Coup d’éclat culturel !

Samedi 27 février de 11h00 à 17h30

Coordination Drôme Ardèche des Intermittent.e.s et Précaires CODA

Bonjour,

Nous appelons les différent.e.s, radios, presse, associations, collectifs, syndicats, lieux culturels, citoyen.ne.s à être signataire de la manifestation du 27 février à Valence organisé par un collectif d’artistes et d’associations culturelles. La manifestation sera déposée en préfecture et en mairie le 24 Février .

Donnons du poids à nos revendications : la réouverture des salles de spectacles partout sur le territoire, une reconsidération des acteurs culturels, l’arrêt dans la casse des droits et libertés, le retrait de la loi sécurité globale, le retrait de la loi séparatisme, une meilleure répartition des richesses.

Cette mobilisation collective est l’envie d’envisager nos luttes ENSEMBLE.

Dites nous avant le 24 Février si vous êtes signataires de la manifestation.

Soyons solidaires ! Belle journée à vous !

La Coda ( (Coordination Drôme Ardèche des Intermittent.e.s et précaires)

Appel au « Coup d’éclats » de vie et de culture

Pour la défense de l’art, de la culture, de nos libertés

Samedi 27 Février à Valence

11h à 12h : Déambulation de la gare vers place st Jean

12h à 13h15 : Place st Jean : Soupe Populaire, coup d’éclats culturels
13h30 à 14h : Déambulation vers la Fontaine monumentale
14h à 16h : Convergence de lutte à la Fontaine Monumentale, MANIFESTATION agrémentée de coups d’éclats.
16h à 17h30 : Fontaine monumentale, coup d’éclats culturels

Appel à artistes / performeurs professionnels.les ou amateurs.trices, toutes les personnes désireuses de la vie et de l’humain s’exprimant par le biais de l’art et la culture .
Envoyez vos propositions à l’adresse mail de la CODA (Coordination Drôme Ardèche des Intermittent.e.s et précaires) : coda2607 chez gmail.com
Dans un souci de coordination, indiquez votre proposition, vos disponibilités et coordonnées.

ENSEMBLE pour une ébullition de culture et de vie.
Transmettons nos revendications et nos messages.
Faisons-nous entendre !!
ENSEMBLE respirons, chantons, vivons, tout en respectant les mesures sanitaires pour tou.te.s nous protéger !

Nous sommes des humains, des hommes, des femmes, de simples citoyen·nes, professionnel·les, amateur·trices du milieu de la culture sous toutes ses formes. Nous sommes les considéré(e)s comme « non-essentiels.les » par le gouvernement, et nous voulons défendre l’art, la culture et les libertés en tant que droits fondamentaux et biens communs de nos sociétés.

Nous lançons un appel à une mobilisation du secteur culturel afin de revendiquer la défense des libertés, de la culture, d’apporter du souffle à une population enfermée depuis presque un an.

Nous contestons les arbitrages et modalités de gouvernance qui nous sont imposés, qui nous privent de nos droits, nos libertés, nos loisirs et mettent en danger l’ensemble des acteurs économiques du pays, ainsi que l’éducation, l’hôpital publique, les secteurs de la restauration, et bien sur le secteur culturel, ses professions et le public.

Alors que les citoyens s’entassent tous les jours dans les transports en communs, que les temples de la consommation accueillent des centaines de personnes, la visite d’un simple musée devrait être prohibée ? L’expression de la culture vivante mise à l’arrêt ? Les acteurs de lieux culturels ne sont-ils pas capables de mettre en place des protocoles sanitaires fonctionnels ? Et que penser lorsque le gouvernement préfère interdire les livres en grandes surfaces, que de laisser ré-ouvrir les librairies avec les gestes sanitaires appropriés ? Il en est de même pour tous les lieux de libertés : associations, restaurants, bars, musées, lieux culturels en général. Nous trouvons la situation absurde et contre-productive.

Partant du postulat que la culture est une nourriture essentielle à l’épanouissement et à la bonne santé de l’esprit humain, nous affirmons qu’elle devrait être mise en avant, dans une période aussi dramatique que celle que nous traversons. De par son essence et sa force de célébration de la vie, de par son pluralisme et son ouverture aux questionnements humains, elle est l’une des richesses les plus précieuse au bon développement des sociétés. La culture est aussi un levier essentiel de liens et de libertés. Nous nous devons en cela, de nous mobiliser pour la défendre.

L’État d’urgence sanitaire ne justifie pas toutes les privations de libertés et de droits. Notre démocratie est en péril ! Dans l’état actuel où nous sommes, nous nous devons d’être ensemble et de faire converger les luttes. Nous nous rallions au mouvement de contestation « Contre les lois dites de « sécurité globale » et « séparatismes », l’état policier et les dérives totalitaires, et pour la défense de la Culture ».

En ce jour, nous avons réactivé la CODA (Coordination Drôme Ardèche des Intermittent.e.s et précaires) afin de réunir les acteurs culturels (institutionnels, associations, collectifs, salles de spectacle, bars, restaurants, ...), ainsi que toute personne considérant que les mesures de restrictions et privations de libertés ne sont pas la solution.

Par ce collectif, nous appelons à nous rejoindre pour un 2ème « Coup d’Éclats Culturel » le 27 Février 2021 à Valence. Pour la défense des lieux et événements culturels, des travailleurs de ce secteur, des espaces de partages et d’échanges. Nous nous posons dans une démarche de transformation de nos moyens de manifester afin d’apporter un souffle nouveau dans nos luttes et contestations.

Le but est de faire une ébullition de culture et de vie en transmettant nos revendications et nos messages via différentes propositions artistiques, impromptus professionnel·les ou amateur·trices. La culture est un outil majeur. Elle se doit de défendre autant la liberté d’expression, d’imagination, de cultes, de choix, que les libertés fondamentales comme la liberté d’aller et venir, la liberté de presse, la liberté de réunion et de manifestation et l’ensemble des droits qui font que nous pouvons jouir de la vie.

Un monde où la culture est prohibée, est un monde sans goût ni couleurs. La culture a son rôle à jouer pour combattre toutes formes de discriminations et d’inégalités, ainsi que l’enfermement intellectuel et physique. C’est pourquoi nous devons agir et « déconfiner » au plus vite les esprits.

Face à une célébration mortifère omniprésente dans nos médias, opposons une célébration de la vie.

Cher.es humains.es, citoyens.nes, ami.es, collègues, voisines, voisins, spectatrices et spectateurs, créer c’est aussi et toujours inventer d’autres droits, c’est aussi imaginer d’autres mondes, restons mobilisé.es et prenons soin les uns.es des autres.

Lieu : centre ville

Adresse :
Valence

Documents joints

AGENDA

- Retrouvez tous les événements sur la page AGENDA

Partagez l’événement

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft