Défendre Mélenchon ?

par Roger Poulet.
Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017

Je prends connaissance de l’article du « chien de garde », Maurice Szafran dans le magazine « Challenges », concernant la polémique entre Mélenchon et Valls. Il ne s’agit pas pour moi de défendre Mélenchon qui le fait très bien tout seul, mais de décrypter la mauvaise foi et les approximations d’un journaliste aux ordres. Déjà, Mélenchon est qualifié dans l’article de « tsar et star de la FI » ou de « Lider Maximo » , ce qui montre une volonté manifeste de dévalorisation.

Mélenchon se livrerait à des « accusations infamantes dignes des procès de Moscou ».

Par contre quand il s’agit de Valls et de ses propos sur les withes et les blancos, on parle du « fameux parler vrai ». Maurice Szafran feins d’ignorer que les propos de Jean Luc Mélenchon, s’il sont musclés, ne sont que la réponse du berger à la bergère. Valls a bien osé qualifier les militants de la France Insoumises d’islamo-gauchistes.

Cette formulation, qui est manifestement diffamatoire, ne peut qu’en rappeler une autre, en vogue dans les années 30, « judéo-bolchéviques ». D’autre part, monsieur Szafran ne paraît pas spécialement choqué par les diverses marques de mépris du jupitérien Macron pour « ceux qui ne sont rien ». Valls aurait été élevé « dans le culte des Héros Républicains espagnols », ce qui semble relever de la légende, ses parents s’étant bien accommodés du Franquisme, même s’ils ne l’ont pas strictement approuvé.

Valls serait pour : « la neutralité de l’État, la séparation stricte entre le spirituel et le temporel, le refus de toute emprise de la religion sur la société, l’égalité entre l’homme et la femme... ».

Mais Mélenchon défend-il autre chose ? Encore un mot sur « l’ego démesuré » de Mélenchon, le seul candidat qui a « engueulé » systématiquement ses militants lorsqu’il criaient « Mélenchon président ». J’ai pu vérifier que dans tous les autres meetings, les assistants, bénévoles ou rétribués,brandissaient des pancartes : Macron président, Fillon président, Le Pen président... Et ce n’était pas des cartons écrits à la main, mais bien du matériel de campagne !

Sans doute Mélenchon a un ego, mais si on le compare au délire hystérique de Macron, (c’est notre projeeeeeet !!!), son ego est relativement mesuré. Cerise sur le gâteau : l’article se termine en associant Mélenchon à Dieudonné et Soral. Il y a bien d’autres articles semblables, mais celui-ci est particulièrement gratiné.

Voir en ligne : Mission Nouvelle-Calédonie : en taclant Valls sur ses valeurs, Mélenchon fait le jeu de Dieudonné et Soral


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Documents joints

  • (JPEG – 22.7 ko)
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft