A Crest : Un projet d’orientation budgétaire inadapté

Quand monsieur le maire n’ouvre plus les yeux

lundi 30 novembre 2020, par JeanAymar.

Voilà (enfin) une certitude, Monsieur Mariton n’a pas changé. Dans le projet d’orientation budgétaire il n’y a aucune remise en question de son idéologie obsolète, aucune adaptation à la situation, aucune étude du besoin, aucune vision du lointain, il n’y a rien. La situation que nous vivons est historique, catastrophique et dans le projet d’orientation budgétaire, il n’y a rien, ni pour éviter qu’une nouvelle crise sociale, écologique ou sanitaire arrive, ni pour limiter les conséquences de celle ci.

A propos du projet d’orientation budgétaire de la ville de Crest

« Un mal étrange s’insinua dans le pays, et tout commença a changer. Un mauvais sort s’était installé dans la communauté, [...]partout s’étendit l’ombre de la mort » [Rachel Carson, printemps silencieux, 1962]
Ce mal étrange, ce nouveau virus mondialisé s’immisçant en 2020, sans obstacle dans nos villes, dans nos campagnes, a pour nom COVID. Et tout commença a changer. Vraiment tout ?
Notre façon d’être en société, en famille et dans l’intime
Notre façon de travailler, de consommer, d’apprendre, de vivre
Notre façon de coexister, d’appréhender, d’espérer et d’avoir peur
Et tout changea.
Notre rapport à la vie, notre façon de se toucher, notre rapport à la mort.

Dans cette tempête, dans ce chamboulement, dans ces incertitudes, nous étions seul.
Démuni, surpris, incapable, en colère ou effondré, crédule ou critique peut importe, nous étions seul face à tout cela, alors quand tout commença a changer, ce fût forcement pour du pire.

Économiquement : Des pertes d’emploi totaux ou partiel, des fermetures d’entreprise (surtout les très petites, bien sûr), des commerçants ruinés ou appauvris, des secteurs déficitaires (surtout la culture, la convivialité, l’art et ce qui fait société).
Vous voulez des chiffres ? https://www.insee.fr/fr/statistiques/4473296
Mais ce n’est rien encore, si l’on en croit la banque des territoires « l’impact sur l’emploi sera "sévère". En effet, si le gouvernement dépense sans compter pour sauver les meubles (près de 26 milliards sont programmés pour le seul financement du chômage partiel, sur les 110 milliards d’euros du plan de sauvetage économique), il sera difficile d’éviter les plans sociaux, une fois le chômage partiel désactivé. »

D’ors et déjà IPSOS et le secours populaire ont constaté qu’un français sur trois a subi, suite à la première crise sanitaire de 2020 une baisse de revenu significative. Cette baisse est même importante pour 16% d’entre eux. Ah oui, quand même !
Socialement : Déjà, les violences conjugales et intra familiale sont montés en flèche (ou du moins leur signalement voir https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/wp-content/uploads/2020/07/Rapport-Les-violences-conjugales-pendant-le-confinement-EMB-23.07.2020.pdf ). Dur, peut-être pour beaucoup de se supporter confiné.

Mais ce n’est pas tout, nous observons un clivage social, les crédules, les critiques, les anti, les pour, les insouciants, les peureux, les pour la liberté d’expression, les pour le respect du culte, les complotistes, les collaborationnistes, les qui peuvent, les qui peuvent pas......
Ne prend t-on pas le risque de violence civile ? Et ici, pas besoin de références, vous l’avez tous remarqué. Même si vous n’allez pas au marché. Êtes vous si sûr de vos amis ? Connaissez vous bien vos voisins ? Avez vous confiance dans la police ?

Scolairement : Vous avez lu le dernier rapport de l’éducation nationale qui met en évidence une baisse significative des compétences scolaires chez les élèves ? [lire si vous voulez à ce sujet https://www.vie-publique.fr/en-bref/277232-crise-sanitaire-confinement-quel-impact-sur-les-resultats-des-eleves]

Sanitairement : Pour aller vite, je vous cite en vrac : Aggravation des fragilités psychologiques, perte de confiance, égarement, isolement, consommation d’alcool plus importante, suicides plus nombreux, état dépressif plus présent, augmentation du risque d’obésité chez les jeunes (et oui l’absence d’activité physique plus l’oisiveté, pour plus d’info https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/oby.22861.......). N’oublions pas les ….........50000 personnes décédés en France et leurs proches endeuillés.

Il y aurait encore tant a dire....

« Un mal étrange s’insinua dans le pays, et tout commença a changer. Un mauvais sort s’était installé dans la communauté »

Mais en vrai NON, tout n’a pas changé, malgré les rapports évoqués, malgré les chiffres dramatiques, malgré les effets néfastes secondaires et encore a venir de ce mal insidieux tout n’a pas changé.

Vous avez vu le projet d’orientation budgétaire de monsieur Mariton, grand maire de la ville de Crest ?
Il n’a pas changé. Voilà une certitude, Monsieur Mariton n’a pas changé. Dans le projet d’orientation budgétaire il n’y a aucune remise en question de son idéologie inadapté, aucune adaptation à la situation, aucune étude du besoin, aucune vision du lointain, il n’y a rien. La situation que nous vivons est historique, catastrophique et dans le projet d’orientation budgétaire, il n’y a rien, ni pour éviter qu’une nouvelle crise sociale, écologique ou sanitaire arrive, ni pour limiter les conséquences de celle ci.

Il n’y a rien vous dis je, pas d’augmentation de l’impôt parce que la solidarité, sûrement , n’était que « d’ applaudir les soignants aux fenêtres » pas d’augmentation du budget du CCAS parce que, sûrement, la pauvreté n’est qu’une responsabilité individuelle et la coopération nuit à la méritocratie, pas d’écologie, parce que, sûrement, la nature et les écosystèmes nuisent à la croissance et le bien être humain à la soumission...

Monsieur Mariton, persiste et s’entête, comme d’habitude . Voilà, au moins une certitude.
« que nenni, s’indignera l’édile, regardez bien »
Ah oui, pardon, je vois, des cameras contre la crise sociale, de l’assainissement contre le réchauffement, des coups de téléphone contre la précarité.
Bref, je vois de la poudre, des centièmes, des mesurettes
enfin rien donc, si peu, même pas de quoi guérir d’une grippette.

Damien

P.-S.

Et si on en parlait le 3 décembre à 19h ??

http://www.ville-crest.fr/Debat.html
avec le code 7458775208

Débat public budget 2021 le jeudi 3 décembre 2020 à 19h, en web conférence
A Crest : Un projet d’orientation budgétaire inadapté

Portfolio

Débat public budget 2021 le jeudi 3 décembre 2020 à 19h, en web (...)

3 Messages

  • A Crest : Un projet d’orientation budgétaire inadapté Le 3 décembre 2020 à 12:11, par Potins de la Vallée

    Un post qui confirme qu’il ne s’agit pas du tout d’un « débat » :

    « Monsieur le Maire » a souhaité qu’un membre du groupe « Ensemble Réinventons Crest » participe en présentiel à la réunion publique sur le budget communal mercredi 3 décembre.
    Voici la réponse que nous lui avons adressé :
    Le groupe Ensemble Réinventons Crest ne sera pas représenté en présentiel pour la réunion du 3 décembre. En effet, n’ayant pas été associés à la préparation de cette réunion, il ne nous paraît pas opportun de figurer au côté de la municipalité qui en a assuré seule la préparation et en assurera seule la présentation.
    Nous serons des participants actifs, au même titre, nous l’espérons, qu’un grand nombre de crestois.
    Bien cordialement,
    René-Pierre Halter,
    Pour le groupe Ensemble Réinventons Crest

    A aucun moment le groupe Ensemble Réinventons Crest n’a été associé à la préparation de cette réunion. A aucun moment le groupe Ensemble Réinventons Crest n’a été associé à la préparation des orientations budgétaires si ce n’est pour constater de manière lapidaire en conseil municipal que décidément « nous n’avons pas la même vision du monde », à aucun moment nos proposition n’ont fait l’objet d’une esquisse d’analyse collective...Et la majorité souhaiterait nous associer à la présentation de ce budget ?
    Nous ne nous retrouvons pas dans cet ersatz d’ouverture ! Nous serons des participants à distance, au côté de tous les crestois qui ont envie et besoin de comprendre les implications des engagements budgétaires de la mairie.

    post de Ensemble Réinventons Crest

    Répondre à ce message

  • A Crest : Un projet d’orientation budgétaire inadapté Le 1er décembre 2020 à 12:37, par Damien

    Je suis bien d’accord avec votre analyse en commentaire, j’espére juste que cela ne soit pas une fatalité et que la compréhension des « peureux et conservateurs » arrivent avant la perte de tout....

    Répondre à ce message

  • A Crest : Un projet d’orientation budgétaire inadapté Le 30 novembre 2020 à 17:08, par Potins de la Vallée

    merci pour ces infos et cette synthèse.
    Mariton a toujours le culot d’appeler abusivement « débat » un exercice consultatif éculé où tout son programme est déjà ficelé d’avance à part quelques miettes, encore un signe de non-changement.
    Mais ce fixisme, cet acharnement à la tyrannie, rassure les peureux et les conservateurs, tous ceux qui ont peur de perdre quelque chose.

    Sauf qu’ils ne se rendent pas compte qu’à force de s’arc-bouter sur leurs biens, sur ce qu’ils ont, de tout faire pour que rien ne change et donc que tout s’aggrave en s’appuyant sur les tyrans et les forces de l’ordre, un jour ils perdront tout, et ce violemment, que ce soit sous l’effet d’une insurrection, des catastrophes climatiques/économiques, ou de tout en même temps.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft