Des déchets plastiques de l’Intermarché d’Aouste-sur-Sye polluent la rivière Drôme

Constatations lors d’un ramassage collectif de déchets organisé dimanche 8 oct

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mercredi 11 octobre 2017

Dimanche dernier, un ami a participé à une action de ramassage des déchets sur les bords de la Drôme avant qu’ils ne soient emportés par les crues d’automne, il m’a fait part de ce qui a été constaté.
J’ai eu envie de faire part de ce problème de déchets constaté aux abords d’Intermarché Aouste.

Des déchets débordent de l’arrière d’Intermarché, côté ouest

Le groupe de nettoyage a pu remarquer le 8 octobre 2017 une forte densité de déchets, notamment plastiques, au bord d’Intermarché Aouste, côté ouest, sur les bords de La Lozière (rive gauche, le côté d’Intermarché).
Lors de fortes pluies, ces déchets vont directement dans la Drôme, pour aller ensuite dans la Méditerrannée et les océans achever les poissons et le plancton.

Vue aérienne du site : pour situer les déchets observés autour d’Intermarché Aouste
Ce qu’on trouve parfois sur des plages en guise de sable fin

2016 : déchets plastiques et autres provenant d'Intermarché, côté Ouest {JPEG}En avril 2016, des photos et vidéos avaient déjà été prises par mon ami au même endroit, montrant divers plastiques et autres déchets provenant de l’arrière d’Intermarché.
Ces déchets semblent venir en partie des aires de stockages des ballots d’emballages (destinés au recyclage ou à être emportés) d’Intermarché.
Les grillages ne sont pas suffisants pour endiguer les déchets, la pluie et le vent les poussent aisément par dessus et par dessous, en direction de la Lozière, et donc de la Drôme toute proche.
Un jour, un ballot de déchets était même tombé dans la Lozière.

2016 : déchets plastiques et autres provenant d’Intermarché, côté Ouest
2016 : déchets plastiques et autres provenant d’Intermarché, côté Ouest, rive gauche de la Lozière
2016 : déchets plastiques et autres provenant d’Intermarché, côté Ouest
2016 : déchets plastiques et autres provenant d’Intermarché, côté Ouest

2016 : déchets plastiques et autres provenant d'Intermarché, côté Ouest, rive gauche de la Lozière {JPEG}2016 : déchets plastiques et autres provenant d'Intermarché, côté Ouest {JPEG}2016 : déchets plastiques et autres provenant d'Intermarché, côté Ouest {JPEG}2016 : déchets plastiques et autres provenant d'Intermarché, côté Ouest {JPEG}

Depuis 2016, rien ne semble avoir changé, on voit en octobre 2017 que les grillages sont identiques, et on trouve toujours quantité de plastiques, souvent en petits morceaux difficiles à ramasser, mélangés aux feuilles.

oct 2017 : déchets provenant d’Intermarché, côté Ouest, rive gauche de la Lozière
oct 2017 : déchets provenant d’Intermarché, côté Ouest, rive gauche de la Lozière

Conclusion : l’aire de stockage des ballots de déchets est-elle dans les normes ? Est-elle adaptée au regard de sa localisation (juste au dessus d’une rivière) ?
N’y aurait-il pas moyen de confiner davantage ces déchets stockés en grandes quantités à l’arrière d’Intermarché, et de renforcer l’étanchéité des barrières ?
Intermarché n’est-il pas un peu négligent sur cette question ?

Des déchets débordent du parking d’intermarché, côté sud, juste au dessus de la rivière Drôme

Le parking d’Intermarché Aouste-sur-Sye est situé juste au dessus de la rivière Drôme, et là aussi un simple grillage n’est pas en mesure d’arrêter les déchets, notamment plastiques (particulièrement néfastes pour les êtres vivants, et mettant très très longtemps à vraiment disparaître).

2016 : déchets plastiques et autres provenant du parking d’Intermarché, côté Sud, au dessus rivière Drôme

Constat d’avril 2016 : des déchets jetés par les clients d’Intermarché sur le parking se retrouvent donc assez vite dans la Drôme.
Le parking étant une propriété privée d’Intermarché, Mr Loyal est donc responsable.

  • Intermarché fait-il suffisamment de prévention en direction de ses clients pour les inviter à faire attention ?
  • Le parking est-il nettoyé assez souvent ?
  • Ne serait-il pas possible d’installer des barrières plus « étanches » ?
  • Ne serait-il pas possible d’accélérer le remplacement de tous les plastiques d’emballages temporaires ?
2016 : déchets plastiques et autres provenant du parking d’Intermarché, côté Sud, au dessus rivière Drôme
2016 : déchets plastiques et autres provenant du parking d’Intermarché, côté Sud, au dessus rivière Drôme

Quelques questions plus générales

Intermarché Aouste va-il « rémunérer » les bénévoles qui ont ramassé ses déchets le 8 octobre ? ;-)
Ce supermarché n’a-t-il pas été construit trop près de la rivière Drôme et de La Lozière ?
Existe-il une association écologiste qui va se saisir de ces questions de déchets ?

Plus largement, c’est l’occasion d’interroger un peu ce modèle de production et de consommation.
Constats :

  • la plupart des marchandises que l’on achète viennent de loin et nécessitent des emballages
  • la concurrence entre marques et les « nécessités » de vente imposent aussi toujours autant d’emballages, suremballages et pochettes individuelles, avec force plastiques non (ou difficilement) recyclables qui consomment de l’énergie et polluent.
  • Les gros supermarchés ratissent une clientèle venant majoritairement en voiture, avec de grands parkings qui imperméabilisent et détruisent des terres agricoles.

Les grandes surfaces continuent de surfer sur ce modèle archaïque.
Peut-être qu’il serait temps de passer à autre chose, comme par exemple des magasins coopératifs à but non lucratif plus petits, avec le moins d’emballages possibles ?
Ces structures permettraient en plus de créer davantage de vie en centre ville et de rendre vivants des quartiers purement résidentiels.

- En attendant d’autres formes d’échanges à plus grande échelle, un réseau va lancer prochainement sur Crest un groupement d’achat éthique et solidaire

C’est aussi les structures de transports, de travail et de zonages (découpage d’une ville en secteurs urbains différents) qu’il faudrait revoir, par exemple pour que chacun.e puisse se procurer tous les produits essentiels près de son domicile, en s’y rendant à pied ou à vélo, ou au pire en transports en commun.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft