Camp franco-nazi de Loriol

Les indésirables de la république (1940-1941)

mardi 3 mai 2022, par Marek BK.

Commémoration à la Stèle de Loriol – 8 mai 2022 - 11h00
Déclaration de la CNT 26

Les indésirables

Commémoration à la Stèle de Loriol – 8 mai 2022 - 11h00
Déclaration de la CNT 26

Cette année encore nous venons commémorer la mémoire des près de 500 personnes qui, de mars 1940 à février 1941, furent arrêtées et emprisonnées par la police française parce qu’ils étaient anti-fascistes, parce qu’ils étaient anti-autoritaire, parce qu’ils étaient anti-nazi.
Car dans ces temps de nationalisme et de racisme triomphants, être anti-nazi était un crime aux yeux de l’état français.
Et le crime d’anti-nazisme était particulièrement traqué par cette toute nouvelle institution créée en août 1941 qu’est la Police Nationale.
Une institution, bientôt forte de 120,000 hommes, qui prêtait alors serment « à la nation » en faisant le salut nazi, qui travaillait très étroitement avec les services de la Gestapo ou de la Waffen SS, une institution dans laquelle il était alors possible de gravir très rapidement les échelons en faisant preuve d’un zèle sans scrupules pour exécuter les plus basses œuvres du régime fasciste français et de son mentor, l’Allemagne nazie, comme on a pu le voir avec la rafle du Vel’ d’Hiv’, la très violente répression de la grève patriotique des mineurs du nord-pas de calais en 41, ou encore, ici en Drôme et en Ardèche, avec la traque, l’emprisonnement et la déportation de réfugiés et de militants anti-fascistes.

Alors, en cette année particulière qui a vu non plus une mais deux candidats d’extrême-droite occuper le devant de la scène et prétendre chacun leur tour à être qualifié pour le second tour.
En cette année qui voit plus de 11 millions d’électeurs prompts à glisser un vote fascisant dans l’urne, en cette année où plus de 25 % de nos concitoyens se sont tournés dès le premier tour vers le vote d’extrême-droite, il est plus que nécessaire de rappeler ce qu’est en réalité cette sphère politique.
Il est primordial de rappeler qu’aucun régime autoritaire quel qu’il soit n’a jamais apporté le bonheur, qu’aucun pouvoir autocratique n’a jamais favorisé le peuple, que tous les pays passés ou encore sous le joug de pouvoirs fascisants, qu’ils soient politiques, religieux ou autres, ont connu avant tout une déliquescence sociale ainsi qu’une misère profonde.

Et nous revoilà avec de nouveau ce président « libéral » , un « libéral » dont le ministre de l’intérieur pond des projets de lois rédigé par un syndicat d’extrême-droite, un « libéral » qui a envoyé massivement ses troupes répressives massacrer les contestataires, des « représentants de la loi » qui ont pu agir avec une brutalité et un sadisme décuplé, aidés par un nouvel armement entrant dans la catégorie des armes de guerre et fourni à volonté par la macronie, une police à qui il a offert en prime tout nouvel arsenal juridique visant à leur assurer le plus d’impunité possible.

Cette même police qui hier prêtait serment au gouvernement de Vichy en faisant le salut nazi a donc déjà largement fait la démonstration de sa capacité à user d’une violence, même totalement illégitime, pour permettre à ses maîtres de continuer à gouverner contre le peuple.

En 1942, ici même, ce sont des militants antinazis allemands, des syndicalistes, des communistes, des anarchistes, des réfugiés espagnols ou bien encore des juifs que la police française à emprisonné et livré aux convois de la mort.
Aujourd’hui, cette même police vote quasi unanimement pour l’extrême-droite.
C’est pourquoi il est nécessaire de continuer à se battre pour maintenir vivante la mémoire de ces lieux !
Il ne faut pas que l’oubli permette aux fascistes et nationalistes de tous poils de recommencer.
Car soyez en sûr, une fois au pouvoir, ils recommenceront.

Alors…
Maudite soit la guerre !
Maudits soient les fascistes !
Vive la vie !
Vive la Liberté
Vive la Sociale !

Union Locale CNT Drôme

S’abonner à La lettre de la CNT 26 : https://framalistes.org/sympa/subscribe/la.lettre.de.la.cnt26

Camp franco-nazi de Loriol

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft