Cantines scolaires à Crest sous la mairie de Mr Mariton : santé, écologie et climat, des questions très peu prises en compte

Malgré les catastrophes qui s’aggravent et des faits bien connus, ça change très très lentement, et de manière superficielle

mardi 23 juin 2020, par Les Potins de la Vallée.

A Crest sous l’égide de l’équipe Mariton, comme dans la plupart des communes, les repas servis dans les cantines scolaires reposent quasiment toujours sur des protéines animales et viennent de gros groupes industriels. Quasiment tous les repas comportaient de la viande ou du poisson, avec aussi quasiment toujours un produit laitier.

Depuis novembre 2019, l’Etat oblige à proposer au moins un menu végétarien par semaine, ce qui reste encore très insuffisant par rapport aux enjeux écologiques et climatiques, d’autant qu’il y a toujours énormément de produits laitiers dans les menus.

- Pour info, actuellement, dans les cantines scolaires de Crest, selon la mairie :

  • 60 % des fruits et légumes consommés à la cantine sont de provenance locale (dans un rayon de 50 km) (Note, ce qui signifie que tous les autres produits ne sont généralement pas de provenance locale)
  • les menus sont composés à 50 % de produits labellisés ou issus de l’agriculture biologique (Note, les labellisations sont fournies par ELIOR, et on ne sait pas quelle est la proportion de produits bio)

Ce qui fait encore beaucoup de produits remplis de pesticides provenant de l’industrie agricole (qui contribue à l’effet de serre destructeur du climat, et qui détruit les animaux et leurs milieux de vie) dans les assiettes des enfants.

Impact négatif de l’élevage industriel

Les associations partent du constat d’une surconsommation de viande chez les enfants. En effet, les élèves en mangent entre deux et quatre fois trop dans les cantines par rapport aux recommandations officielles de l’ANSES, l’agence de sécurité sanitaire des aliments. Outre la santé des élèves, cette demande des associations répond également à des préoccupations écologiques. Les experts du GIEC (les experts du climat) recommandent de diminuer au maximum la consommation de protéines animales, afin de limiter le réchauffement climatique.

- Voir aussi :

  • Cantines scolaires : les menus « corédigés » par le lobby de la viande - Dans les cantines scolaires, les élèves ingurgitent d’énormes quantités de protéines animales. Certes, elles doivent proposer désormais un menu végétarien par semaine, mais les recommandations nutritionnelles officielles laissent songeur. Explication : les menus ont été corédigés par l’industrie de la viande et des produits laitiers.
  • Malbouffe dans les cantines scolaires : quand les parents s’en mêlent - « Maman, c’est pas bon la cantine ! » En France, des parents s’organisent via des collectifs, des associations ou des groupes Facebook, pour faire changer les pratiques dans les cantines scolaires. Enquête dans des assiettes… pas toujours ragoûtantes !

Ce qui explique que dans les menus des cantines élaborés par les grands groupes industriels du secteur on trouve autant de viande et de produits laitiers, ainsi qu’on peut le constater pour les menus des cantines scolaires de Crest, approvisionnées par le gros groupe industriel ELIOR :

Crest, menus des cantines scolaires, septembre 2019 et janvier 2020

On constate que l’obligation d’un repas végétarien par semaine est respectée à présent à Crest (surlignage en jaune), pas plus, mais que les produits laitiers sont toujours aussi nombreux.
Les légumineuses (lentilles, poix chiches, poix...) pourraient être utilisées plus souvent à la place des produits animaux, ainsi que des produits à base d’amandes, noix... Les habitudes culturelles et les filières, ça se change avec un peu de volonté.
Par exemple, ici en Drôme, on pourrait remplacer les hangars industriels à volailles par des productions de poix chiche, qui demande nettement moins d’énergie et d’eau.

Beaucoup d’habitant.e.s de la Vallée de la Drôme défendent une agriculture biologique, paysanne et locale, mais à Crest, Mr Mariton, au pouvoir depuis 24 ans, a fait très peu pour l’orientation locale et bio des cantines scolaires, et encore moins pour favoriser de manière plus large l’autonomie alimentaire locale, via notamment l’implantation de paysans respectueux du vivant.
Au contraire, Mr Mariton a favorisé les lotissements tout béton/goudron sur des terres agricoles, et l’implantation de grands groupes capitalistes écocidaires tels que Aldi, Casino, Action, Mac Donald’s. Et ce n’est pas fini, car s’il est réélu il projette d’implanter d’autres enseignes à la Saleine. Tous ces magasins tuent l’autonomie locale et les emplois (il est désormais bien connu que les grandes enseignes détruisent au final plus d’emplois qu’elles n’en créent).

Dans ce domaine des cantines scolaires comme dans les autres, on constate partout que ce sont les exigences de l’économie capitaliste, les intérêts des lobbys qui gouvernent en premier, et pas la santé, l’écologie ou la question du climat.
Pourtant, des collectivités responsables devraient tout faire, dans tous les domaines, pour enrayer les catastrophes climatiques et écologiques en cours en coupant la source de ce qui les provoque au lieu d’attendre, de faire de la jolie communication et des actions cosmétiques, en se contenant d’appliquer les petites mesures tardives imposées par l’Etat pour faire croire qu’il agit, comme c’est le cas typiquement à Crest avec Mr Mariton et son équipe.

C’est donc aux habitant.e.s de prendre les choses en main directement puisque Etats et entreprises ont échoué (ou plutôt, structurellement, n’ont pas la volonté et la capacité de réussir les nécessaires changements radicaux, car ils détruiraient leur pouvoir et leurs profits)

Cantines scolaires : que proposent les listes candidates aux municipales de 2020 à Crest ?

Les programmes sont encore en cours d’élaboration, voici ce que nous avons trouvé :

- Projets de la liste de Mr Mariton (maire sortant) « parce que nous aimons Crest » :
Créer une cuisine locale avec un approvisionnement privilégiant des produits locaux de qualité certifiée. Cette cuisine sera destinée à fournir nos écoles, et le projet peut être conçu en intégrant les besoins de l’hôpital du foyer restaurant, du portage à domicile.

- Projets de la liste « Ensemble pour Crest » :
Renégocier avec le fournisseur Elior
Etudier la création d’une cuisine centrale (pouvant servir à d’autres structures que les écoles)
Réduire le gaspillage alimentaire
Une cantine par école
Aller vers une nourriture 100% bio et locale


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft