Appliquons les gestes barrières : écarter loin de nos vies les politicards, technocrates et capitalistes, et les structures qui les portent

Préservons notre santé et notre sécurité, passons à l’offensive contre la civilisation industrielle

jeudi 5 août 2021, par Camille Z.

Tant qu’on acceptera d’être dirigé par des tyrans et un système autoritaire, tant qu’on subira la dépendance envers la méga-machine et la destruction de toute forme d’autonomie, tant qu’on restera dans une société de masse située sous le joug de l’Etat, des gouvernements et du techno-capitalisme, il n’y aura pas d’issues positives, mais la continuation des désastres climatiques, des pandémies, des destructions écologiques, du système policier, de la précarité, de l’insécurité sociale (et aussi concernant la santé, la sécurité)...

S’opposer au passe sanitaire est un bon point de départ, des tas d’autres sont possibles, mais vers où voulons-nous aller ?
Qu’est-ce qui fait que ce gouvernement en vient à imposer un passe sanitaire ?
Pourquoi peut-il le faire aussi facilement ?
Au delà des urgences du moment, que fait-on pour que le cercle infernal des urgences et des destructions, des tyrannies et des répressions, s’arrête ou s’atténue fortement ?

Appliquons les gestes barrières : écarter loin de nos vies les politicards, technocrates et capitalistes
Le pouvoir et le système industriel techno-capitaliste sont-ils de simples chateaux de cartes ?

Les soignant.e.s à bout sont poussés à la grève et aux manifestations. Le régime macroniste s’en fout, d’autant que pour lui tous les moyens sont bons s’ils peuvent favoriser la privatisation et le business des lobbys de la santé.
D’autres secteurs vont-ils faire grève pour soutenir les manifs et les soignant.e.s, où on en reste au chacun pour soi, à chaque secteur pour sa gueule ce qui permet au régime de perdurer, d’autant qu’il sait bichonner les secteurs pour lui essentiels (comme les flics et les routiers) ?
Va-t-on dépasser les grèves épisodiques de secteurs non clefs pour passer aux grèves longues et dures de secteurs essentiels à l’économie, accompagnées d’autres actions ?

On est au bord du gouffre dont les parois s’effondrent comme un chateau de carte, et encore trop de monde s’accroche à quelques petits avantages résiduels en croyant que ça va empêcher la chute ?

Le système en place est sourd, muré, vissé sur ses objectifs, lui gueuler à 10 millions dans les tympans ne changera pas grand chose.
Les révoltés se voient obligés de le faire chuter et de tout reconstruire autrement, en mieux. C’est le moment de peaufiner les bonnes idées, de se préparer et d’agir.

https://www.youtube.com/watch?v=5VVCrFhJ9vk

10 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft