Ricochets

Faire rebondir l’expression libre en Val de Drôme

Accueil > Les Articles > Avec Macron : le totalitarisme économique ultralibéral et policier risque de (...)

Avec Macron : le totalitarisme économique ultralibéral et policier risque de se durcir encore !

L’état d’urgence entrerait dans le droit commun + Loi Travaille ! au carré par ordonnances

jeudi 8 juin 2017, par Camille Pierrette

Avec Macron et sa bande, rien de nouveau, on le voit sur deux points annoncés :

1. L’état d’urgence entrerait dans le droit commun

- voir les infos sur Libération et sur cet article du Monde

Comme d’habitude, les mesures policières que les gouvernements nous présentent comme temporaires et exceptionnelles finissent par devenir la norme.
Alors que les mesures de l’état d’urgence ont montré leurs limites, leur dangerosité (notamment pour le droit de manifester librement) et leur relative inefficacité, Macron veut les intégrer au droit commun !
N’importe quels prétextes sont bons pour raboter les derniers droits et libertés qui nous restent, faisant glisser ce pays de la pseudo-démocratie (oligarchie, ou démocrature) vers le totalitarisme autoritaire.
Merci Macron et Gérard Collomb de piétiner ainsi les droits de l’homme et le principe (déjà bien maigre rempart illusoire) de la séparation des pouvoirs.

2. Une loi « Travaille ! » au carré sur ordonnances pendant l’été

Voir Marianne : Travail : « Surprise », la loi Macron s’annonce pire que la loi El Khomri !
et un décrypage : Décryptage détaillé des 8 ordonnances que Macron ne voulait pas dévoiler

Macron ne va pas encore assez loin, si on veut vraiment être compétitif sur le marché mondial, il faudrait alors adopter les bas niveaux de salaires et de droits de la Chine ou du Bangladesh !

Pendant que ceux qui peuvent se crameront au soleil sur des plages bondées, le roi de France Macron et sa clique imposeront de nouvelles avancées ultralibérales pour mettre encore plus les français à la merci des patrons et de la précarité concurrentielle.
Vous avez aimé la loi El Khomri ?, voici bientôt la même en XXL que vous découvrirez comme cadeau de rentrée.
Ce ne sont pas les quelques miettes que Macron lâchera pour calmer les dirigeants syndicaux qui rendront ces mesures satisfaisantes.
Macron ne va pas encore assez loin, si on veut vraiment être compétitif sur le marché mondial, il faudrait adopter les bas niveaux de salaires et de droits de la Chine ou du Bangladesh !

Ce n’est pas le 19 juin après les élections qu’il faut manifester massivement, mais dès maintenant, et bien sûr éviter de voter pour des candidats Macron afin que le tyran n’ait pas la majorité au parlement.

Pour aller plus loin et se sortir de ces impasses :

Tant que les peuples n’imposeront pas la démocratie réelle depuis la base, nous seront impuissants et démunis face à l’Etat et ses gouvernements qui profitent de ce système non-démocratique et ne veulent rien y changer.

Tant que les peuples accepteront les dogmes de la croissance, de la concurrence économique, de la course aux emplois à tout prix, de la marchandisation de tout (bref du capitalisme et de ses avatars mondialisés ou locaux, verdis ou ultralibéraux), il n’y aura pas d’autres options que de subir ce totalitarisme économique destructeur.

Il nous faut à présent choisir :

  • soit on continue de choisir/subir le capitalisme (ses variantes et son monde) et ce qui va avec, et alors, dans l’actuel monde concurrentiel mondialisé, les lois « Travaille ! », la précarité d’un nombre croissant, la réduction des droits du travail sont inévitables.
  • Soit on se réveille et les peuples imposent la construction d’un tout autre système économique (ça va de pair avec tout le reste : politique, social, éducation...), fondé sur la sobriété, l’épanouissement réel de chacun.e, la coopération, la non-concurrence, l’élimination de toute forme de monnaie et de propriété privée des terres, bâtiments et moyens de production.
Syndicats, ouvriers et autres, au lieu de vous accrocher à un modèle obsolète et destructeur (qui vous détruit vous, et aussi les écosystèmes vitaux pour notre espèce) et d’en être finalement complices, décrochez, démissionnez, inventez autre chose.

On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.
La concurrence mondialisée induite par le capitalisme et les Etats non démocratiques tels que la France ne permettent pas du tout que tout le monde sur la planète ait une vie décente et soutenable.
Il serait grand temps que tous les salariés et tous les syndicats comprennent tout ça.
Ils ne peuvent pas/plus adhérer au modèle capitaliste de la croissance et de la consommation d’un côté, et de l’autre réclamer des droits, un salaire décent, la sécurité de l’emploi. Ce n’est pas/plus possible dans l’économie totalitaire qui s’est déployée à l’échelle planétaire.
Syndicats, ouvriers et autres, au lieu de vous accrocher à un modèle obsolète et destructeur (qui vous détruit vous, et aussi les écosystèmes vitaux pour notre espèce) et d’en être finalement complices, décrochez, démissionnez, inventez autre chose.
Cherchez du côté de la décroissance, de l’autogestion, des coopératives intégrales.

La seule solution, si tout le monde veut vivre décemment (y compris les plus pauvres d’ici et d’ailleurs) et de manière soutenable, est de rompre radicalement avec le modèle économique totalitaire en place, et de construire collectivement d’autres modes de production, avec une réelle maîtrise démocratique des décisions économiques (et politiques bien sûr), d’autres modes de distributions (d’abord locaux), de rétributions, de consommation, etc.

Continuer à vouloir garder des droits et avantages comme dans le passé est voué à l’échec, c’est tenter de repousser les vraies échéances, les vraies ruptures radicales à opérer.
Au lieu d’attendre des méga crises économiques (et climatiques...!), des émeutes de la faim, une précarité généralisée, mieux vaut rompre massivement dès à présent avec ce modèle politique et économique totalitaire, et en mettre en place un autre.

- à Crest, modestement, avec ses moyens, un groupe essaient d’avancer dans ce sens, rejoignez-le

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.