Eurre Ecocite, passage éclair du premier ministre au rond point le 13 septembre 2019

Le convoi est passé après nettoyage de toute trace de gilets jaunes

par Auteurs divers.
Mis à jour le samedi 14 septembre 2019

Le convoi du premier ministre Edouard Philippe est passé en trombe au rond point de Eurre à l’entrée de l’Ecocite vendredi 13 septembre 2019.

13 septembre 2019, rond point de Eurre, les ministres prennent la route de l’Ecocite vers 9h35
Nassage de gilets jaunes

Quelques gilets jaunes courageux (on est là !) se trouvaient au rond point de la Croix de Romans à Crest, vers 9h un groupe s’est rendu à pied vers le rond point de Eurre (qui mène à l’Ecocite).
Des voitures de gendarmes se sont alors déplacées, et trois fourguons sont arrivés pour les empêcher d’accéder aux abords du rond point par où le convoi LREM officiel devait passer.
Les gendarmes ont nassé les gilets jaunes au bord de la route près du pont du TGV :

13 septembre 2019 : gendarmes barrant la route à des gilets jaunes à Eurre
13 septembre 2019, gilets jaunes nassés avant le rond point de Eurre
Le pouvoir ne saurait supporter la vue d’opposants, qui sont maintenus à distance des photos médiatiques

Info complémentaire : ce groupe de gilets jaunes nassé a été retenu jusque vers 11h, et a subit des contrôles d’identité !

Des témoins ont indiqué que tôt ce matin de nombreux tags et des banderoles ont été enlevés dans le secteur avant la venue du 1er ministre et de sa bande (le Daubé y fait allusion).
Pour l’Etat, tout doit être clean, comme en union soviétique les opposants sont maintenus par la force à distance sous prétexte de « sécurité », loin de la vue ou de l’ouïe des oligarques ivres de puissance et transis de peur face à la plèbe révoltée.
Il ne doit pas subsister de traces de contestation, de gilets jaunes, pour ne pas troubler le récit de communication et risquer de donner à voir des images où le pouvoir est décrié (comme ce fut heureusement le cas de manière flagrante à Paris lors du 14 juillet, où le roi Macron fut abondamment sifflé et hué).

Mais chacun sait bien qu’ignorer et effacer les messages n’élimine pas les messagers et encore moins leur révolte...

Ce matin, vers 9h30 le convoi ministériel a approché en trombe depuis Valence, ouvert par des motards, comme dans les mauvais films policiers, les véhicules aux vitres fermées et fumées sont passées rapidement au rond point de Eurre (voir photos ci-dessous), protégés par des dizaines de gendarmes.
Ca résume bien ce qu’est le pouvoir, comment fonctionne cette non-démocratie capitaliste : un convoi d’oligarques qui passe gardé par des policiers, qui méprise les gens et les repousse.
Comme pour le tour de france, l’attente est plus longue que le passage de la caravane des guignols et de leurs sponsors !

Le premier ministre, le ministre Guillaume de l’agriculture et autres apparatchiks LREM sont allés deviser entre eux à l’Ecocite transformé en camp retranché auprès d’élus tout heureux de leur lécher la paluche et d’entrepreneurs toujours prêts à se vendre pour la gloire de leur business.

Start-ups, développement durable, capitalisme vert, voilà ce que la macronie, en parfait accord avec la plupart des élus locaux, Jean Serret en tête, veut encourager en guise de « réponse » aux catastrophes climatiques et écologiques.
La précarité, les services publics démantelés et privatisés, la finitude des ressources planétaires, les animaux détruits à vitesse grand V, la folie intrinsèque du capitalisme..., ils en ont rien à foutre.
Leur « écologie » n’est pas la nôtre.

A Valence, même topo, abords de la préfecture interdits aux contestataires (gilets jaunes, personnels d’hôpitaux en grève...), passants pourchassés par des flics nerveux, contrôles d’identité..., pour que les ministres et leurs obligés ravis puissent ripailler en toute quiétude et afin que les médias de masse (si d’aventure leurs dirigeants avaient un sursaut de non-servilité) ne puissent pas montrer par mégarde de présence contestataire.

13 septembre 2019, rond point de Eurre, arrivée du premier ministre Edouard Philippe et de sa suite
13 septembre 2019, rond point de Eurre, les véhicules ministériels sont là
13 septembre 2019, avant le convoi ministériel à Eurre les nombreux gendarmes s’agitent

- Si vous avez des précisions et faits sur cette journée, merci de les ajouter en commentaires.

par un gilet jaune


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft