Chants pour la Nuit des Rois 2020 *

parce que la poésie est une arme chargée de futur...

dimanche 5 janvier 2020, par Sonia Gilet Jaune Nord-Ardèche.

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

douze mois et
douze signes ; l’avant-dernier, le Sagittaire, décoche sa flèche armée d’un dard. Les douze signes sont en guerre. La belle vache, la vache noire à l’étoile blanche au front, sort de la forêt des dépouilles ; dans la poitrine le dard de la flèche ; son sang coule ; elle beugle, tête levée ; la trombe sonne : feu et tonnerre ; pluie et vent ; tonnerre et feu
douze géants de pierre sortis de l’oubli ; le sol tremble sous leurs pas
douze pierres de lune sur le front des chevaux du ciel
douze étoiles en flammes sur le drapeau couleur de la nuit
douze trous noirs dans le tissu du néant
douze chaudrons de mercure liquide ; la vague géante tapie dans l’attente
douze coups au clocher de l’urgence
douze châteaux de sable sur la grève, balayés par un vent mauvais
douze sièges autour de la table ; la quête a commencé
douze chevaux de la mer lancés au galop dans la lumière glauque de l’aube
douze mois ferme pour s’être laissé enfermer une nuit dans un supermarché

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

onze chevaliers armés, avec leurs épées brisées ; et leurs robes ensanglantées
et des béquilles de coudrier
onze pantins multi-millionnaires pour amuser les foules fanatiques ; avec retransmission à la télé
onze familles les plus riches qui ont vu leur fortune augmenter de + de 35 % en un an tandis que
onze pour cent des Français vivent sous le seuil de pauvreté
onze coquelicots à la mémoire des Gilets Jaunes tombés sur les ronds-points
onze pointes pour la feuille d’érable rouge ; et
onze brins d’herbe douce à brûler
onze mille vierges martyres ; victimes de la perversité
onze vaccins obligatoires pour enrichir les laboratoires
onze heures pour le bouillon ; les yeux surnagent, indiquant que les grenouilles sont presque cuites
onze ans de tempêtes solaires

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

dix vaisseaux ennemis ont été vus venant de Nantes : Malheur à vous ! malheur à eux !
le cadavre de Steve noyé dans la Loire
dix pour cent des plus riches qui possèdent plus de la moitié du patrimoine du pays
dix pour cent des plus riches qui se sont encore enrichis sur le dos des plus pauvres
dix tables de multiplication pour autant de divisions
dix euros et quinze centimes, le salaire horaire minimum revalorisé
dix pour cent d’augmentation annuelle pour le prix des timbres ; et de l’énergie
dix pour cent de ‘biocarburants’ pour continuer d’alimenter la machine économique ; et de tuer l’Amazonie
dix cadavres de migrants clandestins à l’arrière d’un camion
dix petits nègres pour une farandole ; le colonialisme ne se conjugue toujours pas au passé
dix commandements pour les croyants ; même si le ‘tu ne tueras point’ s’applique de moins en moins

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

neuf petites mains blanches sur la table de l’aire, et
neuf mères qui poussent de grands gémissements.
neuf karrigan qui dansent avec des fleurs dans les cheveux et des robes de laine blanche, autour de la fontaine, à la clarté de la pleine lune.
la laie et ses neuf marcassins, à la porte du château, leur bauge, grognant et fouissant, fouissant et grognant ; petit ! petit ! petit ! accourez au pommier ! le vieux sanglier va vous faire la leçon
neuf queues et le chat pourchasse le martinet ; la fessée est désormais interdite pour tous et le coup de matraque réservé aux seules forces de l’ordre
neuf cercles de l’enfer pour une divine comédie
neuf cases de la marelle avant de pouvoir accéder au ciel
neuf symphonies pour Beethoven
neuf mois pour porter l’enfant à naître ; et accoucher au bord d’une route : les petites maternités de proximité continuent de fermer faute de rentabilité

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

huit vents qui soufflent
huit feux avec le feu du père, allumés au mois de mai sur la montagne de la guerre
huit génisses de la blancheur éclatante de l’écume des mers, paissant l’herbe de l’île profonde
huit fois huit cases de l’échiquier
huit tentacules avec ventouses intégrées ; la pieuvre géante n’a pas encore gagné
huit pattes comme l’araignée, pour surfer sur les pièges de la toile mondialisée
huit vitamines du groupe B

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

sept soleils et
sept lunes,
sept planètes ;
sept éléments avec la farine de l’air (les atomes)
sept couleurs de la lumière disséquée par le prisme ; l’œil ne peut tout voir
sept jours pour la création d’un monde, le quatrième monde de l’homme menacé par le déluge
sept péchés capitaux ; mais comment croire encore en la justice divine ?

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

six petits enfants de cire, vivifiés par l’énergie de la lune ; si tu ne le sais pas, moi je sais
six plantes médicinales dans le petit chaudron ; le petit nain mêle le breuvage, le petit doigt dans la bouche.
six points cardinaux (avec le bas et le haut)
six millions de Français qui n’ont pas accès à l’Internet
six pesticides cancérogènes toujours autorisés ; et des nappes phréatiques toujours plus polluées
six balles de caoutchouc dans les chargeurs des nouveaux LBD

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

cinq zones autour de la terre :
cinq âges dans la durée du temps
cinq règnes du vivant directement menacés par l’homme
cinq doigts dégoulinants de confiture de l’élu corrompu
cinq numéros gagnants du loto

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

quatre pierres à aiguiser : pierres à aiguiser de Merzin, qui aiguisent les épées rapides
quatre acides aminés ; l’ADN perdu dans les poubelles de la science
quatre saisons pour semer, cultiver, récolter et faire offrande à Demeter
quatre cavaliers de l’apocalypse sur leurs montures noires comme l’enfer

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

trois commencements et
trois fins,
trois états de la conscience : le sommeil, le rêve et l’éveil ; le dormeur doit se réveiller !

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

deux degrés de plus de température moyenne pour l’atmosphère, et l’eau des océans, tandis que les climatologues, météorologistes et autres scientifiques certifiés jouent de la HAARP
deux rorquals échoués sur une plage : gavés de plastique, ils vont expirer ; voyez la merveille !

Tout beau, bel enfant à naître
tout beau...
au gui l’an neuf
au gui l’an neuf
je te donnerai
je te donnerai

un seul petit caillou jaune pour invoquer le volcan, l’éruption impétueuse et salutaire, la colère de Gaïa

rien avant, rien de plus.

Sinon la certitude
que je t’aime à jamais

02 janvier 2020

Volcan en éruption

P.-S.

* celle qui précède le 6 janvier, douzième et dernier jour de la période de Noël


3 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft