Crest : une maison libérée de la propriété privée !

Un Centre Social Culturel Autogéré se met en place

par Camille Pierrette.
Mis à jour le jeudi 5 avril 2018

Il est grand temps de remettre vraiment en cause le dogme, devenu viscéral chez certain.e.s, de la « sacralité » de la propriété privée immobilière, de le critiquer, de proposer autre chose, d’en débattre et de créer des brèches dans les imaginaires et dans les faits par diverses pratiques : occupation, squat, critiques théoriques, contrats hors marché, propriété collective à but non lucratif hors spéculation, etc.

Il va donc de soi que j’approuve et soutiens l’occupation qui a lieu en ce moment à Crest d’une maison qui était inoccupée depuis longtemps.

la propriété privée des bâtiments et logements apporte en réalité plus de problèmes que d’avantages

A part pour quelques riches, certaines agences et promoteurs, la propriété privée des bâtiments et logements (même chose pour les terres) apporte en réalité plus de désagréments et de problèmes que d’avantages.
- Citons notamment :

  • Les inégalités criantes
  • le renforcement des disparités sociales par l’héritage
  • la spéculation immobilière, la gentrification, qui font monter les prix et exclues les plus pauvres
  • les bâtiments murés ou abandonnés qui se délabrent
  • le mal logement, les logements insalubres
  • les SDF et les réfugiè.e.s à la rue
  • le chaos urbain et rurbain (amoncellement de bâtiment divers et souvent moches, quartiers dortoirs sans vie...) dû en partie à la spéculation et à la propriété privée
  • la violence des expulsions de propriétaires pour impayés (voir crise des subprimes de 2008)
  • l’étalement urbain et le mitage, la destruction de terres agricoles
  • l’éloignement forcé des centres urbains ou des lieux de travail
  • la ghettoïsation, la relégation dans des zones éloignées, sans transports en commun ni services
  • la prolifération des résidences secondaires, qui bloquent des bâtiments pour quelques semaines ou mois dans l’année et font monter les prix
  • la difficulté pour les plus jeunes de se loger au pays
    le droit d’usage généralisé apporterait bien plus de sécurité

La fausse sécurité vendue de manière illusoire par la propriété immobilière et son lucratif business apporte donc plus de problème que d’autres modes de vie.
Par exemple, le droit d’usage généralisé apporterait bien plus de sécurité, mais sans tous ces problèmes, et avec des avantages supplémentaires (qui ne valent que pour les plus riches sous le régime de la propriété), par exemple :

  • une plus grande facilité de changer de logement, que ce soit pour des besoins de mobilité ou parce que le foyer change (combien de personnes âgées vivent seules dans des maisons devenues bien trop grandes pour elles ?)
  • une responsabilisation plus grande que par la location, avec aussi plus de possibilité d’aménagements que la location
  • des logements de meilleure qualité pour toustes (car l’objectif de faire du pognon par le biais de la location privée disparaîtrait, et l’argent qui ne serait plus mis dans des prix d’achats et des loyers prohibitifs pourraient être mis dans des travaux d’améliorations)
  • l’aménagement urbain pourrait être plus facilement pensée de manière globale, sans les blocages de la propriété, et permettrait donc des villes et des villages bien plus agréables et fonctionnels

Au lieu de s’inquiéter trop souvent d’une occupation en clamant leur amour de la propriété, de s’en prendre aux personnes qui essaient courageusement de faire bouger les lignes, petits propriétaires et autres feraient mieux de critiquer le système en place qui les oppriment tous fondamentalement et sans distinction.
Malheureusement, ici comme ailleurs (travail, migration, grève...), poussés par l’Etat et ses gouvernements, les gros capitalistes et certains médias criminels et dangereux, la plupart des opprimés choisissent trop souvent de s’en prendre à leurs frères et soeurs et à plus opprimés qu’eux au lieu de s’en prendre au système qui les opprime ainsi qu’à celleux qui en profitent à mort.

- voir sur Ricochets d’autres articles autour de ce thème, et aussi sur la propriété :

Depuis l’articulet pondu hier sur le site du Daubé, des menaces de mort et de violences aggravées sont postées par plusieurs personnes sur la page Facebook du Daubé local....!, qui apparemment, n’y trouve rien à redire, sans doute parce que ça fait de l’audience ?!
Ces personnes qui se présentent pourtant comme des amoureux de la loi, de l’ordre et de la défense de la légalité..., clament leur intention d’utiliser des moyens clairement illégaux et violents pour faire valoir leur point de vue ! Curieux.

On peut aussi entendre des crestois dire en gros : « l’occupation de bâtiments vides je suis pas contre, je suis même pour, mais pas ici, pas là où une maison était peut-être en train d’être vendue »
Merci pour les conseils, mais on n’a pas trop vu ces personnes faire pression sur des propriétaires ou sur la mairie pour que des biens inutilisés soient mis à disposition des personnes qui en auraient besoin.
Si elles sont pour les occupations, qu’elles viennent alors soutenir les squatteurs et aider à ouvrir d’autres lieux dont elles jugeraient l’occupation plus « éthique » !
Ce sont hélas souvent celleux qui ne font rien pour changer le monde qui critiquent celleux qui essaient...
C’est tellement facile de critiquer le cul sur une chaise assis au chaud.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft