Curieuses démocraties n°2

Les murmures de l’avenir

par Etienne Maillet.
Mis à jour le lundi 25 septembre 2017

Politique, communalisme, démocratie

Pour l’assemblée d’ouverture de la seconde édition « Curieuses démocraties », ce 15 octobre à Saillans, le chapiteau comble accueillait une audience exceptionnellement attentive venue de toute la France. On y écoutait trois orateurs de la Corogne en Espagne , ville de 250 000 habitants, gagnée en 2015 sur un programme communaliste dont ils sont artisans. Beaucoup sous la tente partageaient d’ailleurs cette même expérience d’avoir osé le scrutin municipal, et pour certains, l’avoir gagné. D’autres envisagent l’expérience. Ce fut une véritable transmission pragmatique d’expérience politique.

Comment construire un programme réaliste ? On a décidé de consulter tout le monde, toutes les associations, tous les syndicats, tous les collectifs, même ceux auxquels on ne parlait pas

« Quand nous sommes rendus compte qu’on pouvait gagner parce qu’on nous le répétait partout, explique Maria Martinez, [1] la dimension du problème a changé. Si nous gagnions, qu’allions-nous vraiment faire ? Comment construire un programme réaliste ? On a décidé de consulter tout le monde, toutes les associations, tous les syndicats, tous les collectifs, même ceux auxquels on ne parlait pas. On leur a demandé ce qu’ils souhaitaient faire. Et à partir de ça, on a construit un programme."

"Elu, on passe brutalement du virtuel au réel. Ce n’est pas facile de passer d’assemblées en paroles à des assemblées d’élus qui doivent décider, sous contrainte légale, de temps, d’argent, de normes, ici et maintenant. Il faut aussi s’attendre à beaucoup de résistances du système. En Espagne, la loi a été changée plusieurs fois pour entraver les municipalités. »

Une élue de Saillans confirme : « Ces expériences de conquêtes municipales citoyennes sont enthousiasmantes ! Mais avec le temps, il y a aussi la colère pour tous les bâtons qu’on nous jette dans les roues. On nous attend au moindre détour. On nous harcèle ».

A part les édiles de Saillans, un édile de Crest, l’absence de la représentation élue aura été brillante. Loin des médias, loin de Paris, des rapports et des big data, proche de la démocratie qui s’incarne, on aurait pu à Saillans se former à la libre parole citoyenne, écouter les signaux faibles qui chuchotent l’avenir.

Voir en ligne : COMMONSPOLIS : ESPACES COMMUNS POUR LE CHANGEMENT

Notes

[1Maria martinez est élue de la Corogne, sous la bannière Marea Atlantica, « une initiative citoyenne pour la construction d’un espace politique commun permettant la confluence de citoyens affiliés ou non à des partis politiques, qui souhaitent faire un pas en avant dans la construction démocratique avec générosité et sans prosélytisme, avec pour maître mot la citoyenneté. »


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft