Covid19 : Foutage de gueule et manipulation

Les vessies ne sont pas des lanternes

lundi 15 novembre 2021, par Heska.

Les manipulations et les intoxications médiatiques en vue d’un gain politique ne sont pas une chose nouvelle.
Rappelez-vous l’incident de la baie du Tonkin, monté de toutes pièces à partir de communications radio tronquées, qui détermina l’entrée en guerre des Etats-Unis au Vietnam. Souvenez-vous de la manière dont la première invasion de l’Irak reposa en partie sur la prétendue destruction des couveuses dans un hôpital de Koweit-City par les forces irakiennes. Une jeune femme se prétendant infirmière en avait témoigné devant le Congrès mais il s’avéra plus tard, trop tard, qu’elle était la fille de l’ambassadeur koweitien aux USA et que cette histoire était un tissu de mensonges. A la même époque, dans nos journaux et aux informations télévisées s’étalait le mythe de la quatrième armée du monde et des images du terrifiant « Super-Canon de Saddam » (un simple ensemble de tuyaux de pompage). Il y eu aussi la petite fiole de Powell à l’ONU pour motiver les alliés à une seconde invasion de l’Irak ou encore le faux charnier de Timisoara... On trouve également pareille fictions du Moyen-Age à l’Antiquité. Songez à Jeanne d’Arc, « bergère » théoriquement, vu son lieu de naissance, germanophone qui parlait, et carrément bien, le français (!), le patois de Paris, qui reconnu aussi sec, et sans l’avoir jamais vu, le roi Charles VII dissimulé dans l’assemblée de la Cour et produisit au cours de son procès, bien qu’en vain, une remarquable, une brillante défense, un chef d’oeuvre de logique aristotélicienne et de scholastique. Soit vous croyez aux miracles, soit vous vous dites qu’il y a anguille sous roche et que Jeanne n’était pas celle que l’on nous a raconté être.

Covid19 : Foutage de gueule et manipulation

Plus près de nous, pendant le mouvement des Gilets Jaunes, un péage d’autoroute fut attaqué et intégralement brûlé, de même que les bâtiments de la zone d’activités adjacente qui comprenait un dépôt de Vinci, un dépôt de la Direction de l’Equipement et... une gendarmerie que la trentaine de militaires présents abandonnèrent en catastrophe aux émeutiers, emportant dans leur fuite tout le matériel sensible. Cet évènement fut totalement ignoré pendant des mois jusqu’à ce que BFM sorte son documentaire "Au coeur du chaos". Chez les GJ tout passait par Facebook. Toutes les prises de parole, les violences policières et vidéos d’actions s’y retrouvaient ; mais nulle part il n’y avait trace de l’existence de cette gendarmerie. Facebook et les médias traditionnels ont occulté tout cela.
C’était à mon sens, moi qui ai une formation de journaliste, la plus incroyable manipulation médiatique et la plus grosse censure des réseaux sociaux de l’histoire récente de la France. L’histoire fut révélée quand le mouvement cessa d’être un danger pour le pouvoir. Cette attaque révélant la fragilité du pouvoir ne devait pas donner pas d’idées à d’autres.

Il n’y a pas, en terme de manipulation politique et médiatique, que celle qui prend forme durant les épisodes de crise aigus. La manipulation est aussi chronique et je ne ferai mention que deux exemples qui montrent comment le système médiatique se fait la chambre d’écho de la grammaire de l’élite, particulièrement en matière économique. Pensez au mot "charges", omniprésent dans l’espace public, y compris chez des travailleurses domestiqué-e-s, et qui signifie en fait la part socialisée du salaire, celle qu’ils et elles ne touchent pas directement mais dont ils et elles bénéficieront en cas d’accident de la vie ou de fin d’activité professionnelle. Appeler cela "charges", c’est adopter le point de vue unique de l’entreprise et c’est séparer artificiellement le salaire brut des cotisations alors qu’ils forment un tout. Ensuite, comme le montre si bien Sandra Lucbert, on nous contraint et ficelle sans cesse avec "LaDetteC’estMal", sans rien dire de son origine (compression des recettes-emprunts sur les marchés) ni sur une des ses finalités qui est la "simple" création monétaire.

Bref, la vérité factuelle n’est pas l’amie du bon gouvernant.

Aujourd’hui, avec la crise du Covid, nous avons atteint en France, mais certainement partout dans le monde, un sommet en matière d’opérations de propagande mensongère.

Nous avons eu droit aux mensonges sur les masques, les tests, les lits (jamais il n’y en eu 12.000 de réa). Nous avons eu droit aux promesses que le pass sanitaire ne verrait pas le jour, qu’il ne concernerait pas les mineurs, qu’ils ne serait pas prolongé. Pratiquant aussi le mensonge par omission, les communicants gouvernementaux et tous ceux à leur bottes, médecins-gestionnaires et éditorialistes, ont glissé, et glissent toujours, avec délicatesse sur le fait que le pass sanitaire est aussi d’application jusqu’à l’hôpital. Ceci, qui contrevient grandement aux chartes hospitalières et à l’inconditionnalité des soins, n’est jamais un sujet de débat. Pas plus d’ailleurs que de la nécessité et de la pertinence de vacciner des gens qui, parce que ils ont été en contact avec la maladie, disposent des anti-corps qui les protègent sur au moins 18 à 24 mois, comme le montre encore, si nécessaire, une récente étude.

Mais c’est par un canal tout ce qu’il y a de plus officiel et sérieux que l’énorme cerise sur le gâteau se dévoile.

Pendant des mois on nous a bourré le mou avec la dangerosité du Covid et la saturation des hôpitaux. Le Covid y occupait tout l’espace, il n’y en avait que pour lui. Il était impossible d’échapper aux images cauchemardesques de personnels soignants surchargés, de patients allongés dans les couloirs. Partout la situation était apocalyptique. Du moins est-ce l’histoire que l’on nous a raconté et vous direz même : oui je l’ai vu !
Comme le peuple français du XVe a vu Jeanne d’Arc, comme vous avez vu la fiole de Powell, comme vous avez vu l’assistante du magicien coupée en deux réapparaître tout sourire, et en un seul morceau. Illusion, fabrication médiatique, construction fictionnelle. Du moins est-ce la conclusion que l’on peut tirer si l’on veut accorder quelque crédit au Rapport d’Activité Hospitalière Covid-19 rédigé par l’Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation.

Ce rapport est une bombe qui explose dans le vide interstellaire : le silence autour de son existence est assourdissant. Et quand il est évoqué, aucune mise en perspective des chiffres n’est avancée. Jetons-y un oeil.

A votre avis, quel pourcentage des patients hospitalisés les « covidés » ont-ils représenté en 2020 ?

Un sur deux ? Un sur cinq ? Un sur dix ?

Raté ! Un sur cinquante !! Oui le fameux débordement de l’hôpital a été causé par 2 pour cent des patients ! On nous racontait qu’il n’y avait que du Covid, on a constaté que des services ont été fermés ou détournés pour seulement 2% des patients. Il y a donc, selon le rapport, 0,336% de la population du pays qui a été hospitalisée en un an, une personne sur 300 ! Remplissez le stade du Parc des Princes et cherchez dedans les 160 personnes hospitalisées au cours de l’année.

Vous pouvez bien sûr tenter cette objection :

« Holà camarade, tu vas vite en besogne ! Les covidés restaient à l’hôpital bien plus longtemps que les autres ! »

C’est parfaitement recevable. Ils restaient 13,2 jours soit un peu moins de deux fois le temps moyen d’hospitalisation pour une grippe. Regardons donc quel pourcentage des journées d’hospitalisation les covidés ont représenté : 8%. Si l’hôpital n’était pas déjà délabré, comment n’aurait-il pas pu absorber ce petit 8% ? Est-ce ce chiffre qui justifie de voir des malades dans les couloirs ? Ou dans la guerre contre le Covid fallait-il que notre médecine ressemble à une médecine de guerre ?

Il y a eu 217.000 hospitalisations Covid pour un peu moins de 4 millions de journées. Il y a encore en France 300.000 lits offrant donc un potentiel d’environ 100 millions de journées d’hospitalisation par an, et ce fut le chaos pour 4 millions de journées ?

Nouvelle objection ! lancerons les esprits critiques ou trop bien formatés : les covidés ont occupés les services de crise, dits SSR, (réa-soins intensifs-soins continus) ! Ce sont ces services qui ont été débordés.

Ok, c’est recevable comme argument. Voyons alors quel pourcentage des patients Covid sont passés par ces services : 25%, un sur quatre, soit 45.732 et 685.000 journées en un an ! Pour un potentiel des lits de réanimation (seulement une fraction des lits SSR) de 1.5 millions de journées/an. Les covidés ont représenté 5% de la patientèle SSR dit le rapport. On nous racontait qu’il n’y avait que du Covid mais 19 patients sur 20 étaient en SSR pour d’autres raisons. Ca ne colle pas à vos souvenirs médiatiques ? C’est normal en fait. Tout a été fait pour vous flanquer la trouille.

On nous a aussi terrorisé avec l’horrible dangerosité du Covid.

Intéressons-nous aux décès à l’hôpital, c’est-à-dire avec la meilleure prise en charge possible, d’une des tranches les plus fragiles de la population : les plus de 95 ans. On peut d’abord constater dans le rapport que 275/100.000 des plus de 95 ans ont été hospitalisés en SSR pour cause de Covid (0,275%). C’est moins que les 70-84 ans, peut-être parce que leur vie sociale est plus réduite mais on est loin de la virulence de la peste. On découvre ensuite que le taux de décès des plus de 95 ans, tous services hospitaliers confondus, est de 52% quand il était de 35% pour la grippe de 2019. Le Covid a donc été pour les plus âgés et fragiles d’entre nous 1,5 fois plus mortel que la grippe. Redoutable ! Raoult s’est planté, le Covid n’est pas une grippette, c’est une grosse grippe.

D’une manière plus générale, on apprend aussi que 72% des patients hospitalisés avaient des causes de comorbidité.

Que sont ces chiffres au regard de l’hystérie collective qui s’est emparée de ce pays et qui continue ses ravages tant sur la liberté d’aller et de venir de tout un chacun, à moins de se soumettre à l’obligation vaccinale, que sur la santé mentale de nombre d’entre nous ? En quoi la contrainte, la coercition et la surveillance qui se déploient sont-elles justifiées au regard de ces données chiffrées incontestables ?

« Que nous arrive-t-il ? » demandait Jérôme Baschet pendant le confinement. Je pense qu’on peut continuer à se poser la question.

Covid19 : Foutage de gueule et manipulation
Des mensonges gonflés comme de gros ballons

Voir en ligne : Analyse de l’activité hospitalière 2020 pour la Covid-19


9 Messages

  • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 09:30, par Elisa

    Contrairement à ce qu’on lit ici, les chiffres de ce rapport ont été commentés dans la presse « officielle » (mais certes pas « mainstrean », car il aurait fallu deux heures pour éviter les contresens que distillent la presse-libre de caniveau complotiste et obscurantistes des groupies des Raoult, Fouché, Zemmour qu’aiment tant les anar à la gomme, du genre Bannon et Qanon. Les commentaires intelligent montrent sous l’apparente modération des moyennes des pics d’urgence alarmant. Encore faut-il savoir ce qu’est une moyenne ou un écart type. L’heure est à l’ignorance, moteur des jacqueries et des populismes, résultat souhaité par le système et dans lequel tombent à pieds joints les gogos et valets des maîtres.
    Autre chose d’extraordinaire : il y aurait un complot partout, depuis Biden, Poutine, le roi chinois, l’Afrique, l’Amérique du Sud et même les companeros zapatistes qui portent le masque tandis que leurs hôtes de Saillans, riches bien nourris, ayant accès aux soins, ne le portent pas ! Et n’oubliez pas, les filles, de défendre la patrie et de faire unité, comme dsent les compagnons (y’avait pas de femme d’ailleurs).
    Pas de vaccins pour l’Afrique ? Mais non, le vaccin est capitaliste. C’est le produit d’un complot. Laissons-crever les pauvres. Côté complotisme, on est pas à 25 contradictions près. Les 3/4 du monde complote contre nous, mais nous, les anti-vacc, anti-mask, anti-tout et incapables d’amener la première proposition accionnable, avons raison contre le monde entier. Mais c’est bien exactement ce que dise tous les autoritarismes ! Les socialistes ont tuer la gauche, les pseudo anars et autre pseudo gauche latérale achèvent de tuer les voies de l’émancipation. Il va falloir netoyer les écuries : l’anarchie et la gauche sont infestés de forces réactionnaires qui s’ignorent !

    Répondre à ce message

    • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 13:26, par Heska

      Le rapport n’a pas été commenté, il a été évoqué, et aucun approche de fond n’est encore apparue dans la presse. Pour moi en discuter et s’interroger, ce n’est pas demander à Attal : « C’est vrai qu’il n’y avait que 2% de covidés ? » puis passer à autre chose.

      C’est en outre parfaitement injurieux de me faire passer pour un soutien de Raoult, Zemmour ou Fouché. Si vous me connaissiez un tant soit peu, jamais vous ne diriez un truc pareil. Maintenant continuez à vous biberonner à la propagande de Véran-Macron-Salomon-Attal et gardez tout esprit critique à leur égard en veilleuse.

      Quant à proposer des solutions, au contraire de tout qui à la prétention à gouverner, je n’en ai pas à là sous la main à part sortir de cette civilisation techno-industrielle et de la propriété privée des moyens de production. Mais ça je ne le ferai pas tout seul et ce n’est pas ici le sujet.

      Si les « élites » avaient un autre cap à suivre que celui du fric, ils auraient tout fait, comme le demande l’OMS, et pour avoir une chance de mettre un terme à cette maladie assez peu dangereuse avant qu’elle ne produise un variant plus emmerdant, pour fournir aux pays moins riches de la bibine de Pfizer.

      Mais à part essayer de me faire passer pour un réac-trado-facho, vous avez quelque argument autre que les pics ou un pseudo cours de stat ? Parce que, si vous ne l’avez pas vu, on nous bassinait avec la saturation de l’hosto même en dehors des sommets de vague. Après si c’est pour répéter ce qu’on entend dans tous les médias, c’est pas la peine, je connais !

      Je reste ouvert à toute discussion à condition qu’on ne me crie pas dessus comme vous le faites. Gardez donc pour vous votre mépris et votre colère inutile et contre-productive, de même que vos analyses politiques bancales basées sur des certitudes de gauche de gouvernement.

      Par exemple, si vous avez une vraie question... du genre « Comment ça la lutte contre les coronavirus ne passe pas par l’immunité globale ?? », je me ferai un plaisir de vous communiquer le lien vers l’étude (publiée, pas un preprint) qui le montre.

      Répondre à ce message

      • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 18:41, par Richard

        Bien, à part ces faux-fuyants, ces projections, interprétations et attaques ad-hominem, qui n’intéressent personne, parlons plutôt du concept d’exponentiel - le b.a ba - et des dynamiques de dispersion d’une affection : 1 - dans une population non vaccinée 2 - dans une population partiellement vaccinée 3 - dans une population vaccinée depuis l’enfance.

        On commencera alors de parler des choses sérieuses, même si vous ne lisez pas la presse et croyez que vos lacunes sont celles des médias (oh, ça a été juste discuté dans Yahoo, presque rien). Difficile d’accorder de la confiance à qui discute de la pandémie sans comprendre les dynamiques de sa diffusion. Les lecteurs de Ricochets ont probablement mieux à faire que lire des récriminations. Je ne vous connais pas, mais je vous lis. Or, j’ai vu ces récents mois des militants aguerris radicaux passer de l’extrême gauche à Wonner et Péronne. Je ne vous connais pas, mais je juge sur pièces, et sur quelques indices de sincérité relative ou de taille d’égo.

        Répondre à ce message

      • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 22:29, par rutabaga

        Mr Heska, Elisa dit qu’il y a eu des pics d’urgence alarmant. Elle dit aussi que vous mélangez moyenne et écart-type. Il me semble que ce sont ses seuls arguments et vous n’y répondez pas .
        Moi qui suis « ignorant » comme dit Elisa et peut-être pire puisque je regarde les vidéos de Raoult , je vous en veux car je ne progresse pas en vous lisant. Sans conter les fote d’ortografe...

        Répondre à ce message

  • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 15 novembre à 17:30, par Richard

    Comme toujours et depuis des mois ce sont toujours les mêmes erreurs qui reviennent. On compare à la peste quand les moyens de lutte étaient fort limités (mais pas absents, car cela aurait été encore pire) et la situation actuelle où les moyens sanitaires sont de loin plus performants. Alors, on constate qu’effectivement, grâce à un système efficace, sinon parfait, les chiffres sont bas. S’il faut comparer, c’est à une pandémie plus contemporaine qu’il faut comparer, la grippe espagnole : 100 millions de décès ! Merci les réseaux sociaux, merci les écrans, pour cet abêtissement populaire !

    L’autre erreur constante est de confondre des maux endémiques avec des affections endémiques, cancer, tabagisme, comme si l’on comparait un feu dans un insert à un incendie dans une forêt californienne en Provence ou en Californie. Le concept d’exponentiel ne passe pas, dans une population dont on a construit peu à peu l’ignorance. On le confond avec l’idée de grand nombre, en oubliant que 2^64 (2 multiplié 64 fois par lui-même, comme sur les cases de l’échiquier) en oubliant que ce très grand nombre peut-être divisé par lui-même, avec un résultat final de 1, sans que la série n’en suive pas moins une PROGRESSION EXPONENTIELLE, même si son dernier terme est un petit nombre dans le présent exemple (2^64/2^64=1).

    Répondre à ce message

    • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 08:38, par Heska

      Richard, je ne compare pas le Covid à la peste, dans le sens où j’étudierais sérieusement leurs effets respectifs, je fais une petite figure de style noyée dans un flot d’informations tout à fait vérifiées. Je maintiens : les gouvernements ont terrorisé les populations pour pas grand-chose (comme le suggère aussi Simon dans un autre commentaire en rappelant qu’on en est à 5 millions de morts/8 milliards d’individus en deux ANS).

      Quoi qu’il en soit, l’hystérie du contrôle, de la certification, de la contrainte que nous connaissons doit cesser au regard de la réalité.

      Il reste à comprendre, comme je l’ai dit en fin d’article, ce qu’il se passe d’un point de vue politique et anthropologique. Il reste aussi à expliquer que la crise du Covid est en fait, non pas l’une des pires pandémies jamais vue, mais l’une des plus grandes catastrophes techno-industrielles de notre histoire, après les pesticides et autres pollutions. L’omerta sur le fait que le Sars-Cov-2 soit le résultat d’une augmentation de virus (manipulation génétique consistant à faciliter leur pénétration dans l’organise humain) menée à Wuhan par de dangereux scientifiques possédés par leur hubris doit être levée. Au Canada, la chose commence à être dite sur des médias de grande écoute.

      Quant au système de santé, on s’en serait de toutes façons mieux sortis avec les presque 100.000 lits sacrifiés au 20 ans sur l’autel des puissances financières et de l’idéologie libérale (banques, mutuelles d’assurance, évasion et optimisation fiscale).

      Il reste à mettre en lumière, ça commence doucement avec quelques révélations sur le trucage des études par un sous-traitant de Pfizer, ce scandale vaccinal.

      Pourquoi avoir outrepassé toutes les procédures de mises sur le marché d’une thérapie ? Pourquoi avoir privilégié des vaccins à ARNm qui n’ont auparavant connu que des échecs ? Panique ou collusion ? Pourquoi avoir ignoré, contre ce que montre la recherche, que la lutte contre les coronavirus passe par l’immunité locale, et donc pas par la vaccination qui stimule l’immunité globale ? Pourquoi s’être jeté sur la protéine Spike, en transformant nos cellules en usine de production, protéine dont on sait qu’elle est intrinsèquement toxique pour les cellules endothéliales ? Pourquoi pousser à la vaccination des personnes qui ne craignent rien du Covid, comme les enfants ? Pourquoi pousser à la vaccination, sous la menace de la mort sociale, des gens qui bénéficient d’une immunité acquise ? Pourquoi le Sars-Cov s’endort-il dans le métro et au boulot mais se déchaîne-t-il dans les bars et médiathèques ?

      Je n’ai pas toutes ces réponses, mais il est temps qu’on cherche à comprendre le jeu des coulisses. Il en va de notre capacité à pouvoir agir en ce monde pour ne plus être de simples pions ou des marionnettes à fils.

      Aujourd’hui, des enfants de maternelle pleurent pour garder leur masque parce que sinon « ils vont tuer papy et mamy » ! Que leur a-t-on fait ?
      Des anciens sont morts, et pas du Covid, seuls, séparés de force de leurs enfants qui ne pouvaient leur rendre visite ! Qu’est-ce qui justifie pareille violence ?

      Enfin, je ne vois pas ce que les exponentielles viennent faire ici. L’histoire du jeu d’échecs je la connais parfaitement.

      Répondre à ce message

      • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 16 novembre à 14:24, par Richard

        Heska est une caricature d’Heska. Toujours pas compris les exponentielles et le rapport avec la pandémie ? Juste la base des dynamiques pandémiques ! Toujours à confondre avec le jeu d’échec ? Pour le reste, merci Heska de tous ces arguments qui nous font comprendre comment se crée le grand gloubi glouba confusionniste, où la Chine, qui a probablement caché - avec l’aide d’un expert OCCIDENTAL du sujet- la fuite de Wuhan, confusionnisme qui fait condamner le soin au nom du capitalisme ou préferer un autre médicament totu aussi capitaliste mais promu par un gourou. On a aussi Jeanne d’Arc (tiens tiens), l’urgence qu’on confond avec l’habitude, bref un concert de bon sens aux abonnés absents, (bon sens qui n’a qu’on ne pas besoin d’études) paresse à s’instruire, à dénicher l’information, à se décentrer, à ne pas regarder que son nombril et ce qui conforte nos préjugés : quelle misère morale et intellectuelle ! Détrompez-vous : vous n’êtes pas, et nombreux ne sont pas sur ce site, des travailleurs de l’émancipation mais bien des produits douloureusement réduits de l’entreprise d’abêtissement collectif (il est vrai que VOUS Heska, êtes particulièrement sous-doué, cf les exponentielles et la dynamique des pandémies). A la dixième vague vous aurez peut-être enfin compris, à moins que le peuple français d’ici là ne supporte plus les obscurantistes négationnistes minoritaires imposant leur loi à tous les autres. Vous démocrate, anarchiste ? Ni l’un ni l’autre et pour l’autre, c’est tendance Trump et deep state.

        Répondre à ce message

  • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 15 novembre à 16:47, par simon

    Aujourd’hui, environ 7,8 milliards d’êtres humains vivent sur Terre. Et la pandémie semble avoir fait 5 millions de morts soit 0065%....En admettant que les chiffres sont en deçà d’une réalité qui se situerait à 3 fois plus on aurait 0.19% Rapporté à la population le taux de mortalité reste très faible.
    En 1920 la population mondiale n’était que de 1.8 milliards d’habitants et à l’échelle mondiale, la grippe espagnole aurait selon l’Institut Pasteur causé entre 20 et 50 millions de morts. Soit entre 1.11 et 2.7% de la population . donc cette grippe a été approximativement près de 15 fois plus mortelle ( chiffres qui restent vagues à vérifier).
    Peut-être que notre civilisation n’appréhende plus la fatalité de certaines maladies, ni de la mort hécatombe comme autrefois, il reste effectivement que la « propagande » ( avec le grand tralala des TGV affrétés par exemple) fonctionne..

    Répondre à ce message

  • Covid19 : Foutage de gueule et manipulation Le 15 novembre à 15:39, par poulet roger

    Et oui, il suffisait de lire le rapport dans son intégralité, ce que n’ont pas fait les quelques « médias » qui ’n ont parlé...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft