Le projet de l’arrêt public

On ne lache rien

par auteur2.
Mis à jour le mardi 26 juin 2018

Je suis adhérent à l’arrêt public et je viens de recevoir un mail de la collégiale ? (conseil d’administration ?) qui me demande de trouver des projets.

Le projet de l’arrêt public existe déjà et il est réussi depuis une dizaine d’années.

Ce projet consiste à accueillir des personnes qui ne se connaissent pas, à favoriser la communication entre elles, à les aider à s’informer et de permettre aux groupes constitués de se réunir.
Pour faire tout cela il faut beaucoup d’énergie : il faut faire les achats, tenir le bar, faire le ménage, faire la comptabilité etc...
De plus, il ne faut jamais oublier que de nombreux adhérents de l’arrêt public militent dans d’autres organisations et le temps n’est extensible pour personne.

Est-ce que l’on peut rajouter d’autres projets en plus à l’arrêt public ?
Les faits prouvent que non. D’après mes informations il restait 2 personnes à la collégiale avant l’AG extraordinaire et il n’y en a pas plus aujourd’hui.

Je pousse un coup de gueule : Si vous avez de l’énergie à revendre, au lieu de semer la zizanie à l’arrêt public, créez votre propre structure ailleurs et je vous souhaite de vous éclater dans votre projet.

PS : Est-ce qu’on peut avoir des projets dans l’arrêt public ? oui. Par exemple, un certain nombre de personnes estiment que la consommation électrique de l’arrêt public est excessive. Voila un beau projet : Réunir gratuitement des personnes compétentes pour trouver des solutions gratuites pour diminuer la consommation électrique de l’arrêt public.


2 Messages

  • Le projet de l’arrêt public Le 27 juin à 07:59, par Etienne Maillet

    Voilà un texte anonymement courageux ! Il aurait suffi de venir ce mardi à l’Arrêt Public pour constater que le lieu reste fort fréquenté, et pour certaines personnes isolées ou âgées, indispensable.
    Le problème de l’Arrêt public n’est pas financier. Si l’on souhaite parler consommation d’électricité, bienvenue à la collégiale. La démocratie est d’abord une affaire qui se construit en face à face, de personne à personne, non ?

    Répondre à ce message

  • Le projet de l’arrêt public Le 29 juin à 00:01, par Yol

    Bonjour,

    Juste pour préciser, nous sommes actuellement 3 membres (le minimum possible) au bureau (conseil d’administration), et c’est nous qui lançons cet appel à projets face au manque constant des forces vives et à un essoufflement des énergies, et car il nous semble nécessaire de lancer une nouvelle dynamique (par exemple en changeant de nom, de raison d’être... une réflexion a déjà été menée à ce sujet). Nous avons expliqué les raisons qui nous ont conduit à cela lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 7 Juin dernier, étiez-vous présent(e) ? En tout cas, vous êtes le/la bienvenu(e) à l’Arrêt Public pour en discuter !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft