Répression politique ciblée contre des gilets jaunes connus, la marque d’un régime autoritaire

22 février 2020 : Eric Drouet exfiltré de force du Salon de l’agriculture - Jérôme Rodriguez arrêté à Lille

par Gilets jaunes.
Mis à jour le dimanche 23 février 2020

Voici ce jour deux faits de répression typiques de la macronie.
Deux gilets jaunes connus se font harceler parce que connus, parce qu’opposants politiques et parce que gilet jaune, c’est ce qu’on nomme la répression politique ciblée, marque d’un régime autoritaire En Marche vers la dictature.
Un régime qui flippe et qui s’enfonce dans l’abjection pour durer coûte que coûte, jusqu’à quand ?!

🔴 ESSAYEZ LA DICTATURE 🔴

Eric Drouet exfiltré de force du Salon de l’agriculture lors de la visite de Macron. Il a été embarqué par la police dans un commissariat et mis en GAV. Il avait pourtant son ticket d’entrée dans le salon et n’avait pas fait la moindre action interdite. Juste la présence d’une personne se disant GJ est aujourd’hui suffisant pour procéder à des interpellations. Honte à ce gouvernement.

Images Amar Taoualit
(post et vidéos sur Cerveaux non disponibles)

- Voir aussi :

On a suffisamment essayé la dictature, on aimerait bien essayer la démocratie

Le contraste entre le soulèvement et les indifférrents ou passifs

LILLE, acte 67

Outré par l’attitude des flics et par la répression politique ciblée qui le vise, Jérôme Rodriguez refuse de donner sa carte d’identité lors d’un contrôle alors qu’il est attablé en train de déjeuner. Les flics l’embarquent.

- Voir la vidéo de l’événement

Arrestation de Jérôme Rodriguez à Lille en direct sur ce live de Mad GJ #MacronDemission .

Jérôme Rodriguez déclare :
« Vous pouvez me tuer, dit-il, maintenant je n’en ai plus rien à foutre » C’est grave ! 🔥
#GiletsJaunes

Par ailleurs, à Lille :

🔥LILLE S’INSURGE ! 🔥

L’appel national de cet acte 67 semble très suivi et particulièrement déterminé malgré la répression violente du pouvoir. De nombreuses interpellations avant même la manif, dont Jérôme Rodrigues (en terrasse d’un café). Face aux gaz et charges de la police, les manifestants résistent et répliquent. Situation en cours. Mise à jour en commentaires.

Images Jonathan Moadab - VIDEO

- La situation est toujours très tendue à Lille. La police a jeté des grenades sur des blessés à terre


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft