Communiqué de RICOCHETS concernant les suites d’une plainte préfectorale datant de mars 2021

Des pressions liberticides et abusives contre un média libre indépendant

vendredi 27 août 2021, par Collectif d’animation de RICOCHETS.

- Quelques rappels et actualité récente :

Alors qu’on pensait cette plainte de mars (peut-être) classée, on apprend le 16 juillet dans le journal Le Crestois que le préfet Hugues Moutouh, avant de partir de la Drôme, a tenu tout particulièrement à montrer du doigt RICOCHETS en indiquant que la plainte n’était pas close.
Ce même 16 juillet, la gendarmerie appelle Gé pour « l’inviter » à une audition libre.

Le 18 août, Gé se rend donc en audition libre à la gendarmerie de Valence à propos de cette affaire.

Il y apprend qu’une enquête est en cours pour « l’infraction d’apologie de crime ou délit par parole, écrit, image ou moyen de communication public par voie électronique », qu’il pourrait être à nouveau visé par un procès, que le refus par Gé de la signalétique (prise d’empreintes et de photographies) demandée sur place pourrait lui valoir des poursuites (de nombreux avocats conseillent de refuser ces signalétiques abusives, qui seraient de plus non-obligatoires dans ce type d’affaires).
En accord avec les conseils de nombreux avocats en pareille situation, Gé a préféré exercer son droit à garder le silence lors de cette audition.

A suivre ?
Nous déclarons d’ors et déjà que :

  • RICOCHETS sera solidaire de Gé en cas d’éventuelles poursuites
  • nous considérons ces pressions, et éventuelles répressions à venir, contre Gé ou d’éventuelles autres personnes proches de RICOCHETS, comme abusives et liberticides ; elles portent atteinte à la liberté d’opinion et à la liberté de la presse
  • nous continuons à affirmer que le texte incriminé en mars n’est pas illégal
  • le débat d’idée est légitime et nécessaire, y compris concernant les pratiques et théories de sabotage, y compris sur des sujets qui déplaisent aux autorités momentanément en place

Nous déplorons plus généralement que les dispositifs de surveillance, de répression et de contrôle ne cessent de s’étendre partout, nous éloignant toujours plus de la démocratie, et entravant toujours plus l’expression et les contestations.
C’est pourquoi nous vous invitons à signer (si ce n’est pas déjà fait) et à diffuser la tribune.

Communiqué de RICOCHETS concernant les suites d’une plainte préfectorale datant de mars 2021
Dénonçons les pressions et répressions liberticides contre RICOCHETS

3 Messages

  • Communiqué de RICOCHETS concernant les suites d’une plainte préfectorale datant de mars 2021 Le 4 septembre à 04:15, par Catherine BELLE RENUCCI VUILLERME

  • Communiqué de RICOCHETS concernant les suites d’une plainte préfectorale datant de mars 2021 Le 2 septembre à 21:42, par poulet roger

    Les autorités ont du mal avec le collectif et il leur faut absolument nommer une personne qui fait office de bouc émissaire et qu’on peut poursuivre à volonté.
    Rappelons nous l’affaire de Tarnac qui a duré 10 ans, s’est terminée par un retentissant fiasco et a vu fleurir le concept pourri « d’ultragauche », créé par la ministre de l’intérieur de l’époque.
    Les personnes présentes à la création peuvent demander à être incriminées en solidarité avec Gé.
    Il n’y a qu’une solidarité active qui puisse contrecarrer des manoeuvres préfectorales dignes d’une république bannière.

    Répondre à ce message

  • Communiqué de RICOCHETS concernant les suites d’une plainte préfectorale datant de mars 2021 Le 27 août à 23:27, par bbdtt

    Les informations recueillies sur les formulaires de cette page internet sont enregistrées dans un fichier informatisé par le Collectif RICOCHETS pour le service suivant : publication participative de contenus sur ce site internet

    Elles sont conservées pendant 30 ans et sont destinées uniquement aux personnes chargées du suivi du site internet au sein du collectif d’animation de Ricochets.cc

    Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :
    - technique chez ricochets.cc
    - 1 Rue de la République, Chez l’Arrêt Public, 26400 Crest

    La loi française n’impose pas la conservation des données personnelles pendant 30 ans, mais « seulement » 2 ans. Une explication sur ce grand écart concernant le fichage des contributeurs du site ?

    Ah, et bon anniversaire Brassens :
    https://www.youtube.com/watch?v=lvf...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft