Poster un message

En réponse à :

C’est quoi au juste « faire sa part » ?

13 août 2018 13:51, par Vincent Meyer

Rien de ce que tu préconises ne peut être engagé dans des proportions significatives sans le soutien et la participation d’un grand nombre. Une transition non démocratique conduirait au chaos. Ce qui ne veut pas dire que les actions particulières n’ont pas d’impact mais cet impact symbolique ou genre colibri a valeur d’exploration, d’exemple, de pédagogie, de démonstration. C’est aussi l’amorce de comportements de survie.
La transition ne peut être engagée dans la violence, le mépris et la haine des autres sans se condamner d’emblée à l’impopularité et l’isolement donc à l’inefficacité. Les actions de (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft