D’autres tourismes ?

Quel tourisme durable dans la Vallée de la Drôme ?

par Irene.
Mis à jour le vendredi 20 octobre 2017

Que recherchent les gens qui viennent découvrir notre région ?
Qu’est-ce qui les a attiré au point que d’année en année ils deviennent fidèles ?

Force est de constater que la Drôme attire de plus en plus de touristes. Mais quelle est notre vision pour le futur, pour développer un tourisme durable, c’est-à-dire respectueux de l’homme, de son environnement ; outre l’aspect écologique, il nous faut penser aussi l’aspect économique et l’aspect social.

Quels types de projets avons-nous envie de faire grandir qui soient viables au niveau de chacun de ces trois plans ?

À sa façon, Saillans a beaucoup fait pour faire connaître cette petite ville de la vallée de la Drôme avec la dimension de la démocratie participative. On voit se développer une sorte de tourisme militant, quelque chose d’inconnu il y a encore quelques années.
Des cars entiers transportent des personnes intéressées par des expériences innovantes comme Marinaléda, Vaudoncourt, Ungersheim et bien d’autres (pas assez nombreux à mon avis). On pourrait revenir dans la Drôme pour la beauté de ses paysages, pour une certaine authenticité encore, mais on pourrait venir aussi pour expérimenter un autre type relationnel fait de simplicité, de rusticité.

On pourrait revenir dans la Drôme pour la beauté de ses paysages

C’est pourquoi, je ne souscris pas au projet de centre aquatique tel qu’il est présenté actuellement. Il est impératif de changer de modèle de société si l’on veut survivre sur notre planète ; il nous faut repenser complètement la donne et s’orienter vers des projets peu coûteux en énergie, et qui seront accessibles au plus grand nombre. Pour moi, ce projet appartient à un mode de pensée dépassé qui ne sera satisfaisant ni sur le plan social, ni sur le plan écologique, ni sur le plan économique. Il serait grand temps de se mettre autour d’une table pour faire émerger des idées nouvelles.

Loin de moi l’idée qu’il ne faut rien faire, mais pour le moment, il m’apparaîtrait sage de se donner du temps pour construire ensemble un projet fédérateur digne du XXIe siècle.

Irène L.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft