Cavaillon : 12 engins de chantier détruits pour empêcher le saccage de 46 hectares de terres agricoles fertiles

Artificialisation des sols, dégradation, disparition des fermes...

mercredi 23 février 2022, par Echo des luttes écolo-sociales.

Partout en France les terres agricoles fertiles disparaissent sans arrêt sous le béton, le goudron et les monocultures de l’agro-industrie :
- De moins en moins de terres pour les jeunes paysans - Artificialisation des sols, dégradation, disparition des fermes... Les terres agricoles subissent des « attaques » nombreuses en France, alerte Terre de liens dans un rapport. Qui pourraient amener à les faire disparaître. (...) d’après Terre de liens, quelque 5 000 personnes renoncent chaque année à s’installer, et avec elles, leurs projets pour une autre agriculture (...)

Cavaillon : 12 engins de chantier détruits pour empêcher le saccage de 46 hectares de terres agricoles fertiles

On voit que les résistances à ces destructions prennent parfois la forme de sabotages, comme à Cavaillon dans le Vaucluse :
- Cavaillon (Vaucluse) : Communiqué action zac : Il y a quelques jours nous avons mis hors d’état de nuire les 12 engins de chantier de la future ZAC des Hauts Banquets (zone d’aménagement concerté), dans la commune de Cavaillon. Soyons clair·es : par année, en France, ce sont plus de 60 000 hectares qui sont artificialisés. L’équivalent d’un département tout les 7 ans. A ce rythme, dans 100 ans, la moitié du territoire aura disparu sous le béton et les zones commerciales.
(...) Nous ne voulons plus aucune nouvelle ZAC ou plateforme logistique, plus de méga-entrepôt ou de 2×2 voies. A peines construites ces infrastructures sont déjà des ruines.
A Cavaillon comme partout ailleurs, quand les recours en justice, les mobilisations citoyennes et les actions d’occupation échouent à stopper les machines, rien n’est encore perdu !
(...)

- Des infos ici données par les collectifs citoyens contre la ZAC qui critiquent ce projet ravageur.

Les petits paysans, la permaculture, c’est peut-être bon pour les sols, la biodiversité, le climat et la santé, mais ça ne crée pas du tout assez d’argent et de Valeur pour les gros propriétaires, l’Etat, les lobbys agro-industriels, les vendeurs de matériels techno-numériques, les banques, les grossistes, les grandes enseignes de distribution, etc.
Alors fuck l’écologie, vive l’agro-business polluant et destructeur, place à l’agri-tech, ses start-up, ses robots, ses salles blanches, ses cultures hors sol, ses logiciels et ses machines.
La civilisation techno-industrielle et ses serviteurs continuent forcément la fuite en avant, sauf si des mouvements de résistance les arrêtent.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft