Réflexions et avis sur le spectacle -Cortège de tête-

Une très belle performance théâtrale sur les manifs contre la loi Travail

par Extrater.
Mis à jour le vendredi 9 novembre 2018

En octobre, j’ai pu voir dans notre vallée une représentation du spectacle Cortège de tête proposé par la Perruque.

C’est une performance originale, en prise avec la vie réelle, le vécu de plusieurs personnes/personnages.
J’ai beaucoup aimé la première partie, où les personnages racontent leur vie, le parcours qui les a amené un jour à faire partie des manifestations contre la loi Travail en 2016 et à faire partie du cortège de tête.
Je me suis parfois reconnu dans leur parcours, dans le côté mouton noir qui ne trouvait pas bien sa place parmi les autres, qui se sentait trop différent.

C’est une performance superbe, humaine, profonde, exemplaire, qui devrait être montrée à tous les lycéensE et autres jeunes.

Jeune, comme j’étais horrifié par les guerres qui ont eu lieu partout à toutes les époques, j’étais antimilitariste contre toute forme de violences, et j’adhérais aussi aux thèses pacifistes.
Ensuite, j’aimais la désobéissance civile et la non-violence active, mais toujours avec l’idée de ne pas abîmer de biens matériels, et bien sûr de ne pas faire de mal physiquement à quiconque, mêmes aux exploiteurs.

Comme ce système est bloqué, pas démocratique, violent, on ne peut pas rester pacifique tout le temps

Mais maintenant je me rallie aux analyses des membres du cortège de tête.
En effet, nous faisons face à un système très violent qui fait du mal aux humains et aux animaux, qui détruit même le vaisseau Terre à présent.
Comme ce système est bloqué, inaccessible, pas démocratique, biaisé, et qu’il envoie des flics surarmés et prêts à en découdre à la moindre protestation un peu consistante, on ne peut pas rester pacifique tout le temps. Et on voit bien que détruire des biens parfois, se défendre, ce n’est pas violent, c’est de la légitime défense avec les moyens qu’on a à dispo.
Et puis on voit bien que quand on est toujours pacifique, qu’on tend la joue, et bien les flics et l’Etat français en profitent pour nous en mettre plein la gueule, ils nous respectent encore moins que si on résiste plus vigoureusement.

Comme ce système reste campé sur ses positions, et qu’on ne peut plus attendre que 99% des humains se lèvent peut-être un jour pour désobéir et tout bloquer pacifiquement, on est bien obligé de faire qq chose, de tenter de forcer ce système à lâcher, de tenter de le détruire avant qu’il ne tue tout.
Et puis, être enragéE dans ce monde mortifère est une nécessité vitale, pour rester debout, vivantE.

L’Etat français, ses « éluEs » et ses flics font sans doute exprès de rester sourds aux revendications, aux oppositions, de tout réprimer, de contrer et ignorer les pacifiques et donc de pousser les plus enragéEs à des actions plus virulentes pour tenter de les isoler.
Comme ça l’Etat français et ses chiens de garde médiatiques peuvent partout crier à la violence des Black blocs et autres révoltéEs, prétendre qu’ils ne respectent rien et ne veulent que casser, et appeler les braves gens à se désolidariser d’eux, à rejoindre les voix du Daubé, BFM ou TF1.

Au lieu de dresser des « cordons sanitaires » qui tentent d’isoler et désigner les plus enragéEs, mêlons-nous à elleux, hybridons-nous, brouillons les cartes

A nous, à vous, de ne pas rentrer dans le jeu pourri des Pouvoirs, à comprendre que la violence vient de l’Etat et du système capitaliste.
A nous, à vous, de comprendre et soutenir les révoltéEs qui essaient de briser leurs chaînes et de détruire ce système violent et sans pitié.
Au lieu de dresser des « cordons sanitaires » qui tentent d’isoler loin de nous et de désigner les plus enragéEs, pour mieux les réprimer, mêlons-nous à elleux, hybridons-nous, brouillons les cartes, détruisons les frontières. Transformons-nous en grand « cortège de tête », partout, en toute occasion, de multiples manières.
Au lieu d’avoir peur et de ménager les Pouvoirs en espérant, en vain, qu’ils nous entendent et changent, mélangeons-nous pour multiplier nos forces et nos diverses actions.
- Ainsi, l’Etat français et ses milices n’auront plus de boussoles, plus de catégories simplistes à cibler, plus d’opposantEs claires à pourchasser, plus d’alliéEs tacites ou actifs pour sa répression et sa stigmatisation.

A présent, je soutiens complètement le cortège de tête et les destructions de biens appartenant aux Pouvoirs et aux capitalistes.
Si l’occasion se présente je serai dans le cortège de tête, et tout autre figures et actions qui ne veulent plus courber l’échine, qui veulent créer des brèches dans le mur, pour s’évader un peu, beaucoup, et le détruire à la base.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft