Activiste quantique...

par PapyWeb.
Mis à jour le vendredi 28 avril 2017

La conscience n’est pas matérielle, elle n’est pas un épiphénomène cérébral... Il faut envisager l’idée que la conscience est du domaine de l’être et la matière est constituée de possibilité de la conscience...

- Envisageons donc que la conscience n’est pas faite de cerveau, mais que le cerveau est fait de conscience... Les objets matériel sont des possibilités... mais que faire pour les manifester !? suffirait-il donc de vouloir une chose pour l’avoir !? nan ce n’est pas si simple car les choix de notre égo sont par trop limités... Les choix de notre égo sont conditionnels ils dépendent de notre apprentissage... de nos expérience passées... Le choix doit donc être fait à un niveau subtil de la conscience...

- Notre égo nous enferme dans une bulle... vous connaissez cette histoire !? : une homme rencontre un ami perdu de vue ils prennent un pot ensemble et l’homme parle de lui... mais au bout d’une demi-heure il s’excuse « oh je ne parle que de moi... c’est ton tour maintenant dit moi ce que tu pense de moi...!!?? » Seule la conscience de cette personne est « valable » les autres sont le produit de son imagination... Nous pensons tous être le « patron » de notre vie et trop souvent nous ignorons l’autre... Que faire...!!??

- La conscience crée la réalité... elle est créative... pure création... La physique quantique, se rapprochant ainsi de certain mystiques pense qu’il existe une conscience non locale... Derrière notre Moi individuel se dresse un Moi cosmique... Une conscience cosmique interconnectée voilà qui nous sommes vraiment... Il nous faut donc envisager que le choix ne se fait pas dans cette individualité appelée égo... à l’inverse l’unité nous soutien ! Nous sommes tous relié à ce lieux où se trouve la conscience cosmique qui englobe toutes choses... La conscience est donc un champ de création infinie où l’individu ne peut-être un que s’il est connecté aux autres...

- Parfois... parfois seulement quand je suis sur mes chemins de randonnée je sens ce contact subtil

Parfois... parfois seulement quand je suis sur mes chemins de randonnée je sens ce contact subtil

qui me fait ressentir que je suis trop dans le faire et pas assez dans l’être... Et je comprendre que l’être doit précéder le faire, mais que l’équilibre des deux est primordiale.... Je comprends également que sans l’autre je ne suis rien et que cet autre je dois l’aimer comme un autre moi-même... pas facile hein ;-) J’ai compris enfin pourquoi je vous aime... en vous je me retrouve... dans votre cœur, où vous m’invitez, je me sens dans le mien, où de même vous êtes invités à séjourné...

La conscience primordiale sortant de son état de latence surgit dans un rayon de lumière, traversant l’univers dans son entier et je l’ai reçue... à l’instar de tout être vivant et cette conscience à un but... l’Amour !

Voir en ligne : Conseil musical...


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft