Projet Centre aquatique 3CPS : le clan Mariton révèle son jusqu’au boutisme

Magnon, Mariton et Monge sont un peu embarrassés

par Les Potins de la Vallée.
Mis à jour le vendredi 4 mai 2018

Embarrassés par la proposition de référendum de Denis Benoît, maire d’Aouste-sur-Sye, et par les analyses critiques pertinentes d’André Candy (voir le Crestois), conseiller municipal de Rimon et Savel, le clan maritonien montre son vrai visage à la dernière réunion 3CPS en tentant de défendre leur projet obsolète (dixit la Cour des comptes) de centre aquatique.
Ces opposants notoires à la démocratie réelle et à la naissance d’une société soutenable socialement et écologiquement dévoilent ce qu’ils sont : des tyrans.

Pour les détails croustillants, voir la vidéo intégrale des « débats » à la 3CPS :

https://player.vimeo.com/video/267951446

- Magnon, président 3CPS, dit respecter la liberté de parole, mais se trouve très contrarié si elle n’est pas utilisée à bon escient, ou à un moment qui ne lui convient pas.

Un élu doit obéir aux chefs et ne pas faire de vagues


- Monge, maire de Vercheny, oubliant de s’en tenir aux formes démocratiques hypocrites et retrouvant le naturel, voudrait virer Denis Benoît de la 3CPS, montrant par là sa conception toute dictatoriale d’une communauté de commune. Il veut bien à la rigueur qu’il y ait des élus avec un point de vue différent du sien, mais à condition qu’ils obéissent servilement aux chefs et ne fassent pas de vagues.

- Mariton, ex député, futur ex maire de Crest, menace de supprimer les subventions de la Mjc Nini Chaize si Denis Benoît continuait à avoir l’outrecuidance de remettre en cause et de questionner son si joli si bien ficelé projet de centre aquatique.
Encore une belle démonstration de tyrannie et d’abus de pouvoir, comme on en voit si souvent de la part de ce genre de personnage, imbus de lui-même et de sa toute puissance, qui profite sans scrupule des institutions non-démocratiques en place pour essayer d’imposer ses lubbies et tenter de faire taire par tous les moyens les infâmes vermisseaux qui prétendent critiquer ses oukases.

un élu se met à déranger ?, et bien supprimons des subventions d’un organisme important situé sur sa commune !!!

Elle est belle la (prétendue) démocratie, l’Etat de Droit et la légalité dont il se drape (lui et d’autres d’ailleurs, par exemple le gouvernement Macron) pour se hausser du col et dézinguer ceux qui dérangent, mais qu’il n’hésite pas ensuite à piétiner et à ignorer dès que ses intérêts sont en jeu.
Par extraordinaire, un élu kamikaze se met à déranger ?, et bien supprimons des subventions d’un organisme important situé sur sa commune !!!
Ce procédé de chantage infâme et scandaleux est malheureusement banal. Qui n’a pas connu ou entendu les multiples chantages exercés par de nombreux élus sur des emplois, des subventions, des permis de construire, des autorisations de ceci ou de cela ?!
Un élu d’opposition avait bien raison l’année dernière de parler de mafia à propos de pratiques à la 3CPS.

Avec plus de 600.000 € de déficit chaque année à combler, l’actual projet aquatique 3CPS ferait vite faillite !
C’est une friche industrielle payée à grand frais pas nos impôts que vous vous désirez à tout prix ?!

- Mariton s’est aussi illustré avec son éditorial puant dans le « mot du maire » du mois d’avril 2018, où il pratique entre autres des insinuations tortueuses et des amalgames merdiques et réactionnaires presque dignes du Daubé de Julien Combelles.

des amalgames merdiques et réactionnaires presque dignes du Daubé de Julien Combelles

Je cite : « Il suffit d’observer les réseaux sociaux pour voir les liens entre squatteurs, carnavaliers, amis de Plouf... »
L’association Plouf, opposée à son projet aquatique, le dérange un peu, alors il n’hésite pas à procéder à quelques allusions pour tenter de la discréditer.
Alors que dans un petit bourg de la taille de Crest, il n’y a rien d’étonnant à ce que tout le monde soit en lien avec à peu près tout le monde, Mr le petit tyran Mariton met en avant uniquement les supposés liens qui l’arrangent.
Car si on observe les réseaux « sociaux », on pourrait voir toute sorte de liens, par exemple entre certains élus de Crest et certaines personnes proférant des menaces de violences contre des squatteureuses.
On pourrait aussi voir que les squatteurs et carnavaliers ont des liens avec Crest Actif, avec des commerçants, avec des associations sportives, avec des associations cultuelles et culturelles, etc.

- On voit aussi Caryl Fraud, élu à Crest, accourir partout sur les réseaux sociaux tel un pompier et répéter les mêmes arguments éculés pour tenter de défendre son bébé centre aquatique. Visiblement, l’abus de sport ça peut rendre sourd ;-)

Et cette clique voudrait qu’on lui fasse confiance sur leur projet centre aquatique ! Sur quoi ? Sur leur bonne mine ? Parce qu’ils utilisent les chiffres pondus sur mesure par le cabinet d’études qu’ils payent ? Parce qu’ils s’entêtent malgré les avertissements de la Cours des comptes et les pisicines couvertes prévues dans la région (notamment le gros centre aqualudique à Valence l’Epervière) ? Parce qu’ils savent menacer leurs contradicteurs ? Parce qu’ils se gardent bien de fournir et faire circuler toutes les données objectives du dossier ? Parce qu’ils sont experts en flou et en manipulation des foules ?

Basta !

Manifestons en masse pour exiger la révocation de toute cette clique

Qu’ils aillent rejoindre Macron et Vauquiez dans un cul de basse fosse

A bas la mafia politicienne locale !

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft