Et si la liberté d’expression portait le masque de la tyrannie ?

Réflexions à partir du texte de Matthieu Ricard, Contre la tyrannie des pensées.

par consciuslibera.
Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017

Je m’interroge sur la liberté d’expression. Ce qu’elle induit. Dans mes croyances, venant des tréfonds de mon éducation, elle est incontestable, il s’agit d’un droit inaliénable. Pourtant je prends doucement conscience de la responsabilité qui m’incombe à en user, du lien que cela implique avec les autres et des conséquences.

Quand je m’exprime librement, je fais aller ma pensée à l’extérieur, vers les autres.

Le terme « Expression » est construit avec le préfixe « ex », qui signifie sortir de soi, aller vers l’extérieur. Quand je m’exprime librement, je fais aller ma pensée à l’extérieur, vers les autres. Mais avant cette sortie, cette ouverture au grand jour, il est dans mon intérêt, je crois, de « l’imprimer », c’est-à-dire à mon sens de faire vivre et vibrer cette pensée à l’intérieur de moi. De la tourner dans ma tête et dans mon cœur, de la rêver, de la sentir.

J’ai l’impression que la liberté d’expression est devenue un dû, un droit, quelque chose d’inaliénable et donc auquel on peut avoir recours en toute circonstance. Notre société donne tout pouvoir à cette Expression. Sur internet, qui veut, peut s’exprimer librement (blogs, réseaux sociaux…). Toute idée, pensée, image … même tyrannique peut donc littéralement « sortir de soi », et aller facilement à la rencontre des autres.

La liberté d’expression … n’est-ce pas également le « j’ai raison » contemporain ? S’il en est ainsi, la motivation à « sortir une idée de soi » me rappelle alors une sorte de patriarcat et de domination par le pouvoir.

Le risque, selon moi, de la liberté d’expression telle qu’elle est perçue aujourd’hui, est que l’on parle, que l’on brode, et que l’on en oublie la beauté du silence. Le silence, c’est justement ce langage de « l’impression », ce partage que je me fais à moi-même, et à toutes les parts qui me composent.

Ainsi, je pense que notre société est en train de dépasser cette « liberté d’expression », et que les individus vont vers d’avantage de conscience de leur intention, mêlant sensations et « im-pressions ».

Voir en ligne : Contre la tyrannie des pensées


1 Message

  • Et si la liberté d’expression portait le masque de la tyrannie ? Le 11 octobre à 00:04, par Camille Pierrette

    C’est sûr qu’exprimer du vide ou de la pure méchanceté ne mène pas à grand chose.
    L’expression est pourtant un acte essentiel, un des actes pour exister en tant qu’individu, pour construire sa pensée.
    Et tout le monde pourrait avoir des trucs intéressants à communiquer (qui mériteraient plus de place que ce qui tourne en boucle dans la bouche des « commentateurs » des gros médias), il suffirait d’un peu d’effort, d’une aide, d’une éducation, d’un support adéquat, et tout simplement de donner la parole.

    Sinon, merci de rappeler que la liberté d’expression (droit davantage situé dans les principes que dans la pratique et l’accessibilité pour toustes en France et ailleurs) ne brise par les classes sociales et les dominations partout à l’oeuvre, dont le patriarcat.
    Et peut même contribuer à les maintenir ou les renforcer.

    C’est un peu comme la liberté d’entreprendre et de commercer chères aux ultra-libéraux et capitalistes, qui en fait entérine un système de domination, qui donne la liberté des détenteurs de capitaux et de terres de dominer tous les autres.
    C’est un droit insuffisant s’il n’y a pas d’autres « règles » autour, des formes de « consciences morales » individuelles et collectives.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft