Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève

La mairie continue d’ignorer la volonté générale sur les rythmes scolaires

mardi 27 avril 2021, par Suivi d’actions, manifestations, événements....

Lundi 26 avril soir, lors d’une réunion où la présence de parents d’élèves concernés s’est faite contre l’avis du maire, Mr Mariton a rejeté à nouveau la décision et les demandes des enseignant.e.s et parents d’élèves concernant le rythme scolaire à Crest.
Instits et parents d’élèves (très remonté.e.s), réunis dans un collectif, ont donc poursuivi leur mouvement de contestation et d’affirmation de leurs choix. (voir aussi Crest : Mr Mariton piétine aussi la démocratie pour les rythmes scolaires des écoles).

100 % d’instituteurs et institutrices en grève mardi 27 avril, et de nombreux parents d’élèves et aussi des soutiens étaient présents mardi matin à Crest dans la cour de l’école Royannez et la belle manifestation qui a suivi.

Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève
Instits et parents d’élèves très remontés à Crest ce 27 avril

EDIT

(ajout du mercredi 28 avril)

La commission consultative CDEN a voté mardi 27 contre le choix de Mr Mariton.
La décision reviendra au DASEN, en lien avec la mairie de Crest (Dans chaque département, le Recteur est représenté par un Directeur académique des services départementaux de l’éducation nationale (DASEN) qui siège à l’inspection académique - Voir aussi fonctions du DASEN).
(explications sur ce processus).

- Pour contacter le rectorat : https://www.education.gouv.fr/academie-de-grenoble-100082 + http://www.ac-grenoble.fr/pid39234/accueil-dsden-26-drome.html + https://lannuaire.service-public.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/inspection_academique-26362-01

Si on était en démocratie, les choses seraient inversées, au lieu que les instits et parents d’élèves aient une voix consultatives, on aurait des instits et parents d’élèves qui seraient décisionnaires, et l’éducation nationale et les maires qui auraient une voix consultative.


Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève
Des gendarmes en tenue militaire pour surveiller des instits, parents et enfants...


- Quelques éléments d’informations sur le 27 avril d’après plusieurs témoignages :
Des gendarmes filmaient copieusement tous les manifestant.e.s, enfants compris, tout au long du parcours. C’est vraiment oppressant et intrusif d’être traité comme des délinquant.e.s alors qu’on ne fait qu’exercer notre droit.
Il y avait aussi des gendarmes du PSIG en treillis militaire.

La manifestation a scandé notamment « rythme des écoles, démocratie » jusque devant la mairie de Crest, où une scène incroyable et scandaleuse s’est produite.

Le maire Mr Hervé Mariton est apparu à une fenêtre en hauteur, en souriant et en faisant mine d’être acclamé !
Cette provocation puérile est emplie de mépris.
Ca faisait penser aussi à ces dirigeants momifiés d’URSS ou des anciennes dictatures d’Amérique du Sud qui apparaissaient aux balcons pour saluer le peuple qu’ils écrasaient.

27 avril, Mr Mariton fait semblant d’être acclamé depuis sa fenêtre : mépris, arrogance et provocation
Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève

Non seulement Mr Hervé Mariton s’assoit sur les décisions des écoles concernant les rythmes scolaires, mais en plus il se moque avec arrogance des protestations !
C’est une attitude totalement indigne d’un maire, qui, en théorie, est censé représenter tout le monde et s’attacher à la concorde publique.
D’autant plus concernant un maire à la légitimité « très faible » qui a été reconnu comme tricheur lors des élections municipales par les tribunaux.

Le pire, c’est qu’ensuite il s’est permis de rejoindre les manifestant.e.s, et de répéter les mêmes arguties que la veille au soir.
Les manifestant.e.s auraient mieux fait de lui tourner le dos et de ne plus lui adresser la parole.
En tout cas, les présent.e.s ne se sont pas laissé.e.s enfumer par ses discours.

Par ailleurs :

  • Une personne qui interpellait avec force le maire rapporte qu’un gendarme s’est permis de lui demander d’un air menaçant de, en substance : « cesser les propos intempestifs ». Il semble que des gendarmes se croient à présent autoriser à dicter qui peut être présent à une manifestation et ce qu’il est convenable d’y dire ou pas
  • Un syndicaliste actif a été menacé de contrôle ou d’interpellation par les gendarmes, il a du être raccompagné à son véhicule par des manifestant.e.s
Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève
Pancartes vues le 27 avril à la manifestation

- Pour essayer de dresser les parents d’élèves les uns contre les autres, le maire de Crest envoie un courrier très discutable (signé de Mr Mariton, Mr Guilloud et Mme Azaïs) qui essaie de rejeter le problème que lui-même attise sur un syndicat (voir plus bas une analyse de ce courrier trouvée sur Facebook).

La mairie maritonienne de Crest continue de plus belle à attiser les conflits et divisions, et veut tout contrôler en écrasant les avis autres : la mairie, les activités sociales, mais aussi la vie des écoles.
Pour Mr Mariton, la démocratie c’est les décisions unilatérales du maire et le « dialogue » à sens unique, une conception de la politique d’un autre siècle malheureusement encore très partagée.
On se demande bien pourquoi les élus de la majorité municipale crestoise supportent encore comme maire un personnage aussi nuisible aux crestois et à Crest.

Un post FB de Samuel Le Barh

Hier, les parents d’élèves crestois ont reçu un courrier de la mairie, un beau spécimen de langue de bois, d’incohérences, voire de contre-vérités (pour être gentil). Tentative d’analyse de texte, en essayant de ne pas surinterpréter les propos qui y sont tenus...

🏰 « Un syndicat d’enseignants a lancé pour demain mardi 27 avril un mouvement de grève. »

❗️ Pas faux, mais tentative de minimisation : l’ensemble des enseignants (donc 100%) de primaire et de maternelle à Crest est en grève, le mouvement est donc très suivi.

🏰 « Le syndicat dénonce la politique éducative de la Ville et plus précisément l’organisation des rythmes scolaires à Crest et il critique aussi la liberté qu’ont les parents d’inscrire leur enfant à l’école de leur choix. »

❗️ En l’occurrence, nulle trace dans les publications du syndicat, dans le cadre de ce débat, de critiques sur autre chose que la disparité de rythmes scolaires entre écoles crestoises et surtout l’absence de dialogue avec la Mairie. Je n’ai rien lu sur la politique éducative de la Ville, et encore moins sur la liberté d’inscription dans les écoles. Donc ici la Ville mélange plusieurs sujets, et brouille les pistes.

🏰 « Nous respectons cette initiative mais nous la regrettons. »

❗️ Il est heureux que le droit de grève soit respecté... Mais il est facile de le regretter quand on n’a rien fait depuis l’automne 2020 (et la première consultation des conseils d’écoles) pour éviter cette situation. Entendre, comprendre, dialoguer, et faire preuve d’un peu de souplesse aurait pourtant suffi.

🏰 « Vos enfants seront bien sûr reçus demain à l’école dans le cadre d’un service d’accueil. »

👍 Chouette.

🏰 « La Ville, avec l’ensemble de ses élus et de ses services, en particulier Crest’actif, est très mobilisée pour l’école, pour vos enfants. »

❗️ La Ville est bien obligée de le dire, puisque l’école est une de ses compétences... Imaginez qu’elle dise l’inverse ! Mais des actes concrets et l’écoute des principaux concernés seraient sûrement plus efficaces pour convaincre de la réalité de cette mobilisation de la Ville.

🏰 « Nous avons à cœur d’investir et d’améliorer l’équipement de toutes les écoles. »

🤔 Alors ça c’est intéressant ! Les enseignants et parents parlent de rythmes scolaires, la Ville répond investissement sur les équipements. Hors sujet.

🏰 « Nous proposons aussi de poursuivre l’aménagement des rythmes scolaires, comme nous nous y sommes engagés dans le projet municipal approuvé par les Crestois. »

❗️ Belle vision de la démocratie. La « poursuite de l’aménagement des rythmes scolaires » (c’est flou, mais je pense qu’il faut comprendre « le passage à 5 jours ») était dans le programme de la liste « Parce que nous aimons Crest », donc la Ville est légitime pour le faire sans consultation des principaux concernés, pendant 6 ans. C’est a minima discutable, non ?

🏰 « Cet aménagement permet, la semaine étant organisée sur 5 jours, d’offrir des activités périscolaires de qualité, appréciées des enfants et des familles. »

❓ Je ne remets pas en cause la qualité des activités périscolaires et la satisfaction des enfants qui en bénéficient. J’avoue que j’ai peu d’échos, car en maternelle il n’y a pas d’activités périscolaires proposées (seulement de la garderie, très chouette au demeurant), même quand le rythme est sur 4.5 jours.
A Georges Brassens, où l’école est sur 4 jours, il n’y a donc pas d’activités périscolaires.

🏰 « Le choix est ancien, il a été confirmé à l’issue d’une réflexion très approfondie (en particulier avec des spécialistes du temps de l’enfant) et d’une large concertation conclues en 2019. »

❓ S’il n’y avait pas de volonté de changer ce choix, pourquoi consulter les conseils d’écoles, même si le vote n’était que consultatif ?
❓ Comment a été tranchée la concertation conclue en 2019 pour que l’on se retrouve 2 ans plus tard avec ces conflits ?

🏰 « Plus précisément, le meilleur choix nous paraissait 5 jours en élémentaire, 4 jours en maternelle compte-tenu de l’âge des enfants et de la nature des activités possibles. »

🤔 Réflexion intéressante, et il est vrai que 5 jours d’école en maternelle, sans coupure dans la semaine, c’est fatiguant pour les pitchounes. Mais...

🏰 « Cependant, à la demande de la communauté scolaire, nous avions aligné l’horaire de la maternelle sur l’élémentaire. »

❗️ Affirmation fausse : c’est vrai uniquement à Anne Pierjean, puisque Chandeneux (maternelle) et Royannez (élémentaire) ne sont pas sur le même rythme. Et à Brassens, c’est l’élémentaire qui s’est alignée sur la maternelle...
Cela correspond-il réellement à « la demande de la communauté scolaire » de l’époque ?

🏰 « Les parents qui, pour des raisons qui leur appartiennent, veulent scolariser leur enfant sur 4 jours, peuvent les inscrire à l’école Brassens. »

🤔 L’école Brassens sera bien embêtée si les 86% de parents d’élèves de la maternelle de Pierjean favorables à un rythme de 4 jours par semaine changent leurs enfants d’école !

🏰 « Nous sommes attachés à maintenir la liberté qu’ont les parents à Crest d’inscrire leur enfant dans l’école de leur choix (dans la limite des places disponibles). »

👍 Tant mieux, cette liberté est vraiment bienvenue ! Mais s’il n’y a plus de places disponibles dans une école, qui tranchera ?

🏰 « Tout cela nous conduit à proposer de maintenir l’organisation actuelle qui globalement (quelques améliorations sont toujours possibles) donne satisfaction. »

🎭 Tout est dans le « globalement » qui permet d’affirmer à peu près ce qu’on veut. Objectivement, la satisfaction est-elle réelle ? Si oui, comment en arrive-t-on à une grève de l’ensemble des enseignants crestois ?

🏰 « Nous sommes à votre disposition pour toujours améliorer les conditions de l’éducation des enfants de Crest. »

😉 Prouvez-le en dialogue et en actes !

Portfolio

Lettre de Mr Mariton, Mr Guilloud et Mme Azaïs aux parents d'élèves

2 Messages

  • Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève Le 10 mai à 16:35, par Parent d’élève à Crest

    communiqués du SNUipp-FSU26 du 8 mai 2021

    ...concernant la mobilisation des enseignant·es et parents d’élèves de la ville de Crest, engagée maintenant depuis près d’un mois concernant les rythmes scolaires à Crest

    Une cinquantaine de parents d’élèves et enseignant·es de Crest se sont rassemblé·es samedi matin 8 mai, jour de marché, sur les marches de l’église centrale de la ville.
    Ils et elles tiennent à témoigner du fait que le sujet des rythmes scolaires sur la commune n’est pas réglé.
    Pour rappel, Crest est la seule commune de la Drôme où l’ensemble des écoles (5) ne sont pas sur le même rythme scolaire (des écoles à 4 jours de classe hebdomadaire, d’autres à 4 jours et demi).
    Cela entraîne de nombreuses complications pour les familles, les enseignant·es, les associations... Le maire veut reconduire ce manque d’homogénéité, qui en l’absence de carte scolaire sur la ville, rend complètement illisible la scolarité à Crest.

    Parents et enseignant·es, après avoir rencontré le Maire et l’Inspecteur d’académie (séparément) pour leur exposer tous les désagréments que cela cause, sont déterminé·es à poursuivre leurs actions.
    Persuadé·es que c’est aussi par le dialogue que des solutions pourront être trouvées dans ce dossier (qui s’enkyste), ils/elles rencontreront la députée de la circonscription le 17 mai et proposent de réunir ultérieurement autour d’une même table tous les acteurs/actrices de ce dossier (Mairie, Inspection académique, communauté de communes, enseignant.es, parents d’élèves).

    Le Conseil départemental de l’Éducation national qui doit donner son avis sur la question n’étant reconvoqué que le 8 juin (après un 1er avis largement négatif le 27 avril sur la proposition de rythmes scolaires présentée par la Mairie), cela laisse encore le temps d’envisager une sortie par le haut dans ce dossier.
    Encore faut il que toutes les parties soient ouvertes au dialogue...
    Parents d’élèves et enseignants veulent y croire et font le pari, malgré les positions figées jusqu’à présent notamment du côté de la Mairie de Crest, de l’intelligence collective.

    Crest, le 8 mai 2021

    Répondre à ce message

  • Crest, Mr Mariton méprise toujours la décision des instits et parents d’élève Le 7 mai à 01:23, par Deusex26adamjensen

    Tiens étrange, le mercredi 05 mai, alors que je me balladais à vélo l’après midi au centre ville de Crest, j’ai vu la clio grise du maire avec son chauffeur passer devant la caisse d’épargne, mais étrangement il n’y avait pas de maire.
    Mais ou est Mariton ?
    Ah ben non, c’est sa femme et un jeune homme qui étaient à l’arrière.
    Donc si je comprend bien, mes impôts servent à trimballer la femme du maire avec chauffeur, pour qu’ensuite elle vienne se pavaner le samedi matin au marché en faisant semblant de s’intéresser à la vie de Crest ? BALKANI et MARITON sont de la même famille ? Bon ben en attendant, je vais allez faire un tour sur la passerelle. Juste ciel, la passerelle a été volé. Ah non, elle n’a jamais été terminée. J’ai eu peur. Dans ce cas là, ce n’est pas grave. En attendant, il va falloir que madame MARITON justifie un jour l’emploi à titre personnel, d’un chauffeur payé par les contribuables et d’ailleurs, question, y a t-il besoin d’un chauffeur dans une si petite commune alors que l’ont arrivent même pas à faire des trottoirs sans des arbres en plein milieu ?
    Quand je vois que des aménagements routiers ont été fait et que la signalisation a été faite à la peinture à l’eau. La bonne blague si c’était le maire qui avait peint, d’ailleurs sait il tenir un pinceau ou un rouleau de peinture ? Ben non ce doit être son chauffeur qui doit le faire, il aurait acheté de la peinture professionnelle prévue pour l’infrastructure routière. A peine deux mois après la peinture fichait le camp. Honteux et déplorable. J’aurais presque envie de lui acheter sa peinture tellement il me fait peine. Bref aucun charisme ce petit gobelet. Il me fait penser au personnage de la série Les Simpsons, monsieur BURNS. Il y a peu de différences entre les deux en y regardant bien. BURNS et SMITHERS son chauffeur, lol je suis mort de rire. Allez à bientôt dans les prochaines aventures de petit gobelet au pays des sans dents.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft