L’usine nucléaire Framatome Romans fait à nouveau des entorses à la sécurité

Le 13 sept et le 03 oct, les règles de criticité n’ont pas été respectées

par Camille Pierrette.
Mis à jour le samedi 6 octobre 2018

- voici un communiqué de STOP Nucléaire Drôme-Ardèche publié sur Facebook :

<< Il est impératif que l’ASN fasse désormais son travail et sanctionne lourdement la direction de Framatome Romans !
Dans un communiqué de presse daté de ce jour mercredi 3 octobre 2018 Framatome Romans (ex FBFC – ex Areva NP ) annonce pour la seconde fois en quelques jours « un écart vis a vis de règles de sûreté /criticité » [1] Le dernier en date remonte au 13 septembre 2018.
Comme nous le signalions par communiqué de presse le 2 juin 2018 , nous contestons toujours et encore plus fermement la décision de l’ASN de lever sa « vigilance renforcée » sur le site de Romans .

Qu’en est-il de cette nouvelle entorse aux règles de sécurité ? « Le 25 septembre, sur ce poste de travail, des opérateurs effectuaient des mesures en manipulant des noyaux. Lors de l’opération, il a été constaté que le nombre de noyaux n’était pas cohérent avec la masse maximale admissible de matière autorisée à l’intérieur de ce poste de travail. » Le communiqué n’en dira pas plus et s’empresse de parler « d’anomalie » histoire de bien minimiser pour la presse la portée de cette énième irrégularité à Romans sur Isère.
Il n’est pas nécessaire d’être ingénieur atomiste pour constater que des salariés se sont trouvés sur un poste de travail à effectuer des mesures en dehors des normes de sécurité édictées par ... Framatome elle-même.

Le pilote d’avion qui constate en vol un appareil de contrôle déficient : une simple « anomalie » ?!
La proximité de produits dangereux dans une usine chimique comme à AZF en 2001 : une simple « anomalie » ?!
Déjà condamnée le 15 mai 2017, par la Cour d’appel de Grenoble qui a reconnu que des fautes de sûreté avaient été commises dans la gestion de l’usine FBFC (devenue Areva NP et aujourd’hui Framatome), il est impératif que l’ASN fasse désormais son travail et sanctionne lourdement la direction locale et nationale de cette entreprise.
Dans le nucléaire il est manifestement plus facile de changer régulièrement d’appellation que de respecter les règles de sûreté/criticité et de sanctionner les responsables.

[1] Le risque de criticité est défini comme le risque de démarrage d’une réaction nucléaire en chaîne lorsqu’une masse de matière fissile trop importante est rassemblée au même endroit. »
>>

Ajouts personnels

Framatome Romans fabrique du combustible nucléaire (assemblages d’uranium enrichi) et des composants mécaniques pour les centrales nucléaires.
- Voici leur communiqué du 28 septembre concernant « l’anomalie » du 13 septembre
- Framatome est situé au 54 av de la Déportation à Romans, entre la déchetterie et le Centre Leclerc

dans ce système productiviste et de Croissance, les énergies dites "renouvelables" ne font que s’ajouter au reste

Au delà de la question du respect des règles et de la sécurité, c’est en fait toute l’industrie de l’énergie nucléaire elle-même qu’il faut dénoncer et arrêter vu ses dangers intrinsèques énormes, son hyper complexité et le fait qu’on ne sait que faire des déchets (à part tenter de les cacher à Bure, où la répression systématique des résistants continue de plus belle), et pour ça il faut forcément dénoncer et arrêter la civilisation industrielle et le capitalisme qui réclament toujours plus d’énergies, et justifient le nucléaire, l’éolien industriel, les biocarburants, etc.
Car dans ce système productiviste et de Croissance opposé à la Vie, les énergies dites "renouvelables" ne font que s’ajouter au reste. Ce modèle de société nécessite toujours plus d’énergies, de gaspillages, de commerce, de distances parcourues pour toujours plus de marchandises, toujours plus de tourismes, de vols en avion, de paquebots, de porte containers, de voitures, de sols bétonnés, d’animaux détruits, de peuples "esclavagisés", etc.

Il est donc totalement illusoire de croire dans ce cadre que des "énergies renouvelables propres" pourraient remplacer partout le pétrole, le charbon, le nucléaire ou les déforestations massives pour du bois de chauffage.

- Voir références sur « Les illusions des énergies renouvelables et autres capitalismes verts »

A nous d’organiser la résistance pour arrêter ce système destructeur et de mettre en place des sociétés soutenables.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft