Accords et complots entre LREM et une part de l’extrême droite en vue des élections de 2022 ?

Macronisme et extrême droite n’ont aucune peine à s’entendre vu la proximité de leurs idées et pratiques

lundi 28 décembre 2020, par Auteurs divers.

En vue des élections de 2022, les manoeuvres, alliances, complémentarités et magouilles semblent se multiplier entre LREM et certaines composantes de l’extrême droite....

🔴HYBRIDATION FINALE ENTRE LE MACRONISME ET LE FASCISME

- Jusqu’au bout, Macron n’aura pas été un barrage mais une autoroute vers le fascisme -
Dans un article paru hier, le journal Le Monde révèle l’étendue de la décomposition politique et intellectuelle du pouvoir en place. Une décomposition qui n’est plus qu’une flaque de boue d’extrême droite :
➡️ L’un des plus anciens conseillers de Macron, Bruno Roger Petit, a déjeuné « secrètement » dans un « salon confidentiel » le 14 octobre, avec Marion Maréchal Le Pen, figure de la droite de l’extrême droite tendance Jean-Marie Le Pen.

➡️ « Je voulais savoir ce qu’elle avait à dire et si elle était en résonance avec l’état de l’opinion » explique ce conseiller « chargé notamment des commémorations historiques » et de distribuer des éléments de langage sur tous les sujets auprès des journalistes.

➡️ Le conseiller spécial du président forge donc les sujets majeurs du débat politique « les yeux rivés sur les réseaux mais aussi matin et soir sur la chaîne d’information en continu CNews, tout en échangeant régulièrement des textos avec le président. »

➡️ On l’avant remarqué, mais c’est confirmé : la stratégie du pouvoir est officiellement de reprendre les thématiques d’extrême droite : « il pousse le président à « trianguler », comme il dit. Avant la prochaine présidentielle, il veut piocher des propositions dans les thèmes fédérateurs des uns et des autres et transgresser les clivages traditionnels », notamment « en célébrant le 200e anniversaire de la mort de Napoléon, en mai 2021, en compagnie de Vladimir Poutine »

➡️Ce même conseiller de Macron entretient « des liens assez privilégiés avec Geoffroy Lejeune, ami très proche de Marion Maréchal et directeur de la rédaction de Valeurs actuelles », le journal d’extrême droite ouvertement raciste. « Le conseiller de l’Elysée a d’ailleurs l’habitude de tester des formules sur son ami de Valeurs actuelles. L’idée, c’est d’installer dans l’opinion un tête-à-tête entre la « Macronie » et l’extrême droite, afin de décourager droite et gauche traditionnelles ». Un tête à tête, ou plutôt, un duo.

➡️On apprend enfin que « c’est encore Roger-Petit qui, en octobre 2019, avait organisé l’entretien du président de la République avec Valeurs actuelles » et « qui avait organisé avec Geoffroy Lejeune la remise de la Légion d’honneur de Michel Houellebecq à l’Elysée, en avril 2019 »

Cette hybridation entre le gouvernement Macron et l’extrême droite n’est pas nouvelle : mesures racistes et liberticides, gestion autoritaire du pouvoir, anéantissement méthodique des mobilisations sociales, recyclage du lexique néo-fasciste, complaisance manifeste avec les activistes identitaires... Récemment encore, Macron tentait de réhabiliter Pétain et Maurras. L’enquête du Monde ne vient que confirmer un état de fait : le conseiller à la propagande de Macron mange avec l’extrême droite la plus dure pour maintenir au pouvoir un mix entre le néolibéralisme managérial et les courants racistes et autoritaires. Jusqu’au bout, En Marche n’aura pas été un barrage mais une autoroute vers le fascisme.

- Article du Monde

(Post et visuel de Nantes Révoltée)

- voir aussi :

Accords et complots entre LREM et une part de l’extrême droite en vue des élections de 2022 ?
Macronisme et extrême droite n’ont aucune peine à s’entendre vu la proximité de leurs idées et pratiques

Les grandes manoeuvres électorales ont commencé...

LREM voudrait comploter avec une partie de l’extrême droite pour empêcher l’extrême droite de Marine Lepen d’accéder au pouvoir en 2022 ?
Des bons postes promis au clan Marion Marcéchal (petite-fille de Jean-Marie Le Pen) en cas de victoire du macronisme ?
LREM s’attacherait-elle le soutien de certaines composantes de l’extrême droite contre la mise en place de mesures phares de cette dernière ?

Vu la convergence des idées et des intérêts entre le macronisme et l’extrême droite, assiste-t-on à un projet de non-agression mutuelle et de partage du gâteau ?

Vu l’échec et le recul de la droite, certaines composantes d’extrême droite préfèrent dorénavant s’allier avec le macronisme ?

Pour les servants et partisans de l’argent, du pouvoir autoritaire et de l’ultracapitalisme, il n’y a pas de problèmes de conscience, pas de scrupules, pas de limites, pas d’alliances nauséabondes, ce qui compte c’est d’amasser du fric et de jouir du pouvoir. Aussi ils sont prêts à tout pour rester sur scène et servir les lobbys qui les soutiennent.
Les institutions antidémocratiques en place, le système capitaliste et l’étatisme permettent et encouragent ces grenouillages maronnasses, pourquoi se priveraient-ils d’y tremper jusqu’aux cheveux ?!

P.-S.

Exemple local : A la mairie de Crest, on assiste avec Mr Mariton (plus ultra-libéral que le macronisme) et ses amis depuis longtemps à ce genre de grenouillages. Mr Mariton (droite dure libérale-conservatrice) a beaucoup trempé avec différentes composantes d’extrême droite, et à présent il s’hybride sans problème avec des courants LREM. Et ces affiliés LREM n’ont aucune difficulté à s’allier avec Mr Mariton....


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft