Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ?

Au programme : transition écologique radicale, justice sociale et démocratie réelle

par Caroline Remy.
Mis à jour le dimanche 9 juin 2019

Des sources fiables m’ont affirmé qu’un autre groupe veut se présenter pour les prochaines élections municipales de Crest.
Décidément, c’est la saison des candidatures. Après Mariton qui prétend faire du participatif en solo, après la liste du « centre » élargi nommée « Ensemble pour Crest », voici une autre proposition qui émerge.

Cela fait plusieurs mois que des discussions ont lieu de manière informelle, et une déclaration publique officielle devrait intervenir avant juillet, ou sinon en septembre.

Cette liste déclare vouloir s’occuper vraiment des questions d’inégalités sociales et prendre au sérieux les graves problèmes écologiques et climatiques.
Sa ligne directrice principale pourrait être : « transition écologique radicale, justice sociale et démocratie réelle »

Un des objectifs de ce groupe semble être de rester libre de toute influence, que ce soit celle des plus riches et notables de tout bord ou celle des partis et lobbies. Ils veulent se mettre au service des intérêts des sans voix, des pauvres résignés et isolés, des travailleurs pauvres, des retraités avec petites retraites, etc.

Un autre de leurs objectifs est de s’attaquer aux sources des problèmes sociaux, climatiques et écologiques au lieu de faire des petits pas et du « cosmétique » comme le proposent les autres listes.
Ils disent vouloir prendre vraiment en compte le fait qu’une transition écologique sérieuse et une vraie justice sociale solidaire sont incompatibles avec les idées et pratiques de l’économie de marché .
Ils veulent orienter leurs actions à la fois pour des effets positifs immédiats et pour une toute nouvelle direction à même de construire un futur vivant et soutenable.

Ils ont l’intention d’agir vite et de manière déterminée, mais ils ne veulent pas décider seuls dans leur bulle. Pour toutes les grandes orientations, ils proposent que les habitants (selon des modalités qui restent à définir : tirage au sort, volontariat ?) puissent participer activement aux prises de décision, et pas seulement être consultés passivement comme c’est le cas actuellement.
Ils souhaitent que dans chaque quartier, chaque rue, une grande place soit laissée aux initiatives autonomes des habitants qui le souhaitent.

...à suivre

Caroline Remy


8 Messages

|

  • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 12 juin à 19:15, par Maltese 26

    Réponse à Caroline Rémy. Merci pour vos réflexions intéressantes et pertinentes. Et surtout apaisés. Quel bonheur. Je suis pour une démocratie élective et dans ce sens tant mieux s’il y a pluralité de listes. Après il faut assumer la gestion de la commune dans tous les aspects et prendre des décisions. L’exemple de Saillans est intéressant à plusieurs titres. Donner la parole aux citoyens en dehors des élections lorsqu ’il y a de grands projets paraît essentiel. Pour autant au fil du temps on se rends compte que ce sont presque toujours les mêmes et pas en très grand nombre qui se mobilise. Donc attention à ne pas, en voulant permettre aux plus grand nombre de s’ exprimer, donner à une minorité active mais non élu le pouvoir de décision. La légitimité des élus doit rester la règle. En souhaitant que le maximum d’électeurs ce soit mobilisé. D’ailleurs il y a toujours plus de votants aux élections municipales qu’aux autres élections.

    Répondre à ce message

  • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 12 juin à 16:35, par Maltese 26

    Ah oui au fait. À force les uns et les, autres d’évoquer Petain, Papon et autres personnes infrequentables et dépassés, et du passé, pour illustrer vos propos vous ne donnez pas vraiment une image d’avenir et de progressisme et ce n’est ni fondé ni constructif ni sérieux. Et de plus vous risquez de vous faire un ulcère. Bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 12 juin à 16:28, par Maltese 26

    Que d’emphase pour au final ne pas dire grand chose de concret et continuer d’affirmer des contre vérités. Prétendre que la liste et le projet qui va être présenté jeudi 13 est centriste et macroniste n’est pas la vérité. Il y a dans ce groupe beaucoup de personnes de gauche et anti Mariton. Imaginez que ce groupe pourrait panacher avec la liste d’ Hervé Mariton est tout simplement délirant. Mais cela montre surtout ce que je disais précédemment. Chacun est influencé par le groupe auquel il appartient et par ses idées propres. Pour vous cette liste n’est pas assez à gauche. Pour d’autres elle l’est déjà trop. Par contre je vous rejoins sur le fait que l’on a déjà vu cela à l’Est. Pour terminer car il y aurait trop à dire li n’y a que vous qui traiter les gens d’imbéciles. Et c’est navrant. Mais je maintient que chacun ayant le droit de vote et que chaque voix comptant pour une voix il est bien dommage que trop de personnes préfèrent s’exonérer de leur droit et viennent se plaindre ensuite. Je retiens par ailleurs que vous indiquez que le groupe cœur n’a pas voulu s’ouvrir. Vous avez donc essayé. N’êtes vous pas un peu aigri. Et avez vous su vous appliquer à vous même la capacité de comprendre les autres. Vous avez apparemment des idées bien arrêtés. Dans un contexte participatif chacun doit mettre du sien.

    Répondre à ce message

  • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 12 juin à 13:34, par jeanmarie26

    « C’est pourquoi les deux listes déjà déclarés ont au moins une chose en commun ». Des choses en commun entre deux version du macronisme, bonnet blanc et blanc bonnet : voilà qui est frappé au coin du bon sens. Elles ont plus d’une chose en commun. D’ailleurs les manœuvres de panachage sont déjà dans les esprits. Autre chose en commun ? L’autoritarisme ? Avec un groupe cœur « démocratique » qui ressemble furieusement à ces bureaux politiques des partis autoritaires. Autre chose encore ?
    Les mêmes méthodes de filous, torves, indirectes, malhonnêtes. Qui donc possède les listes ? Qui donc manœuvre en coulisses ? Encore n’y a-t-il pas encore d’argent en jeu. Quant à Hervé Mariton, en se présentant seul, il montre son isolement, tandis qu’il insulte et méprise le travail des conseillers municipaux, dont tous sont loin d’avoir démérité. Vous l’appréciez semble-t-il.

    Un groupe « cœur », le bureau politique, qui n’a pas su s’ouvrir, qui au contraire se repliera, dont l’extraction sociale est furieusement habituelle, conforme, où les pauvres, les modestes ne sont pas représentés. Oh, certes, les pauvres ne sont que la majorité ; ils ne parlent que pour eux-mêmes ; ils ne votent pas. Ce sont des imbéciles n’est-ce pas ? Vous, vous savez ce qui est bon pour eux et qu’ils ne savent exprimer.

    La France comporte une forte minorité d’imbéciles, de plus en plus forte et qui vote de moins en moins. Mais on s’en fout…puisque ce sont des imbéciles qui ne savent pas réfléchir. Vous aimez la démocratie, que vous confondez avec l’élection. On élisait les rois : rien de démocratique. Rousseau se prononçait contre l’élection, les « libéraux » en sa faveur, car ils avaient compris qu’elle était le paravent « démocratique » de leur domination et l’outil de leur reproduction.

    Voter ; mais pour quoi ? Voter pour la maffia européiste, noyautée de lobbys, dirigée par l’organisateur en chef de l’évasion fiscale ? L’Union européenne – et non pas l’Europe, car nos racines sont aussi à Saint-Petersbourg ou Odessa – l’UE fondée sur le coup d’Etat anti-démocratique qui voit la volonté du peuple foulée au pied par le parlement « démocratique ». Voter pour se retrouver encore et encore sous la coupe de quelque bourgeois qui croient en toute sincérité représenter la société dans son entier alors qu’ils n’en sont que le recoin myope ?

    Assez ; basta ! Cela dure depuis tant de temps que notre culture entière en est tout imprégnée. D’où la difficulté qu’a la novation à renverser le délétère cours des choses, à retourner les phantasmes mortifères des prétendues élites qui se croient le centre du monde, toutes pétries de cet effet d’optique qui leur fait croire qu’ils sont universels et parlent pour tous, alors qu’ils ignorent la chair du corps social.

    Vous avez assisté à plusieurs réunions : moi aussi. Qu’y ai-je vu ? Pas de gilets jaunes, sauf d’opérette, qui accepteraient volontiers que les gens au RSA soient contraints à donner gratuitement leur travail, quand ils sont déjà victimes du chômage et de l’exclusion. J’ai vu des centraliens, d’ex-étudiants de prestigieux lycées parisiens, de belles maisons et de spacieux salons, d’ex-élus qui ne voient même pas en quoi élire des conseillers communautaires quand le citoyen croit élire des conseillers municipaux. On connait ce genre de démocratie…vers l’Est.

    L’écologie est un acquis : ah oui, les pastilles vertes sur des SUV de deux tonnes ? Peut-être avez-vous une voiture électrique ? Peut-être avez-vous isolé votre maison, où il règne partout 20°C, où coule à flot la lumière LED, où tourne le lave-vaiselle, le sèche-linge, les tablettes, etc. Ceci n’est pas de l’écologie ; simplement du verdissement du capitalisme. Verdissement qu’on sent monter dans notre belle région, où se développe une nouvelle nomenklatura, une gentrification aussi verte qu’aisée.
    Mais, pour nous le capitalisme est la racine des maux, la racine de l’effondrement. Voilà aujourd’hui le clivage : pour, à droite, Macron, Hollande, Mitterrand, qui furieusement luttent pour maintenir l’antique. De l’autre côté, la jeunesse, le neuf, le renouvellement. Désolé, vous êtes archaïques et conservateurs.

    La démocratie élective : des ouvriers et des employés qui se comptent sur les doigts d’une seule main à l’assemblée. Mais du moment que vos amis y sont élus… ne représentent-ils pas l’universel, la raison bonne pour tous ?

    La liste sera paritaire. La loi l’exige. Mais pas vraiment. Car s’il est une bonne chose que les femmes entrent en politique, le vrai pas reste à faire : que les pauvres, les modestes soient représentés dans la juste proportion qu’ils occupent dans la société : majoritaire.

    « …à notre époque il faut rassembler le plus possible et non pas vouloir représenter seulement une partie de la population ». Las, vous ne représentez que la neo-bourgeoisie macronienne, la petite minorité qui prend son nombril pour le centre du monde.

    « Avoir compris qu’à notre époque il faut rassembler le plus possible et non pas vouloir représenter seulement une partie de la population. Ensemble et non pas les uns contre les autres. » On a déjà entendu cette antienne, ce mythe de la société sans classe, qui profite tellement, perchée qu’elle est au dessus du panier…de crabes. C’était Pétain, non ?

    Répondre à ce message

  • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 10 juin à 03:40, par Maltese 26

    Une dernière réflexion. Lorsqu’une équipe est élue je ne pense pas qu’il soit plus démocratique de ne pas prendre ses responsabilités lorsqu’il faut faire des choix. Consulter la population lors de commissions et de réunions avant de décider. Oui. Et cela ce fait déjà. Demander à une minorité tirée au sort ou volontaire. Non. Car ce serait nier la légitimité des élus au suffrage universel et la représentativité du plus grand nombre car même avec le phénomène de l’abstention il y aura toujours plus de gens qui se seront exprimés lors de l’élection que lors d’une consultation. Ce ne serait pas plus démocratique de donner la décision à une minorité active que de laisser la décision aux élus. Que chacun déjà aille voter pour commencer.

    Répondre à ce message

    • Crest élections municipales 2020 : un nouveau groupe se prépare ? Le 12 juin à 18:32, par Caroline Rémy

      Cette question de la prise de décision est complexe.
      Dans ce groupe, il a été posé que l’élection, le vote, ne suffisait pas pour établir une démocratie et une légitimité. Une démocratie « moderne », réelle, doit forcément intégrer des formes de participation directe aux prises de décisions.
      On voit bien que les formes anciennes, purement représentatives, sont de plus en plus contestées, des Nuits Debouts aux Gilets jaunes.
      Ces formes représentatives favorisent les moins disant, les conservateurs, les gens les plus installés, le clientélisme, etc.

      Sur certains sujets, ils pourraient très bien d’ailleurs y avoir plus de gens qui participeraient à une réunion publique que celles et ceux qui ont voté auparavant.
      D’autre part, au fil des années, suivant le contexte autour, le positionnement des élus comme celui des habitants peut évoluer. On n’est pas obligé de rester figé.

      Peut-être faudrait-il s’inspirer un peu de l’expérience de Saillans, en faisant pour la prise de de décisions un mixe entre l’avis des élus et ceux des habitants.
      Le problème, c’est que de nos jours, peu de gens ont le temps et l’envie de participer au quotidien à la vie politique locale. Et plus il y a beaucoup de clivages dus aux différentes classes sociales et culturelles.
      Peut-être qu’un tirage au sort serait plus représentatif de la diversité des habitants que de compter sur les volontaires qui viendraient d’eux-même ?

      La réflexion est en cours...

      Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft