Gilets jaunes - Revue de presse du 24-25 mai

Jeunes pour le climat, documentaire sur la répression, analyses, élire ou s’abstenir, écologie : rapports scientifiques qui donnent le vertige...

par Auteurs divers.
Mis à jour le mercredi 29 mai 2019

Articles, posts, images, vidéos, témoignages... autour du soulèvement en gilets jaunes qui dure depuis le 17 novembre 2018.

Manifestations, résistances et actions

# NANTES : DES MILLIERS DE JEUNES DANS LA RUE POUR LE CLIMAT
Vendredi 24 mai, c’était la deuxième marche mondiale de la jeunesse pour le climat. Des centaines de milliers d’espèces disparaissent, les océans sont empoisonnés, le capitalisme accélère le pillage la planète : il n’a jamais été aussi urgent de renverser la situation. A Nantes comme dans de nombreuses villes, la foule était au rendez-vous. (...)

# NANTES : CONVERGENCE DES COLÈRES A LA VEILLE DES ÉLECTIONS - Un millier de manifestants. Une banderole volée par les gendarmes. Les rues du centre-ville reprises par le cortège
Samedi 25 mai, trois appels circulent à Nantes : une marche pour le climat, un appel pour défendre le droit d’asile, et l’incontournable manifestation hebdomadaire des Gilets Jaunes, infatigables après 28 semaines de combat.
Plutôt que de défiler chacun dans son coin, les cortèges se retrouvent rapidement pour défiler ensemble dans le centre-ville. En tête du défilé de 1000 manifestants, une banderole dédiée aux élections : « ne votez pas, révoltez vous », suivie par des étendards pour le climat, et contre les frontières.
Quel que soit le résultat du vote ce soir, c’est l’abstention qui sera très largement majoritaire, en particulier chez les jeunes et les ouvriers : ce sera un désaveu colossal pour l’ensemble de la classe politique.
Arrivé devant la mairie de Nantes, la gendarmerie charge sans raison pour arracher et voler la banderole de tête. Une violence totalement gratuite, pour humilier les manifestants et faire monter la tension.
Après un moment d’incompréhension, retour en arrière. Malgré un dispositif policier toujours démesuré, les manifestants réussissent à prendre des rues jusque là interdites : la Place Royale, les rues commerçantes, et même le célèbre passage Pommeraye, qui sert de décors luxueux à certains films. Ambiance étrange et joyeuse de manifestants qui traversent l’endroit talonnés par des CRS en armures. C’est une des premières fois en plusieurs mois de contestation que les forces de l’ordre ne maitrisent pas le parcours. Comme quoi, une petite manifestation dynamique et astucieuse est plus efficace qu’un gros cortège apathique et prévisible.
Cet après-midi de convergence finira dans le calme, en direction de l’île de Nantes, sous un soleil offrant à l’eau de la Loire un reflet doré.

Analyses, idées

# Gilets jaunes : “Les méthodes de répression de ce mouvement s‘inspirent de celles utilisées dans les quartiers populaires” - Le documentaire “Gilets jaunes : une répression d’Etat”, produit par le média Web indépendant StreetPress, fait le lien entre la politique de maintien de l’ordre dans les manifestations qui secouent la France tous les samedis depuis novembre, et celle organisée dans les banlieues depuis cinquante ans. Entretien avec l’un des coréalisateurs de ce docu glaçant.

# Le mouvement des gilets jaunes est-il révolutionnaire ? - Révolution, contre-révolution, insurrection, normalisation, élection dans le(s) mouvement(s) des gilets jaunes - Le mouvement des gilets jaunes se trouve plus faible que jamais même si de belles poches de résistances continuent à exister et que les manifestations viennent rappeler à Macron tout le bien que l’on pense de lui et de sa politique. La question des élections, pour les européennes mais pas seulement, a pris de plus en plus de place dans les discussions et la communication. C’est l’occasion de revenir sur ce mouvement inédit, sur sa puissance révolutionnaire et sur ce qui est venu la briser mais aussi la contenir.

https://www.youtube.com/watch?v=FC-drPXCEBM&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=AaaWrcS5Weg

Ecocide, destructions écologiques et climatiques catastrophiques provoquées par le capitalisme, le productivisme et les civilisations industrielles

# Températures, fonte des glaces, catastrophes : les rapports scientifiques donnent le vertige - L’accélération du dérèglement climatique est indéniable. Les rapports et mesures scientifiques s’accumulent et légitiment l’urgence d’agir pour éviter que la planète s’engage dans une dynamique incontrôlable. Reporterre fait le point sur les tristes records battus depuis le début des marches pour le climat, en septembre 2018.

Répression policière et terrorisme d’Etat

  • Marseille : intervention policière et gardes à vue contre le piquet de grève des femmes de chambre
  • Vidéo. Dominique, 60 ans, renversée par la police à Reims : « Je ne dors plus depuis que ça m’est arrivé » - "Je suis tombée comme une quille, ma tête a frappé le sol", nous raconte Dominique, infirmière de 60 ans qui participait à l’acte 27 des Gilets Jaunes à Reims lorsqu’elle a été violemment bousculée par un policier. Alors que la préfecture de Police s’est empressée d’affirmer qu’elle était tomber toute seule, Dominique a porté plainte et nous livre sa version des faits.
  • LA POLICE PERSECUTE LES ENSEIGNANTS - Une nouvelle étape franchie à Toulouse : des violences policières répétées contre les profs - - Depuis des mois, les enseignants protestent contre les réformes du gouvernement en matière d’éducation. Comme partout, Macron y impose des logiques de management autoritaire, le mépris des travailleurs, mais aussi un tournant nettement réactionnaire dans les programmes d’enseignement. Bref, le président et son ministre Blanquer mènent dans l’éducation une politique de droite extrême.
    Hier, jeudi 23 mai à Toulouse, des enseignants ont déployé une banderole devant la préfecture. Une simple banderole. Et ils ont subi une agression en règle de la part de la police : gazage massif, coups de matraque, banderole arrachée et volée. Et des arrestations et plusieurs heures en cellule pour 9 d’entre eux !
    Le tout est, évidemment, totalement illégal. Pour justifier ce déferlement de violence, les policiers ont osé prétendre que les manifestants allaient « envahir » la préfecture. Un mensonge éhonté qui ne tient pas une seconde à l’épreuve des images.
    Le pire ? Ces manifestants étaient justement là pour protester contre la répression de la manifestation pour l’éducation qui avait eu lieu mardi 21 mai : deux profs avaient été arrêtés. Un cercle infernal.
    A Nice également, des personnels de l’éducation ont été interpellés lors de manifestations. Après avoir matraqué les lycéens en lutte ces dernières années, le gouvernement matraque sans complexe leurs enseignants !
    Comment appelle-t-on un régime qui envoie ses policiers persécuter des professeurs ?
  • La plupart des policiers violents étaient des sympathisants d’extrême-droite
  • sur FB : suite a des pressions judiciares sur certains GJ 43 la manif du 1er juin au Puy enVelay est ANNULEE

# VIDEOS. A Paris, interpellations massive de Gilets jaunes, ils sont embarqués dans un bus de police - Actuellement, à Paris, des interpellations massives ont eu lieux, avenue de la Grande Armée, ou plusieurs dizaines de Gilets jaunes étaient nassés. Ils ont été embarqués dans un bus de police. Le bus a quitté les lieux pour se diriger surement en direction de plusieurs commissariats. Quelques vidéos des scènes.

Magouilles, violences et mensonges du régime et de son monde


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft