Il y a quarante ans... Jacques Brel

par Roger Poulet.
Mis à jour le jeudi 14 juin 2018

JPEGIl y a quarante ans… Jacques Brel

Il y a bientôt quarante ans, le 9 octobre 1978, disparaissait un des plus étonnants phénomène que le music-hall ait connu. Quiconque l’a vu sur scène en reste marqué tant sa présence était exceptionnelle. Une heure incandescente, sans laisser de temps aux applaudissements et jamais de bis.

Un hommage lui sera rendu lundi 18 et mardi 19 juin à la salle des fêtes d’Aouste.

Lundi 18, ce sera un récital de Pierre Déliot, chanteur et pianiste de bar, au répertoire impressionnant. Pierre Déliot fait revivre ceux qu’on appelle les « Grands » de la chanson française : Brel, Brassens, Ferré, Ferrat… Une grande voix qui saurait se passer de micro.

« Pierre Déliot est sans conteste un des meilleurs interprète de Brel »Jean paul Sermonte 2002 dans la revue LES AMIS DE GEORGES

Mardi 19, un trio extrêmement original « La Kompanoj » qui chante Brel en espéranto.
Outre les deux chanteurs, Fabrice Morandeau également à l’accordéon et Pierre Bouvierà la guitare et au banjo, Bernard Legeay marquera les basses avec un instrument impressionnant, le soubassophone.

Des premières chansons aux dernières tout l’univers de Brel.

Les concerts auront lieu à 20h

Ouverture des portes à 19h : petite restauration et buvette avec les excellents produits d e la Goguette Mobile et La Brasserie des Trois Becs.


1 Message

  • Il y a quarante ans... Jacques Brel Le 21 juin à 14:13, par delaby mireille

    Saluton toute la mondo

    j’ai assisté au concert Jacques Brel de mardi, en espéranto. Ce fut une bouffée de bonheur, de grandeur, de joie. Le grand Brel traduit dans cette langue internationale que j’ai un peu apprise mais pas pratiquée était bien où il fallait. Les musiciens, les traducteurs et tous ceux qui ont contribué à cette réussite méritent un grand merci. Brel a revécu grâce à eux, splendide comme toujours. Si vous avez l’occasion ou l’envie d’apprendre l’espéranto, faites-le, il y a plein de possibilité sur le web, ça vous changera des coaching, setting, et autres mots english dont on nous abreuvre et vous verrez que le monde ne s’arrête pas à la langue de Shakespeare pour tous ceux dont elle n’est pas la langue maternelle.
    mirej’

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft