Abolir les préfets, une création napoléonienne - Exemple caricatural de Hugues Moutouh ex préfet de la Drôme

Les préfets résument à l’extrême le centralisme et la non-démocratie des institutions en place

mercredi 12 octobre 2022, par Auteurs divers.

Après la préfecture de la Drôme, Hugues Moutouh continue ses outrances autoritaires et répressives en tant que préfet de l’Hérault.
Les préfets, création de l’Empire Napoléonien, concentrent de nombreux pouvoirs, ils symbolisent de manière outrancière la non-démocratie et le centralisme typiques de l’Etat, des institutions en place et des gouvernements.

Abolir les préfets, une création napoléonienne - Exemple caricatural de Hugues Moutouh ex préfet de la Drôme
Les préfets, figures majeures du centralisme et de l’anti-démocratie

HUGUES MOUTOUH : PORTRAIT D’UN PRÉFET INQUIÉTANT

– Expulsions, messe avec Robert Ménard, chien appelé Poutine

Le 29 septembre, le compte officiel du préfet de l’Hérault, le département de Montpellier, affichait ce message :
« Je veux en finir avec la délinquance des SDF étrangers à Montpellier. Depuis le mois d’août, nous en avons arrêté 104, majoritairement des Algériens et des Marocains. Ils sont en grande partie responsables des vols et violences avec armes à Montpellier » a-t-il déclaré. « Nous serons intraitables avec eux. J’ai donné instruction aux CRS qui patrouillent en ville de ne pas les lâcher. Ces personnes ne sont pas les bienvenues ici. »

Une autre publication reprenait ces éléments de langage et la nationalité des personnes arrêtées. Ces messages xénophobes et sécuritaires ne proviennent pas du compte d’un vulgaire frontiste, mais d’un haut fonctionnaire de la République française, grassement rémunéré et disposant d’un pouvoir important.

Au bout de 2 heures, le tweet était effacé. Mais Zemmour, le Rassemblement National et de nombreuses personnalités d’extrême droite avait déjà félicité le préfet.
À la tête de la préfecture de Montpellier, Hugues Moutouh. Un pur produit de la droitisation générale de l’appareil d’État français. En juin 2005, il est « conseiller technique » au Ministère de l’Intérieur, alors tenu par Sarkozy. C’est le moment où le ministre, qui sera ensuite président, parle de « racailles » et de cités qu’il faut « nettoyer au karcher ». C’est aussi le moment de la généralisation du Flash-Ball, puis du LBD au sein de la police. 2005, c’est l’année de la mort de Zyed et Bouna, deux adolescents électrocutés alors qu’ils fuyaient la police à Clichy-sous-Bois, déclenchant un soulèvement des quartiers dans tout le pays. Les émeutes seront férocement réprimées.

Depuis, Hugues Moutouh navigue dans l’appareil policier français comme un poisson dans l’eau. Il est fana des sports de combat, a appelé son chien Poutine, il multiplie les communiqués outranciers et les coups d’éclat répressifs.

En 2019, alors préfet de la Drôme, il poursuit le militant associatif Hakim Madi pour « diffamation à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique ». La faute ? L’associatif avait dénoncé le « climat islamophobe » régnant dans le gouvernement Macron sur les réseaux sociaux.
(NOTE : voir sur Ricochets : Valence, unis pour la liberté d’expression & contre la violente plainte du préfet de la Drôme contre Hakim Madi)

Lorsqu’il arrive dans l’Hérault, Moutouh annonce la couleur : « Un préfet doit aller vite et savoir un peu jouer un rôle de bulldozer. » Il promet de « nettoyer Montpellier » et qualifie les SDF de « Zadistes ». Jeudi 11 août 2022, Hugues Moutouh participe à une messe catholique pour l’ouverture des ferias de Beziers aux côtés du maire d’extrême droite Robert Menard. Une entorse au principe de laïcité tant vanté par les autorités républicaines.

À Montpellier, il fait arrêter huit sans-papiers membres d’un collectif à la gare de Montpellier, alors qu’ils venaient participer au sommet Afrique-France, et démantèle plusieurs camps de Roms par la manière forte alors qu’une concertation était en cours entre la mairie et les associations. Il menace également la militante féministe Anna Toumazoff d’une action en justice pour avoir dénoncé la façon dont des femmes victimes de viol ont été traitées dans un commissariat de la ville.

Didier Lallement à Paris, qui a militarisé la police et fait couler le sang des Gilets Jaunes. Claude d’Harcourt à Nantes, aux commandes lors de la mort de Steve et responsable d’une terrible répression contre les luttes sociales. Hugues Moutouh à Montpellier et ses envolées réactionnaires. Le corps préfectoral est composé d’individus dangereux, froids, choisis pour leur férocité. Les préfets sont des créations de l’Empire Napoléonien, chargés de faire régner l’ordre impérial à l’échelle des territoires. Cette fonction policière d’un autre temps n’a pas vraiment d’équivalent dans les pays voisins, qui sont bien moins centralisés que la France. Il est temps de l’abolir.

(post de Contre Attaque)


Forum de l’article

  • Abolir les préfets, une création napoléonienne - Exemple caricatural de Hugues Moutouh ex préfet de la Drôme Le 15 octobre à 17:29, par Jean Debraine, secrétaire de la Libre Pensée 07-26

    En complément, un extrait du Mécréant ardécho-drômois (mars 2020) :
    Le préfet Moutouh fut longuement interviewé dans le DL du 08-01-2020 : « Je suis un missionnaire, un militant de l’État ». « Dans cette société, on doit veiller les uns sur les autres et signaler les comportements, les changements d’attitude brutaux qui peuvent laisser supposer une radicalisation » [...]
    Il est par ailleurs l’auteur de "L’aventure et la grâce", biographie d’Ernest Psichari, qui fut un proche de Barrès, Maurras et de l’Action française, farouche adversaire de l’ « humanitarisme » et du « déclin moral » dont il serait la conséquence. Il se destinait à la prêtrise, avant la guerre de 14 où il trouvera la mort.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft