire que la croissance de la production sociale peut encore apporter le mieux-être, et qu’elle est matériellement possible.

P.-S.

AVIS AUX CRESTOIS

Nous invitons les crestois à briser l’omerta, à sortir du silence, à dire publiquement tous les déboires et problèmes qu’ils ont subi/vu du fait de l’action (ou inaction) municipale maritonienne. N’ayez plus peur, révélez les scandales. C’est le moment de couper court aux effets de communication de la liste Mariton.
Le clientélisme et les éventuelles menaces de sanctions ne doivent plus nous faire taire.
Pensez à notre avenir et à celui de nos enfants.
Merci
- Contactez-nous via ce formulaire, en apportant si possible des preuves à vos dires - Nous publierons tous les éléments qui nous paraitront véridiques et pertinents


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft