Film : « Le vent de la révolte »

à Lyon le 19 sept - lutte indigène contre un parc éolien industriel

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 17 septembre 2018

Soirée projection du film : « Le vent de la révolte », mercredi 19 septembre à l’Amicale

Alessi Dell’Umbria viendra nous présenter son film, « Istmeño, le vent de la révolte ». Le film raconte l’histoire d’une lutte quasiment inconnue en France, celle des communautés indigènes de l’Isthme de Tehuantepec, dans le Sud du Mexique, qui s’opposent à l’un des plus grands parcs éoliens du monde (5 000 éoliennes). Le film propose une lecture de la cosmovision des communautés indigènes de l’Isthme, paysans et pêcheurs, sur laquelle s’appuie leur révolte face au développement durable du gouvernement mexicain et de Mitsubishi et consort.

« À ce stade, la question n’est même plus de savoir si les éoliennes sont ou non compatibles avec les activités traditionnelles des indigènes istmeños ; fondamentalement, elles ne le sont pas. L’industrie éolienne peut tolérer celles-ci à la marge, dans les espaces résiduels entre deux rangées de moulins. Mais ce rapport singulier à la terre, à la lagune et au vent qui fait l’essence d’un monde, disparaîtrait. En perdant le contrôle de leur territoire, les Istmeños perdraient ce qui constitue leur être commun. […] J’ai fait un film pour qu’on entende ceux dont les voix seraient inaudibles dans les médias, pour que leur humanité se déploie selon ses formes propres. »

Le film sera suivi d’une discussion et d’un repas pour continuer à échanger avec Alessi Dell’Umbria sur sa perception de l’antagonisme entre les deux mondes qui s’affrontent dans l’Isthme. Et les perspectives qui en découlent.

- L’Amicale - 31 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7em

A l’heure où le système en place célèbre le développement durable et les énergies soi-disant renouvelables, il est bon de s’interroger sur ce dont il s’agit exactement dans la pratique.
Car il ne suffit pas de vouloir en finir avec les énergies fossiles pour garder une planète vivable, c’est bien la Croissance, la civilisation industrielle, le capitalisme sous tous ses avatars qu’il faut remettre en cause radicalement.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft