La député Célia de Lavergne est ennemie déclarée de la démocratie réelle et des peuples

La suppôt du régime était à Saillans le 12 janvier pour un « apéro citoyen » - rencontre du 3e type

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mardi 23 avril 2019

Samedi 12 janvier à 11h, la député "En Marche" du coin, Célia de Lavergne, a organisé un "apéro citoyen" à Saillans.

C’était l’occasion de lui dire quelques mots bien sentis.

Je voulais exprès ne pas respecter les règles, j’ai donc commencé par refuser de lui serrer la main alors qu’elle faisait le tour de la salle pour les "meilleurs voeux", afin de bien faire comprendre qu’on n’était pas potes.
Je n’avais pas envie de poireauter en écoutant les blablas, donc j’ai pris, brièvement, la parole avant même que la députée ne commence.

Ca n’a pas bien plus, mais j’ai continué en disant que ce serait court et qu je me foutais de leur protocole.
En substance :

J’avais deux hypothèses :

1re hypothèse :
Tu (députée Célia) es naïve, tu t’es faite embobinée par la bande à Macron du fait de ton inexpérience politique

2e hypothèse :
Tu es de la même trempe que Macron et ses sbires, du côté des tyrans cyniques et extrémistes, tu te fous des gens et de la destruction du monde vivant, tu te fous du fait que la police, sur ordres de ton gouvernement, éborgne, tue et mutile gravement des manifestant.e.s gilets jaunes.

Comme tu n’as pas démissionné après toutes les féroces répressions envers les gilets jaunes, qui se sont ajoutées à tout le reste (exilé.e.s morts en Méditerranée et dans les Hautes-Alpes, traqués et dépouillés par ta police qui agit en bandes organisées, destruction climat, des animaux et de la nature, avantages croissants pour les déjà riches, etc.), on est obligé à présent de pencher pour la 2e hypothèse.

Ensuite, je suis parti sur "votre république de merde n’est pas une démocratie".

Quelques ajouts à froid

La députée Célia de Lavergne, comme tous les autres élus En Marche et leurs soutiens, sont complices de la tyrannie sanguinaire au pouvoir en france.
Vont-ils, comme lors de la répression sanglante de la Commune de Paris en 1871, soutenir jusqu’au bout la répression étatique et le délire du macronisme et du capitalisme meurtriers ?
Ils ne sont pas des remparts contre l’extrême droite car ils ont eux-mêmes des pratiques de dictature et soutiennent la domination du système capitaliste !

Les élus En Marche et leurs soutiens sont des ennemis déclarés de la démocratie réelle, ce sont des dangers publics, des fous à mettre sous camisole, des ennemis des peuples.
Ils auront beau se draper dans la défense des institutions contre les soi-disant factieux, anarchistes et autres révolutionnaires en gilets jaunes, répéter en boucle "qu’on est quand même en république" et se prévaloir de la démocratie, de moins en moins de monde n’est dupe.
Aux élus En Marche de choisir : être avec la tyrannie et le système antidémocratique, ou être avec les peuples pour la démocratie directe ou semi-directe et l’égalité sociale ?

A toutes celles et ceux qui me conseilleraient de rester calme, de garder du respect pour "nos élus", de pratiquer la "communication non-violente" ou la pensée positive, je leur répondrai d’aller résister dans les rues et les points de blocages/filtrages, et quand ils se seront pris de la lacrymo dans les yeux à bout portant, du flashball en pleine figure entraînant éventuellement du coma, quand ils auront eu une main ou un pied arraché par la république et la démocratie française si pacifique et respectueuse des droits de l’homme, quand ils se seront fait insulter par les flics, quand ils auront fait de la garde à vue dans une cellule puante pour des broutilles, quand ils auront subi une nasse plusieurs heures sans boire ni manger ni pisser, quand ils auront fait de la prison sur ordre du gouvernement, alors on verra s’ils restent zen et expriment leur colère par des petits coeurs en direction des forces de police mercenaires et des poignées de mains cordiales aux complices de la tyrannie.

J’assume et je suis fier d’être en colère, et de le dire, de le montrer. Et tant mieux si ça vous dérange.
J’ai même la rage, je ne suis pas pour autant une foule haineuse, mais je laisse vivre une saine rage indomptable protéiforme, qui balaie les peurs et les préjugés, les faux semblants et les manipulations.
Je cultiverai une rage froide et implacable, portée en réalité par l’amour et la sensibilité aux autres et aux situations intolérables.
C’est un feu intérieur dévorant, un feu qui brûle tous vos mensonges et vos injonctions à rentrer dans le rang des esclaves fiers de l’être.

Rouvrons les léproserie, pour y mettre les membres de LREM

Campagne de Boycott de En Marche et des représentants de l’Etat

Avec Macron et ses sbires, la répression féroce (police, justice, lois, merdias, discours des politiciens au Pouvoir) lancée par Sarkozy et Hollande s’intensifie encore et ils veulent en rajouter encore et encore, sans parler de toute le reste (privatisations, précarisations, poursuite de la Croissance et de la civilisation industrielle qui massacre le monde vivant et détruit le climat, inégalités croissantes, etc.)

En Marche et son monde est une sorte de grande Peste, et on ne dialogue pas avec la peste, on l’évite et on l’écarte, on l’élimine, on ne négocie pas des miettes de santé avec la Peste, on la destitue complètement.
Établissons un cordon sanitaire entre nous et le régime, mettons tous ses complices dans une léproserie, là où ils ne pourront plus faire de mal à personne.
Tout ça est allé beaucoup trop loin, il est temps que ce système et ses institutions meurtriers s’arrête.

Fini la comédie, fini de jouer leur jeu truqué par eux, j’invite donc tous les français et tous les élus, quelles que soient leur couleur ou leur bord politique, a ne plus du tout collaborer avec les élus LREM ni avec aucun représentant de l’Etat, à ne plus leur adresser la parole, à les ostraciser, à les marginaliser, à les ignorer.

(Cette tactique avait été utilisée avec un certain succès par les américains pour obtenir l’indépendance face à l’occupant anglais.)

Non seulement nous devons boycotter leur pseudo-débat national bidon et vain, si cher à la députée En Marche Célia de Lavergne (voir fin d’article) si obéissante aux consignes de son parti pestilentiel, mais nous devons de plus refuser de débattre ou dialoguer avec les complices de cette Peste.
Parler avec eux ce serait leur donner de l’importance, entériner et accepter leur rôle et leur pouvoir sur nous, accepter le tournant hyper-répressif de l’Etat déjà policier depuis toujours.
Plus que jamais, il faut dire stop à cette Peste (qu’elle se dise de droite, de gauche ou du centre) qui détruit partout l’humain et le monde vivant, qui broie et foule au pied toute espèce de démocratie, de justice, de paix et de société soutenable.

Ensemble, STOP à la Peste LREM, boycottons tous les élus En Marche et tous les préfets et autres représentants de l’Etat.

PS :
Alors que le grand débat national doit débuter ce mardi 15 janvier, Célia de Lavergne, députée LREM de la 3e circonscription de la Drôme, estime que ce rendez-vous est un « moment clé » . « La situation que nous vivons appelle des réponses fortes », souligne la parlementaire.
Elle veut sans doute dire que les policiers, avec leur nouveau LDB, doivent mutiler et éborgner plus fortement ?


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft