Macron ou creux ?

par Etienne Maillet.
Mis à jour le mardi 1er août 2017

L’esprit courtisan est fortement répandu parmi ceux qui devraient en être le plus immuns : les journalistes. On entend ainsi dire que le nouveau ministre de l’économie, le jeune Macron, connaît l’entreprise. Les chefs d’entreprise ne l’acclament-ils pas ? On entend dire qu’il est compétent : n’a-t-il pas vendu pour le compte de Rothschild telle multinationale ?

Mais tous se trompent : Macron ne connaît pas l’entreprise. Il connaît certaines entreprises : celles que dirigent ses potes de l’Ena, qui eux ne connaissent également que certaines entreprises. Quelles sont-elles ?

Macron ne connaît pas l’entreprise. Il connaît certaines entreprises : celles que dirigent ses potes de l’Ena, qui eux ne connaissent également que certaines entreprises.

Mais celles bien sûr où l’on ne trouve aucun entrepreneur, seulement des salariés, des pantouflards, des profiteurs, qui n’ont jamais rien entrepris, au sens noble du terme, jamais pris ce risque que connaît l’entrepreneur d’une perte substantielle voire totale de ses avoirs.

Ils connaissent ces entreprises qu’on intègre par copinage et non par le mérite. Celles qui ne paient pas d’impôt, servent des dividendes mirobolants, et ne créent pas d’emplois mais investissent dans des robots.

Macron sait vendre des multinationales. Mais à part ça ? Macron serait compétent ? Ah bon ? Il faut donc admettre que l’état déplorable de la France, l’absence depuis vingt ans de croissance, un chômage chronique élevé, la pauvreté qui explose, une société fracturée, il faut donc admettre que tout cela est le résultat d’immenses compétences.

Tout comme le brillant de l’économie française, sa vivacité éclatante, sont probablement à mettre au compte des riches. Ne nous dit-on pas qu’ils sont le moteur de l’économie, la section la plus active et dynamique de la société française ? Comme ces riches sont de plus en plus nombreux, il faut donc en conclure que l’économie française est de plus en riche et performante.

Une question : qu’appelle-t-on idéologie ? L’idéologie place l’idée devant la réalité. Si l’idéologie dit que le charbon est blanc, c’est que le charbon noir se trompe de couleur. Macron est doué et compétent. L’économie française n’a jamais été aussi brillante.

Etienne Maillet
Article écrit le 28 août 2014

Voir en ligne : Ruffin et le pantouflage


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft