Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable

Le scandale du plomb dans l’eau continue - Nouvel exemple de négligence volontaire et coupable

vendredi 7 février 2020, par Les Potins de la Vallée.

A Crest, une nouvelle affaire d’eau potable contaminée au plomb remet en avant l’irresponsabilité du maire sortant Mr Hervé Mariton et de son équipe sur ce sujet. En janvier 2020, rue de la Calade, une famille découvre à Crest que ses enfants s’intoxiquent au plomb depuis leur arrivée à Crest il y a 3 sans à cause d’un branchement d’eau potable public en plomb ! La mairie de Mr Mariton ne les avait pas du tout averti du danger.

- Rappel, le saturnisme est une maladie très grave causée par le plomb connue depuis longtemps, qui affecte tout particulièrement foetus, bébés et enfants, car leurs cerveaux sont plus sensibles et sont en développement. Mais les adultes, si la contamination dure, peuvent également être affectés gravement.
Cette contamination au plomb est particulièrement pernicieuse, car le plomb s’accumule dans les os et peut être relargué dans le sang plus tard.

Crest, nouvelle affaire d’eau potable contaminée au plomb qui rappelle l’attitude irresponsable de l’équipe Mariton
Janvier 2020, rue de la Calade, une famille découvre que ses enfants s’intoxiquent au plomb depuis leur arrivée à Crest il y a 3 sans

- Crest, 19 février 2020, réunion publique sur le plomb dans l’eau potable, pour s’informer et trouver des solutions

- Quelques articles sur le sujet du plomb dans l’eau potable à Crest :

Le bilan plombé de l’équipe Mariton

- Voici un résumé, non exhaustif, des incuries de l’équipe municipale Mariton concernant les branchements publics en plomb et de leurs conséquences :

  • Des cas de plombémies (excès de plomb dans le sang) avaient déjà été relevés en 2003 et 2013 - Il en existe sans doute d’autres, qui sont restés ignorés du grand public ou pire, non détectés
  • La mairie maritonienne de Crest avait promis de changer tous les branchements publics au plomb avant 2013 (ce qui était d’ailleurs une recommandation de précaution), ce qu’elle n’a pas fait (il en restait environ 1000 en 2016 !), et ce qui l’a privée de subventions bien utiles qui étaient disponibles pour cet usage jusqu’en 2013
  • En octobre 2015, un bébé de 14 mois est contaminé par le plomb de l’eau « potable » rue Roch Grivel à Crest, c’est ce nouveau scandale qui avait déclenché la naissance du collectif « Du plomb dans l’eau de Crest »
  • Mr Mariton, le maire sortant, s’était opposé à plusieurs reprises à la publication des quartiers, adresses ou rues où se trouvent encore des branchements publics en plomb. Le collectif « Du plomb dans l’eau de Crest » avait fait la demande d’une carte des branchements plomb à la mairie, elle avait refusé, arguant du prétexte fumeux de plan Vigipirate !. Le collectif avait saisi la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs pour assurer la bonne application du droit d’accès) en 2017. La CADA avait donné raison au collectif et invitée la mairie à satisfaire la demande, mais Mr Mariton avait malgré tout refusé de suivre l’avis de cette autorité administrative CADA qui l’enjoignait de publier cette carte.
  • La mairie de Mr Mariton n’a pas voulu informer sérieusement les habitants. Elle s’est contentée une fois d’envoyer une série de courriers (pas très clairs). Il n’y a pas eu d’affichages réguliers dans les lieux de petite enfance, pas de messages systématiques au nouveaux habitants et/ou nouveaux abonnés à l’eau, pas de rappels réguliers dans les bulletins municipaux, etc. - Pendant longtemps, les indications mises sur le site internet étaient insuffisantes et en partie inexactes - Une fois le scandale de 2015 un peu oublié, la mairie a repris ses habitudes d’omerta
  • A plusieurs reprises, des habitants ont signalé que les travaux de remplacement des branchements publics en plomb étaient encore faits ici et là au coup par coup au lieu de rues par rues, ce qui engendre des frais supplémentaires, ce que Mr Mariton disait lui-même
  • Il reste toujours de nombreux branchements d’eau potable en plomb à Crest, on ne sait pas où exactement, et on n’est même pas sûr du chiffre exact vu qu’il est difficile de faire confiance à une mairie qui veut occulter le problème et qui refuse de fournir une carte de leur localisation
  • La mairie de Mariton, alors qu’elle ne fournissait pas d’eau potable (c’est pourtant une obligation légale) à de nombreux habitants à cause du plomb, n’a jamais fournit la moindre compensation, le moindre remboursement des bouteilles d’eau, ni d’ailleurs d’excuses pour ce désagrément sérieux. Ainsi, non seulement les habitants concernés (s’ils étaient au courant de la contamination de leur eau ou si dans le doute ils préféraient être prudents) devaient payer leur abonnement à l’eau de la ville (à SUEZ), mais ils devaient en plus payer très cher de leur poche de l’eau en bouteille en plastique.

Ca fait une liste bien chargée qui plombe le maire sortant, que ce soit sur sa capacité de gestion ou concernant sa préoccupation réelle pour la santé des crestois, et en particulier des bébés et tout petits.

Il semble que Mr Mariton ne s’est pas occupé de ce sujet sérieusement pour les raisons suivantes :

  • Rejet idéologique du problème et refus des normes et recommandations officielles - Il a déclaré que les normes étaient exagérées et répondaient aux désirs des lobbys des "canalisateurs" !
  • Volonté de faire des économies sur le moment (mais en réalité sur la durée ça coûte beaucoup plus cher en argent du contribuable)
  • Tentative de Mr Mariton d’esquiver et d’étouffer le scandale afin que l’opprobre ne retombe pas sur ses choix et son image. Mr Mariton ne voudrait pas faire tache dans sa communication, par exemple via le label « ville amie des enfants » ou la mise en avant de Crest dans le classement de "L’association des villes et villages où il fait bon vivre" [Note]

Avec Mr Mariton et son équipe, la santé des tout jeunes crestois passe après l’image personnelle du maire et après ses objectifs de communication municipale.

On voit bien qu’il ne s’agit pas de simple négligence ou d’un problème de budget, mais d’un choix assumé et répété de négliger la santé des crestois, de ne pas les informer à la hauteur du problème, et de ne même pas les dédommager ou leur proposer des solutions pour avoir de l’eau réellement potable !
Même s’il avait été réellement impossible de faire les travaux nécessaires pour des raisons financières, il restait possible d’informer sérieusement les crestois, ce que Mr Mariton a refusé de faire, de même qu’il n’a pas daigné fournir la moindre compensation financière.

Après 24 ans de pouvoir, Hervé Mariton n’a toujours pas résolu ce problème, et l’affaire récente rue de La Calade montre qu’il est toujours incapable d’informer correctement les habitants !
Face à un tel scandale, il aurait du démissionner, mais non il continue, et il a même l’indécence de tenter de briguer un nouveau mandat municipal !

Les beaux discours très tardifs de Mr Mariton sur le développement durable, les belles plaquettes remplies de pastilles vertes, les promesses, la prétention à l’écoute (écouter ne veut pas dire entendre...), les belles phrases tardives et opportunistes sur la démocratie et le participatif pour tenter de surfer sur la vague, ne suffisent pas à masquer la réalité d’une équipe Mariton à côté de la plaque et même criminelle sur ce dossier, qui est restée largement sourde, butée, irresponsable, incapable d’informer les habitants efficacement d’un problème grave et archi-connu de longue date.

On peut craindre qu’une telle incurie dans ce domaine du plomb dans l’eau potable a toute chance de se retrouver dans d’autres domaines.
Les révélations récentes de Romain Giraud, ex-conseiller municipal de Mr Mariton, sur l’autoritarisme très vertical de Mariton et de ses proches semblent le confirmer.

P.-S.

AVIS AUX CRESTOIS

Nous invitons les crestois à briser l’omerta, à sortir du silence, à dire publiquement tous les déboires et problèmes qu’ils ont subi/vu du fait de l’action (ou inaction) municipale maritonienne. N’ayez plus peur, révélez les scandales. C’est le moment de couper court aux effets de communication de la liste Mariton.
Le clientélisme et les éventuelles menaces de sanctions ne doivent plus nous faire taire.
Pensez à votre avenir et à celui de nos enfants.
Merci
- Contactez-nous via ce formulaire, en apportant si possible des preuves à vos dires - Nous publierons tous les éléments qui nous paraitront véridiques et pertinents

Notes

[NoteCette association « des villes et villages où il fait bon vivre » semble très liée au parti LR, dont fait partie Mr Mariton... - Thierry Saussez, le président de cette asso est très ami avec Frigide Barjot, elle même soutenue par Mr Mariton lors de leur lutte commune contre le mariage homosexuel - Voir aussi Wikipedia sur Opinion Way, l’institut de sondage qu’utilise cette asso :
En 2007, Le Canard enchaîné met en doute la sincérité de l’institut de sondage en raison des liens de ses dirigeants avec la droite, rappelant par exemple qu’Hugues Cazenave a été chargé de mission au cabinet de Gérard Longuet. En 2009, Le Canard enchaîné réitère ses critiques, et accuse l’institut de manipulation concernant une enquête publiée par Le Figaro à quelques jours des élections européennes. Le journal Marianne met en évidence le nombre croissant de sondages effectués par OpinionWay pour Le Figaro, classé comme journal de droite.
Bref ça sent un peu l’entraide entre potes...?


15 Messages

  • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 10 février à 12:20, par Les Potins de la Vallée

    Aujourd’hui, la famille touchée par un nouveau scandale de plomb dans l’eau potable à Crest est toujours aussi indignée, voici pour info un extrait du message en réponse à la mairie :
    C’est officiel ni la Ville de Crest, ni Hervé Mariton, ni sa liste Parce que nous aimons CREST n’ont souhaité réagir publiquement au fait de faire boire de l’eau plombée à ses administrés sans vergogne.
    (...)
    Pourquoi n’avons nous pas eu de préavis ni d’informations sur la qualité de notre eau en amont ? Avez vous informé tous les autres usagers ayant des branchements au plomb ? Sauf nous ? Pouvez vous nous fournir les plans des branchements au plomb dans la ville ? Selon vos sources cela fait toujours 450 alors que vous étiez engagé en 2006 à ce qu’il n’y en ai plus en 2013...
    Vous me dites dites être à ma disposition, le serez vous autant que vous l’avez été dans la régularisation du permis de construire de la maison des chasseurs ?

    Répondre à ce message

  • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 9 février à 09:17, par PapyWeb

    Tient en ce dimanche j’ai envie de faire la grenouille de bénitier...

    Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 8,14-21.

    « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! ». Tu saisi Maltese... ;-)

    Répondre à ce message

  • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 8 février à 14:48, par Maltese 26

    Le problème est réel mais un certains nombres d’informations sont inexactes. Depuis les années 90 les branchements en plomb sont interdits. Quid de ceux réalisés avant ? Une directive européenne ( tiens au fait pour le coup vous trouvez que l’Europe c’est bien. Comme quoi...) de 1998 retranscrite en droit français à abaissé le taux maximum de 25 micro grammes à 10. Applicable depuis le 25 décembre 2013. Ce qui amène le remplacement des branchements en plomb et c’est tant mieux. Mais la loi n’oblige aucunement au remplacement obligatoire si le taux est inférieur à 10 microgrammes. À Crest sur les plus de 3500 branchements existants 1148 branchements en plomb ont étés recensés à l’époque. La municipalité actuelle en a déjà remplacé environ 700. Il en reste 450 dont 300 qui suite aux analyses génèrent moins de 10 microgramme. Les travaux de remplacement prévoient que d’ici 2022 ils seront tous remplacés. Donc dire que ce qui doit être fait ne l’est pas est faux. Cela aurait il pu être fait plus rapidement ? Peut être. Mais vu le budget annuel de la ville de Crest il est évident que cela aurait été au détriment d’autres réalisations. Il n’y a, que les « y a qu’à faut qu’on » qui pensent qu’il est possible de tout faire en même temps en s’exonerant des obligations financières. Où en augmentant les impôts de ceux qui en payent. La municipalité actuelle a fait le choix depuis 25 ans de ne pas augmenter les impôts communaux à part la première année pour répondre à une situation catastrophique. En effet en 1995 la dette était équivalente à 37 années d’épargne brut. Aujourd’hui grâce à la bonne gestion elle est égale à une petite dizaine d’années.

    Répondre à ce message

    • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 8 février à 23:21, par poulet

      Ce message de propagande est assez insupportable. Il n’est pas question de savoir si on aime ou pas l’Europe,(ou plus exactement l’union européenne) ! Il s’agit d’une subvention sur fonds européens auxquels la France contribue et qu’on a négligé de demander.
      D’autre part, on est dans un grave problème de santé publique.
      L’intoxication au plomb peut occasionner des séquelles plusieurs années après.
      Alors les considérations sur le budget de la ville de Crest,
      (par ailleurs plombé par les études pour feu le mirifique centre aquatique),sont pour le moins futiles.
      Mais je n’en attend pas moins de personnes qui ne sont point offusquées par les yeux crevés et les violences quasi quotidiennes que subissent les manifestants et même de simples citoyens de passage.
      Monsieur le bien informé qui déplore les blessures infligées aux policiers (qu’on ne peut que regretter il est vrai), pouvez vous
      me décrire le détail de ces blessures ? Car il semble que ce soit un secret d’état.
      On a néanmoins une petite idée avec l’affaire du boxeur « gitan ». Un journaliste a pu consulter les certificats médicaux de deux pandores : un bleu à la tête pour l’un et un bleu à la jambe pour l’autre. Et que dire de celui qui a pris 7 jours d’ITT parce que Mélenchon a parlé un peu trop fort.
      Ce tribun n’a tout de même pas plus de puissance qu’une grenade de désencerclement.

      Répondre à ce message

    • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 8 février à 23:29, par Les Potins de la Vallée

      Réponse à Maltese :
      Avant 2013, et même avant le scandale de la contamination d’un bébé en 2015, votre actuel candidat Mr Mariton n’a pas daigné mener des mesures de taux de plomb dans l’eau des habitants, donc impossible de savoir où la norme était respectée ou pas, donc les crestois concernés et leurs enfants s’intoxiquaient en toute ignorance.
      Mr Mariton a même indiqué publiquement pendant longtemps des choses fausses en parlant des mesures du plomb dans l’eau au 2e jet (voir normes : https://duplombdansleau.wordpress.com/normes/ ), ce qui là aussi a mis en danger des bébés et jeunes enfants.
      Des analyses faites à la suite de ce scandale dans différents quartiers de Crest (et pas seulement au centre ancien) ont révélé des taux souvent supérieurs à la norme de 10 µg et même de l’ancienne norme de 25 µg (plusieurs dépassaient amplement les 100 µg/L)

      D’après les normes :

      Une valeur limite de plomb dans l’eau utilisée pour l’alimentation inférieure à 10μg/l est nécessaire pour atteindre les valeurs de plombémie visées. La valeur de 10μg s’avère même trop élevée pour les nourrissons de 3 mois. L’OMS retient pour l’instant une valeur de 10μg/l en tenant compte des coûts nécessités par une évolution de la norme.

      Il est assez facile de comprendre pourquoi, sur la base de calculs similaires, aucun expert sanitaire ne remet aujourd’hui en cause la limite de 10μg/l dans l’eau potable.On peut d’ailleurs signaler qu’en se basant sur les affections rénales, l’ANSES aboutit à la recommandation d’une valeur analogue de 10μg/l pour l’eau potable.

      « Seule la suppression de la totalité des canalisations en plomb permettra de garantir le respect de la nouvelle réglementation », affirme le Conseil supérieur d’hygiène publique de France dans un avis du 9 novembre 2004

      Mr Mariton, auto-intronisé expert en tout, s’est permis de critiquer pendant longtemps ses normes unanimement reconnues et de ne pas en tenir compte.

      Oui le maire en place fait remplacer des branchements, forcé par les scandales et les légitimes mécontentements qu’il s’est efforcé d’ignorer le plus longtemps possible, mais toujours un peu lentement, et surtout très tardivement.
      Le prétexte des limites du budget pour tenter d’excuser la lenteur de la mairie est fallacieux, puisqu’entre 1998 et 2013 des subventions auraient pu davantage aider.
      Au final, votre incurie coûte plus cher en argent du contribuable, sans parler du temps et de l’énergie passée pour dénoncer vos manquements, alors qu’on aurait d’autres choses à faire.

      Et de toute façon, quel que soit le supposé rythme financièrement soutenable de remplacements ou les priorités, vous n’avez pas fait de prévention sérieuse, vous n’avez pas informé vraiment les gens, et ça ça n’aurait pas coûté des fortunes. Donc pas d’excuses.
      Vous n’avez même pas proposé de dédommagements pour les désagréments de l’eau non-potable au robinet, ni même fait des excuses aux crestois pour tout ça.

      Tout ce que vous savez faire, à l’image de votre candidat, c’est répéter ad nauseum, « on n’a pas augmenté les impôts, on n’a pas augmenté les impôts, on n’a pas augmenté les impôts, on n’a pas augmenté les impôts, on n’a pas augmenté les impôts... »

      A votre place, je me ferai tout petit pour me faire oublier au lieu d’en rajouter et ainsi de vous enfoncer.

      Répondre à ce message

  • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 7 février à 07:47, par rutabaga

    Ce qui est dit dans cet article n’est pas faux mais il faut remettre les chose à leur place.
    Mr Mariton n’a pas respecté la loi.Il ne s’agit pas de l’agenda 21 bla bla bla il s’agit d’une loi européenne qui est devenu une loi française.Normalement le procureur devrait attaquer Mr Mariton (pas le maire) d’une part pour indemniser les crétois qui ont eu des problèmes de santé physiques et psychologiques et d’autre part pour lui demander le remboursement des subventions que la ville de Crest aurait dù avoir.

    Répondre à ce message

    • Crest, Hervé Mariton a laissé bébés et enfants s’intoxiquer avec le plomb de branchements publics d’eau potable Le 7 février à 11:48, par Les Potins de la Vallée

      Merci pour ces rappels, on l’a ajouté en note à l’article.
      Oui en effet, dans ce genre de cas, l’Etat, le procureur, est beaucoup moins enclin à poursuivre l’élu coupable.
      En revanche, dès qu’un rebelle colle un autocollant ou fait un tag sur une si précieuse vitrine de permanence LREM, là tous les moyens policiers sont déployés, avec garde à vue, amendes, procès et tutti quanti !
      Car la propreté des vitrines est bien plus importante pour l’Etat que la santé des bébés (on peut le constater d’ailleurs avec les conséquences dramatiques de la fermeture de maternités, par exemple au hasard celle du Diois)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft